I sans point

Le I (minuscule : ı), appelé I sans point, est un graphème utilisé comme lettre à part entière dans l’écriture de langues turciques : azéri, gagaouze, kazakh, krymtchak, tatar, tatar de Crimée, turc, turk du Khorassan ; dans l’écriture de certaines langues athapascanes : chipewyan, dogrib, esclave ; et dans l’écriture du zazaki. Il s’agit de la lettre I sans signe diacritique point suscrit autant sur la majuscule que sur la minuscule.

Cette page contient des caractères spéciaux ou non latins. Si certains caractères de cet article s’affichent mal (carrés vides, points d’interrogation, etc.), consultez la page d’aide Unicode.

I sans point
I ı
I ı
Graphies
Capitale I
Bas de casse ı
Utilisation
Alphabets azéri, chipewyan, dogrib, esclave, gagaouze, kazakh, krymtchak, tatar, tatar de Crimée, turc, turk du Khorassan, zazaki
Phonèmes principaux /ɯ/
I avec et sans point en capitale et bas-de-casse

Utilisation

En turc, la lettre I (minuscule : ı) représente une voyelle fermée postérieure non arrondie (/ɯ/). Elle ne porte pas de point, ni en capitale, ni en bas-de-casse.Exemple :


En français, Jean-Marie Ragon (1781-1862) a proposé de « dépointer » le i pour le transformer en ı lorsqu’il ne se prononçait pas ou ne formait pas une diphtongue graphique avec la voyelle précédente (par exemple ai prononcé è)[1]. Ainsi bataille devenait bataılle[2]. Le mot oignon devenait oıgnon : les rectifications de 1990 proposeront d’écrire ognon.

Représentations informatiques

Le I sans point peut être représenté avec les caractères Unicode suivants (latin de base, latin étendu A) :

formesreprésentationschaînes
de caractères
points de codedescriptions
capitaleIIU+0049U+0049lettre majuscule latine i
minusculeııU+0131U+0131lettre minuscule latine i sans point

Références

  1. Jean-Marie Ragon (1781-1862), Journal grammatical, littéraire et philosophique de la langue française et des langues en général, t. 3, 1836, page 201 note 1 ; page procurée par Gallica : https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6138790k/f218.image .
  2. Bertrand 2013, p. 75

Bibliographie

  • Pierre-Michel Bertrand, Le Point du I : précis d’érudition pointilleuse, Imago, , 139 p., 21 cm (ISBN 978-2-84952-613-2)

Voir aussi

  • Portail de l’écriture
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.