Jacques Charles (le géomètre)

Jacques Charles, dit « le géomètre » (1752-1791) est un mathématicien français, membre de l'Académie des sciences.

Pour les articles homonymes, voir Jacques Charles et Charles.

Il ne doit pas être confondu avec Jacques-Alexandre-César Charles (1746-1823).

Biographie

Né en à Cluny, Jacques Charles fait ses études chez les Bénédictins de cette ville. D'extraction modeste, il est remarqué par Charles Bossut, et obtient dès 1772 une chaire de mathématiques au Collège royal de Nanterre, qui prépare à l'École du génie de Mézières.

En 1779, il succède à Monge comme adjoint de Bossut à la chaire d'hydrodynamique.

Après plusieurs tentatives, il est élu à l'Académie des Sciences le . Il est l'un des auteurs des volumes consacrés aux mathématiques par l'Encyclopédie méthodique.

Atteint de paralysie partielle dès 1789, il décède vers le et est enterré à Saint-Germain l'Auxerrois.

Son surnom, « le géomètre » est celui figurant dans son dossier aux archives de l'Académie des Sciences. Il a en effet été souvent confondu, même par l'Encyclopedia Britannica ou la Biographie générale de Michaud, avec son homonyme Jacques-Alexandre-César Charles, élu également à cette Académie dix ans plus tard, et qui s'est vu attribuer certains de ses travaux.

Cette confusion peut en partie s'expliquer par le fait qu'en 1791, date de sa mort, l'Académie des Sciences ne publia pas ses Mémoires annuels, qui auraient dû contenir la nécrologie et la bibliographie de Jacques Charles (le géomètre).

Bibliographie

  • Mémoire où l’auteur se propose de déterminer l’inclinaison de l’équateur solaire, le lieu du nœud et le temps de rotation du soleil autour de son axe par le moyen de trois observations faites à la machine parallactique. Registre de l’Académie des Sciences, .
  • Mémoire sur le calcul intégral, dont l'objet est la construction des équations qui contiennent à la fois des différences finies et des différences infiniment petites. Registre de l’Académie des Sciences, .
  • Mémoire sur les équations aux différences finies. Registre de l’Académie des Sciences, .
  • Mémoire sur la construction des équations différentielles aux différences finies. Registre de l’Académie des Sciences, .
  • Mémoire sur les limites de certaines fonctions. Registre de l’Académie des Sciences .
  • Mémoire sur quelques questions relatives à la théorie des maxima et des minima. Registre de l’Académie des Sciences, .
  • Mémoire sur les équations qui contiennent à la fois des différences finies et des différences infiniment petites. Registre de l’Académie des Sciences, . [C’est ce Mémoire qui lui valut son élection]
  • Avec Charles Bossut, Lalande et Condorcet, volumes II et III de la série Mathématiques de l'Encyclopédie méthodique.

Sources

  • Gough, J. B., Charles the Obscure, Isis, vol. 70, no. 4, 1979, pp. 576–579. Lire en ligne.
  • Roger Hahn, More Light on Charles the Obscure, Isis, vol. 72, no. 1, 1981, pp. 83–86. Lire en ligne.
  • Portail des mathématiques
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.