Industrie du kangourou

L'industrie du kangourou est basée sur l'élevage des kangourous géants, qui sont abondants et élevés de façon durable en Australie, sous contrôle gouvernemental strict. Beaucoup d'écologistes professionnels soutiennent cette industrie en partant du principe qu'elle offre des avantages environnementaux significatifs : beaucoup[Qui ?] pensent en effet que les kangourous, qui sont natifs de l'Australie, sont une option de bétail plus respectueuse de l'environnement que le mouton, qui a été introduit.

Produits

La viande de kangourou

La viande de kangourou est disponible dans les supermarchés australiens, elle est aussi exportée dans plus de 55 pays.

Le cuir de kangourou

Le cuir de kangourou est mondialement reconnu comme le cuir léger le plus résistant; il est utilisé largement dans la fabrication de chaussures et de gants haut de gamme.

Population des kangourous

Des 48 espèces des kangourous en Australie, seulement six peuvent être commercialement exploitées.

Plus de 99 % de la production commerciale de kangourou viennent des pâturages arides d'Australie. Les populations de kangourous dans ces zones sont évaluées annuellement dans chaque État par des techniques de relevés aérien. Ces régions appelées le « bush », peu boisées facilitent ce type d'évaluation en utilisant des avions à voilure fixe volant à basse altitude ou des hélicoptères.

Les autorités des Parcs nationaux comptent le nombre de kangourous vus sur des coupes transversales fixes. L'utilisation de cette technique de contrôle sur trente ans, a permis de développer des techniques sophistiquées et précises d'extrapolation pour calculer les populations.

Les kangourous sont une des rares espèces vivantes n'étant pas en danger d'extinction à avoir un recensement annuel de leurs populations.

La population de kangourou en Australie avoisinerait les 25 millions d'individus[Quand ?].

Il est largement accepté que dans les kangourous de pâturages sont maintenant plus commun qu'avant le règlement européen. Cette situation a surgi en raison de la nourriture accrue et de l'approvisionnement en eau produite par les activités de l'industrie de bétail et celle du mouton. Avant le règlement européen, ces zones avaient très peu de points d'eau de surface dont les kangourous pourraient boire. L'industrie pastorale a profité de l'approvisionnement en eau souterraine au point où maintenant très peu de points dans les pâturages sont nouveaux que 3 km d'une source permanente d'eau et aucun point sont nouveaux que 10 km.[Quoi ?]

Références

    • Portail de l’Australie
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.