Ian Paisley

Le révérend Ian Richard Kyle Paisley, baron Bannside (né le à Armagh et mort le [1] à Belfast[2]) est un homme d'État et un pasteur presbytérien britannique, qui a été premier ministre d'Irlande du Nord.

Pour les articles homonymes, voir Paisley.

Ian Paisley
Fonctions
Premier ministre d'Irlande du Nord

(9 mois et 26 jours)
Coalition DUP-SF-UUP-SDLP
Prédécesseur David Trimble
Successeur Peter Robinson
Député européen

(25 ans et 2 jours)
Élection 7 juin 1979
Réélection 14 juin 1984
15 juin 1989
9 juin 1994
10 juin 1999
Groupe politique NI
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Armagh, Irlande du Nord
Date de décès
Lieu de décès Belfast, Irlande du Nord
Nationalité Britannique
Parti politique Parti unioniste démocrate

Biographie

Dans les années 1950, il a été un des fondateurs de la Free Presbyterian Church en Irlande du Nord, dont il devient le médiateur. Il fonde son quotidien, le Protestant Telegraph et ensuite à la fin des années 1970, le Parti unioniste démocrate (DUP) dont il devient le leader incontesté et qu'il fait devenir le principal parti nord-irlandais, opposé à tout accord avec les catholiques et à la mise en œuvre de l'accord du Vendredi saint. En 1986, il fonde avec Peter Robinson le groupe paramilitaire loyaliste Ulster Resistance[3]. Il dénonce le pape Jean Paul II comme un « antéchrist »[4]. Il a également qualifié Jacques Chirac de « cochon de papiste »[5].

Élu au Parlement européen sans discontinuer de 1979 à 1999, il renonce à se présenter en 2004 en raison de son âge et de son état de santé mais se présente et est facilement élu aux élections britanniques de (25 156 voix, 54,8 % +4,9). Après la victoire du DUP et du Sinn Féin aux élections de l'Assemblée d'Irlande du nord en 2006, il accepte sous la pression britannique de rencontrer le chef du parti nationaliste, Gerry Adams, et négocie le la formation d'un gouvernement d'union avec ses anciens ennemis.

Ian Paisley (au centre) entre Martin McGuinness (à gauche) et le Premier ministre d'Écosse Alex Salmond en 2008.

Selon les termes de l'accord, le 8 mai, il a été nommé Premier Ministre d'Irlande du Nord, son vice-premier ministre étant le Sinn Féiner Martin McGuinness. Le 4 avril, il rencontre le Premier ministre de l'Irlande, Bertie Ahern et discute des futures relations entre leurs gouvernements respectifs.

Le , Ian Paisley démissionne de son poste de président du DUP ainsi que de celui de Premier ministre d'Irlande du Nord. Il ne se représente pas aux élections de 2010 et est remplacé à Westminster par son fils Ian Paisley Jr.

Il a été créé pair à vie en tant que baron Bannside, de North Antrim dans le comté d’Antrim, dans la pairie du Royaume-Uni, le .

Campagne contre l'homosexualité

Paisley a prêché contre l'homosexualité[6] et soutenu les lois qui la pénalisaient. Mêlant ses opinions religieuses et politiques, « Sauver l'Ulster de la sodomie » est une campagne lancée par Paisley en 1977, en opposition à la campagne pour la réforme du droit des homosexuels (Irlande du Nord), établie en 1974[7]. La campagne de Paisley vise à empêcher l'extension à l'Irlande du Nord de la Loi sur les infractions sexuelles de 1967, qui décriminalise les actes homosexuels entre hommes de plus de 21 ans en Angleterre et au Pays de Galles. La campagne échoue lorsque la législation a été adoptée en 1982 à la suite de la décision de l'année précédente par la Cour européenne des droits de l'homme dans l'affaire Dudgeon contre le Royaume-Uni[8].

Bibliographie

  • (en) Steve Bruce, God save Ulster! The religion and politics of Paisleyism, Oxford, Clarendon Press, .
  • (en) Dennis Cooke, Persecuting Zeal: a portrait of Ian Paisley, Brandon Books, .
  • (en) Martha Abele Mac Iver, Ian Paisley and the Reformed Tradition, Political Studies, .
  • (en) Ed Moloney et Andy Pollak, Paisley, Poolbeg Press, .
  • (en) Clifford Smyth, Ian Paisley: Voice of Protestant Ulster, Edinburgh, Scottish Academic, .

Notes et références

  1. « Le révérend Ian Paisley est mort » sur lesoir.be, 12 septembre 2014
  2. (en) Hamish MacDonell, « Obituary: Ian Paisley, minister and politician », The Scotsman, 13 septembre 2014.
  3. CAIN, « Abstracts on Organisations - 'U' » (consulté le 14 août 2010).
  4. « Homophobe, anti-avortement... Voici le DUP, futur allié de Theresa May », Libération.fr, (lire en ligne).
  5. Claude Jacquemart et Jean-Baptiste Garat, « Simone Veil, survivante et immortelle », Le Figaro, mardi 1er / dimanche 2 juillet 2017, pages 4-5.
  6. (en) « Ian Paisley and politics of peace », sur Los Angeles Times, .
  7. « Paisley campaigns to 'save Ulster from Sodomy' », The Irish Times, , p. 7 (lire en ligne, consulté le 7 mai 2008) (inscription nécessaire).
  8. Stonewall timeline of Gay & Lesbian history available here « http://www.stonewallcymru.org.uk/information_bank/history__lesbian__gay/89.asp?TextSize=large& »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogle • Que faire ?) (consulté le 14 septembre 2014).

Liens externes

  • Portail de la politique britannique
  • Portail des religions et croyances
  • Portail de l’Irlande du Nord
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.