Imagerie passive

L'imagerie passive en sismologie est une technique récente[1] (2003) d'imagerie du sous-sol basée sur l'enregistrement et le traitement du bruit de fond sismique.

Ce traitement permet de simuler une source sismique (un tremblement de terre) en lieu et place d'un capteur sismique (sismomètre). Cela veut dire qu'il est possible de remplacer les sources sismiques par l'imagerie passive pour sonder le sous-sol, c'est pourquoi le principe d'imagerie passive est aussi appelé imagerie sans source. Une technique équivalente est utilisée depuis les années 1990 pour représenter l'intérieur du soleil, en héliosismologie.

Notes et références

  1. (en) M. Campillo and A. Paul « Long range correlation in the seismic coda », Science 2003
  • Portail des sciences de la Terre et de l’Univers
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.