Jacob Barnett

Jacob L. Barnett, né à Indianapolis le , est mathématicien et astrophysicien américain, connu pour son jeune âge[1].

Pour les articles homonymes, voir Barnett.
Jacob Barnett
Jacob Barnett vers 16-17 ans.
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Directeur de thèse

Biographie

Jacob Barnett est diagnostiqué autiste de niveau modéré à sévère à 2 ans. Il aurait un QI de 170. Il a étudié en privé avec ses parents[2].

À 10 ans, il est inscrit à l'Université de l'Indiana sans passer par l'école, ayant appris la majorité du programme de mathématiques de son école en deux semaines.

À 12 ans, Barnett prétendit via les médias avoir réfuté la théorie de la relativité d'Albert Einstein et qu'il avait élargi celle-ci. Les médias relatent aussi qu'il avait développé une nouvelle théorie de l'astrophysique et qu'il était en chemin pour un prix Nobel. Mais ses théories revendiquées n'ont jamais été publiées, ni soumises à une validation experte, tandis que tous les tests de la relativité ont vérifié la théorie d'Einstein. Après ces apparitions médiatiques, sa mère a écrit un livre sur la parenté (The Spark: A Mother's Story of Nurturing Genius), et un psychologue a écrit un livre sur les enfants prodiges qui l'ont présenté. Après s'être comparé à Albert Einstein et Isaac Newton, Barnett a déclaré qu'il avait résolu un problème et « créé une théorie originale de l'astrophysique », mais cependant il n'y avait eu aucune évaluation par les pairs des idées de Barnett. Sur une actualité locale sur ABC affiliate WEWS-TV , Barnett a déclaré croire qu'une théorie différente de la relativité conventionnelle doit être nécessaire car la lumière doit avoir une masse non nulle afin de conserver l'énergie et l'équivalence masse-énergie. Cependant, selon la physique universitaire de base, les photons, les particules constitutives de la lumière, possèdent déjà une masse non nulle (relativiste) dans la relativité conventionnelle, de telle sorte que l'énergie est conservée, sans avoir besoin de modifications ou d'extensions de la théorie. Bref, les prédictions de la théorie standard correspondent aux données expérimentales de plusieurs domaines de la physique à de nombreux ordres de grandeur, sans nécessiter de modifications.

Une histoire de CTV News a affirmé sans preuve que Barnett "a construit une série de modèles mathématiques qui élargissent le champ de la théorie de la relativité d'Einstein, qui a été décrit par un professeur de l'université de Princeton comme révolutionnaire."[3] Barnett n'a pas réfuté Einstein[4] et n'a pas été pris en considération pour un prix Nobel,[5] d'autres revendications sensationnalistes faites dans ces histoires étaient fausses.[4],[5]

Une histoire apparaissant pour la première fois dans The Indianapolis Star, et plus tard dans The Blaze , Huffington Post et ailleurs, a affirmé que Barnett travaillait à réfuter la théorie du Big Bang.

À l'âge de 15 ans, il devient étudiant à l'Institut Perimeter pour la physique théorique de Waterloo en Ontario au Canada et reçoit son diplôme de maîtrise à la fin de l'année 2014. Il est aujourd'hui doctorant de cet institut[6] sous la direction de Lee Smolin[7].

Ouvrage

  • (en) Kristine Barnett, The spark : a mother's story of nurturing genius, New York, Random House, , 250 p. (ISBN 978-0-812-99337-0 et 978-0-679-64524-5, OCLC 800039432, lire en ligne).

Références

  1. (en-US) « Jacob Barnett, boy genius - Macleans.ca », sur Macleans.ca (consulté le 22 décembre 2015)
  2. « The Spark and Synesthesia », sur Psychology Today (consulté le 22 décembre 2015)
  3. Christina Commisso, « 15-year-old Jacob Barnett: One of the world's most promising physicists », CTV News, (lire en ligne[archive du ], consulté le 5 janvier 2017)
  4. Phil Plait, « A (very) smart kid and a solid theory », sur Discover, (consulté le 5 janvier 2017)
  5. Chris Edwards, « The Spark and the Hype », The Skeptics Society, (lire en ligne, consulté le 5 janvier 2017) :
    « The hype around JacobModèle:Sndthat he has created an original theory in astrophysics worthy of the Nobel Prize, that his IQ is higher than Einstein’s, and that his genius can only be nurtured in a university environment despite his young ageModèle:Snddissipates upon skeptical inquiry. […] In public perception, high IQ plus mysterious mathematical talents plus the image of a young person at the university plus very spurious claims about a potentially Nobel Prize winning original theory all feed into the preexisting Amadeus myth. »
  6. « Jacob Barnett | Perimeter Institute », sur www.perimeterinstitute.ca (consulté le 22 décembre 2015)
  7. « Jacob Barnett », sur uwaterloo.ca.

Liens externes

  • Portail des mathématiques
  • Portail de l’astronomie
  • Portail des États-Unis
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.