Irene Fonseca

Irene Maria Quintanilha Coelho da Fonseca (née en 1956) est une mathématicienne appliquée luso-américaine, professeure de mathématiques au Mellon College of Science (en) de l'université Carnegie-Mellon, où elle dirige le Centre d'Analyse non-linéaire (en)[1].

Pour les articles homonymes, voir Fonseca.

Formation et carrière

Fonseca est née au Portugal et a fait ses études de premier cycle à l'université de Lisbonne[2]. Elle a obtenu un doctorat de l'université du Minnesota en 1985, avec une thèse intitulée « Variational Methods for Elastic Crystals » sous la supervision de David Kinderlehrer (en), qui a ensuite suivi son étudiante à l'Université Carnegie-Mellon (CMU)[3]. Elle a rejoint la faculté CMU après des études postdoctorales à Paris[2].

En 2011, Fonseca a été élue présidente de la Society for Industrial and Applied Mathematics (SIAM)[2].

Travaux

Irene Fonseca a notamment donné en 1991 avec Stefan Muller une preuve du théorème de Wulff sur l'inégalité isopérimétrique anisotropique[4].

Livres

Fonseca est co-auteure de:

Prix et distinctions

Fonseca est lauréate en 2006 de la Conférence Sofia Kovalevskaïa, décernée conjointement par la Society for Industrial and Applied Mathematics et l'Association for Women in Mathematics (AWM). Elle est faite chevalier de l'Ordre de Sant'Iago de l'Épée[2]. En 2009, Fonseca a été élue membre de la SIAM « pour ses contributions aux équations aux dérivées partielles non linéaires et le calcul des variations »[7]. En 2012, elle est devenue membre de l'American Mathematical Society[8].

Personnel

Fonseca est mariée au chercheur sur les cellules souches Gerald Schatten (en)[9].

Références

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Irene Fonseca » (voir la liste des auteurs).
  1. « Faculty profile », sur CMU Department of Mathematical Sciences (consulté le 21 janvier 2013).
  2. (en) Mike Wereschagin, « Newsmaker: Irene Fonseca », Pittsburgh Tribune-Review, (lire en ligne[archive du ]).
  3. (en) « Irene Fonseca », sur le site du Mathematics Genealogy Project
  4. Irene Fonseca & Stefan Muller, An uniqueness proof for the Wulff theorem, Proc. Roy. Soc. Edinburgh Sect. A 119, no.1-2, 125-136, 1991
  5. Recension de Degree Theory in Analysis and Applications: J. V. A. Gonçalves (1996), lien Math Reviews
  6. Recension de Modern Methods in the Calculus of Variations: Erik J. Balder (2008), lien Math Reviews
  7. « SIAM Fellows list » (consulté le 21 janvier 2013).
  8. « List of Fellows of the American Mathematical Society » (consulté le 21 janvier 2013).
  9. « Gerald Schatten genealogy », sur Geni (consulté le 21 janvier 2013).

Liens externes

  • Portail des mathématiques
  • Portail du Portugal
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.