Hydroxyde de cobalt(II)

L'hydroxyde de cobalt(II) est un composé chimique de formule Co(OH)2. Il se présente sous la forme d'une poudre rouge rosé, la plus stable, ou bien sous la forme d'une poudre bleu-vert, moins stable. Il cristallise avec la même structure que la brucite Mg(OH)2 ou que l'iodure de cadmium CdI2. On l'utilise comme additif de séchage pour les peintures, vernis et encres, dans la préparation d'autres composés du cobalt, comme catalyseur, dans la fabrication d'électrodes de batterie et dans la fermentation lactique en industrie.

Hydroxyde de cobalt(II)
Hydroxyde de cobalt(II) rose et bleu.
__ Co2+     __ OH
Structure de l'hydroxyde de cobalt(II)
Identification
Synonymes

dihydroxyde de cobalt

No CAS 21041-93-0
No ECHA 100.040.136
No CE 244-166-4
No RTECS GG0904500
PubChem 10129900
SMILES
InChI
Propriétés chimiques
Formule brute H2CoO2Co(OH)2
Masse molaire[1] 92,9479 ± 0,0007 g/mol
H 2,17 %, Co 63,4 %, O 34,43 %,
Précautions
SGH[2]

Attention
H315, H319, H335, H302+H312+H332, P261, P280, P305+P351+P338,

Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

De l'hydroxyde de cobalt(II) précipite lorsque l'on ajoute un hydroxyde alcalin à une solution aqueuse d'ions Co2+ :

CoCl2 (aq) + 2 NaOHCo(OH)2 ↓ + 2 NaCl.

L'hydroxyde de cobalt(II) se décompose à 168 °C sous vide en oxyde de cobalt(II) CoO et s'oxyde à l'air libre pour former de l'hydroxyde de cobalt(III) Co(OH)3. Au-dessus de 300 °C, sa décomposition thermique à l'air libre conduit à l'oxyde de cobalt(II,III) Co3O4[3],[4].

Tout comme l'hydroxyde de fer(II), l'hydroxyde de cobalt(II) est avant tout un hydroxyde basique, même si, en solution acide, il peut former l'ion hexaaquacobalt(II) [Co(H2O)6]2+ faiblement acide de couleur rouge. En solution fortement basique, il accepte d'autres anions hydroxyde OH pour former les anions cobaltate(II) bleu foncé [Co(OH)4]2- et [Co(OH)6]4-.

Notes et références

  1. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  2. (en) R. S. Jayashree et P. Vishnu Kamath, « Electrochemical synthesis of α-cobalt hydroxide », Journal of Materials Chemistry, vol. 9, no 4, , p. 961-963 (lire en ligne) DOI:10.1039/A807000H
  3. (en) Z. P. Xu and H. C. Zeng, « Thermal evolution of cobalt hydroxides: a comparative study of their various structural phases », Journal of Materials Chemistry, vol. 8, no 11, , p. 2499-2506 (lire en ligne) DOI:10.1039/A804767G

Voir aussi

  • Portail de la chimie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.