Hungana (peuple)

Les Hungana (ou Hungaan ou Bahungana) sont une population d'Afrique centrale vivant dans le sud-ouest de la République démocratique du Congo, principalement dans le territoire du district de Kwango, le Kenge, également au Masi-Manimba ainsi qu'au territoire de Bulungu, dans la nouvelle Province du Kwilu.

Pour les articles homonymes, voir Hungana.
Pendentif en ivoire du XIXe siècle[1]

Environnement

Les savanes et les forêts galeries du bassin du fleuve Congo constituent leur milieu de vie habituel.

Histoire

Selon certaines sources, les Hungana seraient venus d'Angola, en provenance du Royaume Lunda au Katanga. Selon d'autres, ils seraient originaires du royaume de Kongo.

Population

Leur nombre est estimé à 5 000. Leurs voisins immédiats sont les Mbala, les Ngongo, les Tsamba, les Pindi, les Pende et les Kwese.

Langue

Ils parlent une langue bantoue, le kihungana.

Croyances

Ils pratiquent le culte des ancêtres. La majorité des Hungana est actuellement composée des Chrétiens à majorité baptiste, membres de la Communauté Baptiste du Congo (CBCO).

Organisation sociale

C'est une société matrilinéaire.

Activités économiques

Les Hungana sont avant tout des agriculteurs (manioc, arachide) et des éleveurs (chèvres, cochons). Les hommes chassent à l'aide de chiens munis de grelots (ndibu). Hommes et femmes pratiquent la pêche, mais avec des méthodes différentes. Ces dernières utilisent notamment le mbaka, une plante qui leur permet d'empoisonner le poisson. Ils sont aussi forgerons[2].

Art

Amulettes en ivoire[3].

Leurs figurines, amulettes, pendentifs ou chasse-mouche en ivoire sont réputés. Les Hungana produisent également des statues en bois sculpté, mais pas de masques.

Notes et références

  1. Description de l'objet : Musée du quai Branly
  2. Emma Maquet, Outils de forge du Congo, du Rwanda et du Burundi dans les collections du Musée royal de l'Afrique centrale à Tervuren, Musée royal de l'Afrique centrale, Tervuren, 1965, p. 42
  3. Museum Rietberg

Voir aussi

Bibliographie

 : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • (en) Emil Torday et T. A. Joyce, « Notes on the ethnography of the Ba-Huana », in Journal of the Anthropological Institute of Great Britain and Ireland, 36, juillet-, p. 272-300
  • Kingala et Ngwabana, Tu es méchant, personne ne te mangera ! : mythes hungana, Ceeba Publications, Bandundu, République du Zaïre, 1975, 227 p.
  • Léon Matangila Musadila et de Bruno Lapika (dir.), « Les Hungana », in Le paradoxe politique : une réalité pour la diversité culturelle au Congo-Kinshasa : le cas des ethnies de la province de Bandundu, L'Harmattan, Paris, 2007, p. 65-67 (ISBN 978-2-296-03099-2)
  • (en) Ruth Engwall et Yvonne Engwall Sheline, Congo-Hungana : an ethnographic survey of the Hungana and related peoples of Bandundu region in the Republic of Zaïre (formerly Kwilu Province in Belgian Congo), Y.E. Sheline, Tallahassee (Floride), 1983, 504 p.

Articles connexes

Liens externes

  • Portail de l’anthropologie
  • Portail de la république démocratique du Congo
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.