Hugues de Pierrepont

Hugues de Pierrepont, mort en 1229, est prince-évêque de Liège de 1200 à 1229.

Hugues de Pierrepont

Statue de Hugues de Pierrepont, Palais provincial de Liège
Biographie
Naissance
Décès
Évêque de l’Église catholique
Prince-évêque de Liège

.html (en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Biographie

Originaire du diocèse de Laon, il est le fils de Hugues dit Vanault et de Clémence de Rethel. Il aurait eu, selon la Chronica d'Aubry de Trois-Fontaines, une jeunesse dissolue avant de s'amender. Il avait un frère prénommé Guillaume, mort au cours de la troisième croisade[1]. Il a soutenu, dans la course au titre d'empereur du Saint-Empire romain germanique, la candidature d'Othon, comte de Poitiers, qu'il est allé chercher, avec d'autres prélats rhénans, pour le faire élire roi des Romains puis couronner le [2]. Ayant offert aux moines cisterciens de Signy des terres et bois près de la ville de Liège il est à l'origine de la fondation de l'abbaye du Val-Saint-Lambert (1202).

Clerc lettré et… discret (« satis litteratus et discretus ») selon les Gesta episcoporum Leodiensium abbreviata de Gislebert de Mons, il est probable qu'il soit l'écrivain connu sous le pseudonyme de Jean Renart, auteur d'un Roman de la Rose dédicacé à Milon de Nanteuil[3].

Il avait aussi une grande réputation de chevalier sachant manier les armes et mener ses troupes : le , à la tête des milices communales liégeoise et hutoise, il vainquit le duc de Brabant Henri le Guerroyeur, allié de Philippe Auguste, à la bataille de Steps.

C'était aussi un prélat mondain, qui, lorsqu'il participa au concile de Latran (du 11 au ) se présenta les deux premiers jours en habits laïcs, vêtu d'abord comme un comte, puis comme un duc, et le troisième en habit épiscopal, coiffé de la mitre[3].

Notes et références

Voir aussi

Bibliographie

  • Joseph Daris, Histoire du diocèse et de la principauté de Liége pendant le XIIIe et le XIVe siècle, Liège, Louis Demarteau, , 710 p. (lire en ligne), « La principauté et le diocèse sous Hugues de Pierrepont », p. 1-87
  • Édouard Poncelet, Actes des princes-évêques de Liège : Hugues de Pierrepont 1200-1229, Bruxelles, Palais des Académies,
  • Rita Lejeune, « Jean Renart, pseudonyme littéraire de l'évêque de Liège, Hugues de Pierrepont (1200-1229) », Revue belge de philologie et d'histoire, 77:2, 1999, p. 271-297.
  • Jean Renart (trad. Jean Dufournet), Le Roman de la Rose ou de Guillaume de Dole, Champion, , 479 p. (ISBN 978-2-7453-1702-5, présentation en ligne)
  • (en) Nancy Vine Durling, Jean Renart and the Art of Romance: essays on « Guillaume de Dole », University Press of Florida, , 240 p. (ISBN 978-0-8130-1495-1, lire en ligne)

Articles connexes

Liens externes

  • Portail du Moyen Âge central
  • Portail de Liège
  • Portail du Saint-Empire romain germanique
  • Portail du catholicisme
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.