Ier concile de Tolède

Le premier concile de Tolède s'est tenu à Tolède, dans l'actuelle Espagne durant l'année 400.

Participants

Dix-neuf évêques hispaniques participèrent à ce concile parmi lesquels Lampius (ou Lampi), l'évêque de Barcelone sous la présidence de Patruin de Merida[1].

Déroulement

Le concile ouvre le 1er septembre de l'an 400[1].

Patruin, propose en ouverture du concile, de rétablir le symbole de Nicée et d'excommunier tous ceux qui ne suivrait pas ce règlement[1].

Après la proclamation des canons, quelques évêques et prêtres pricillanistes renoncent à leurs pratiques sectaires et sont rétablis dans l'Église. Les évêques de Galice, persistant dans leur déviance, furent excommuniés, et une profession de foi leur est envoyée leur permettant a tout moment d'abandonner le pricillanisme et de réintégrer l'Église[1].

Canons

Sa principale préoccupation était de condamner l'hérésie pricillianiste et de défendre le Symbole de Nicée. Il faudra attendre 127 ans avant qu'un nouveau concile ait de nouveau lieu à Tolède.

Vingt canons sont proclamés et concernent principalement la discipline ecclésiastique[1].

Notes et références

  1. Roisselet de Sauchlières, Histoire chronologique et dogmatique des conciles de la chrétienté, vol. 2, Paul-Mellier, (lire en ligne), p. 120-124

Voir aussi

Sources et bibliographie

  • (en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « First Council of Toledo » (voir la liste des auteurs).
  • (en) E. A. Thompson, The Goths in Spain. Oxford: Clarendon Press, 1969.
  • (la) Concilium Toletanum primum, minutes from the Collectio Hispana Gallica Augustodunensis (Vat. lat. 1341) from the Edition of forged collection of capitularies of Benedictus Levita (Edition der falschen Kapitularien des Benedictus Levita).
  • (fr) Karl Joseph von Hefele (trad. de l'allemand par Dom H. Leclercq, bénédictin de l'abbaye de Farnborough), Histoire des Conciles, d'après les documents originaux (nouvelle traduction française faite sur la deuxième édition allemande corrigée et augmentée de notes critiques et bibliographique)Conciliengeschichte »], Paris, Librairie Letouzey et Ané (lire en ligne)
    • vol. 3 : Histoire des Conciles (Livre 7e : le second concile œcuménique de Constantinople en 381 - Livre 8e : du deuxième au troisième concile œcuménique - Livre 9e : troisième concile œcuménique à Éphèse en 431 - Livre 10e : du troisième concile au quatrième concile œcuménique), t. II, partie 1, , 646 p. (lire en ligne), p. 122-125

Article connexe

  • Portail de la Rome antique
  • Portail du christianisme
  • Portail de l’Espagne
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.