Iemasa Tokugawa

Le prince Iemasa Tokugawa (徳川 家正, Tokugawa Iemasa, -) est un diplomate japonais qui fut le 17e chef héréditaire de l'ancienne branche shogunale du clan Tokugawa et le dernier président de la Chambre des pairs du Japon de 1946 à 1947.

Iemasa Tokugawa
徳川 家正
Naissance
Tokyo
Décès (à 82 ans)
Nationalité Japonaise
Profession
Diplomate
Distinctions

Biographie

Fils aîné de Tokugawa Iesato, Iemasa Tokugawa est né dans l'actuel quartier de Sendagaya à Tokyo. Il est diplômé de la faculté de droit de l'université impériale de Tokyo en 1909 et accepte un poste au corps diplomatique du ministère des Affaires étrangères la même année. En 1924, il est nommé consul-général au consulat japonais de Sydney en Australie. En 1929, il est nommé envoyé au Canada et sert à l'ambassade japonaise de Turquie de 1937 à 1939.

En 1940, à la mort de son père, il hérite du titre de prince (kōshaku) selon le système de noblesse kazoku, et siège à la Chambre des pairs du Japon. Le , il devient président de la Chambre des pairs et le reste jusqu'au quand les forces d'occupation américaines autorisent l'actuelle constitution du Japon à abolir cette chambre.

Il meurt d'une crise cardiaque à son domicile de Shibuya en 1963 et est décoré à titre posthume de l'ordre du Soleil levant avec fleurs de paulownia (1re classe). Sa tombe se trouve au cimetière Yanaka de Tokyo. Il est remplacé à la tête du clan Tokugawa par Tsunenari Tokugawa (en).

Source de la traduction

Notes et références

    Voir aussi

    Bibliographie

    • (en) Junji Banno, The Establishment of the Japanese Constitutional System, Routledge, (ISBN 0-415-00497-7).
    • (en) Sugiyama Takie Lebra, Above the Clouds: Status Culture of the Modern Japanese Nobility, University of California Press, (ISBN 0-520-07602-8).
    • (en) Richard Sims, Japanese Political History Since the Meiji Renovation 1868-2000, Palgrave Macmillan (ISBN 0-312-23915-7).

    Liens externes

    • Portail de l’Empire du Japon
    • Portail de la politique
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.