Inositol trisphosphate

L’inositol trisphosphate, souvent appelé trisphosphoinositol et abrégé InsP3 ou IP3, est, avec les diacylglycérols (DAG), un messager secondaire de la transduction de signal et de la signalisation lipidique des cellules vivantes. Alors que le DAG, de nature aliphatique, demeure inclus dans la membrane cellulaire, l'IP3 est soluble et peut diffuser dans les cellules.

Inositol trisphosphate



Structure de l'inositol trisphosphate
Identification
Nom UICPA [(1R,2S,3R,4R,5S,6R)-2,3,5-trihydroxy-4,6-diphosphonooxycyclohexyl]dihydrogène phosphate
Synonymes

D-myo-inositol-1,4,5-trisphosphate,
inositol-1,4,5-trisphosphate,
trisphosphoinositol

No CAS 85166-31-0
PubChem 439456
ChEBI 16595
SMILES
InChI
Propriétés chimiques
Formule brute C6H15O15P3  [Isomères]
Masse molaire[1] 420,0956 ± 0,0104 g/mol
C 17,15 %, H 3,6 %, O 57,13 %, P 22,12 %,

Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

L'IP3 résulte de l'hydrolyse du phosphatidylinositol-4,5-bisphosphate (PIP2), un phospholipide de la membrane plasmique, par la phospholipase C (PLC). Il est dissous dans le cytosol et diffuse jusqu'à atteindre des récepteurs de l'IP3, sur lesquels il agit pour accroître la concentration intracellulaire en cations Ca2+.

Notes et références

  1. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  • Portail de la biochimie
  • Portail de la biologie cellulaire et moléculaire
  • Portail de la chimie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.