Jacques Grinberg

Jacques Grinberg est un peintre né le à Sofia en Bulgarie et mort le à Malakoff[1].

Jacques Grinberg
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Formation
Institut Avni d'Arts et Design à Tel Aviv
Mouvement

Biographie

1941-1960

Il quitte la Bulgarie avec sa famille à l’âge de 13 ans pour Israël. Il est d'abord scolarisé dans un kibboutz. Puis très tôt attiré par la peinture, il s’inscrit dès 1958 à l’Avni Art Institute de Tel Aviv. Il y étudiera durant trois années avec comme professeurs Mokadi,  Stematsky et Streichman.

1961-1970

Il expose pour la première fois à la Katz Gallery (Tel Aviv-Israël) en 1959 puis à la Chemerinsky Art Gallery (Tel Aviv-Israël) en 1961. Jeune peintre, il choisit de partir pour Paris en 1962. Il emménage dans une petite colonie d’artistes, rue d’Alesia et fréquente le quartier Montparnasse.

En 1963, il expose à Oslo (4 jeunes peintres israéliens, Galerie 27) puis à Bruxelles (Art graphique juif, Librairie la Proue) ainsi qu’à Gand (Peintres israéliens à Paris, Galerie Kaleidoskoop) et à Madrid.

Le galeriste Jo Verbrugghen le remarque et organise la première exposition personnelle de Grinberg à la galerie Kaleidoskoop (Gand). À 23 ans, il entre à la galerie d’André Schoeller junior (Paris) qui lui prépare plusieurs expositions personnelles. Il restera sous contrat avec ce marchand de 1964 à 1970.

Durant cette même période, il expose seul à la Greer gallery de New-York et participe à de nombreuses expositions collectives en Suisse (Rencontres - galerie Krugier, Galeries Pilotes - Musée de Lausanne), à Paris (Moralités - galerie Lahumière), à Ibizza (galeria Ivan Spence) mais aussi en Autriche, en Yougoslavie et aux Pays-Bas. Promoteur d’une approche figurative renouvelée, il se fait également remarquer dans les Salons - Salon de la jeune peinture, Salon de Mai, Salon des Grands et Jeunes d’aujourd’hui - tant par son langage violent et politique anti-bourgeois et anti-militariste que pour la maîtrise de son expression picturale.

Lors de ces rendez-vous artistiques (expositions de groupe, salons), il expose aussi bien avec Maryan (Pinchas Burstein), Rebeyrolle, et Saura qu’avec Adami, Aillaud, Arnal, Rancillac, Recalcati, Arroyo, Segui, Tisserand, Telemaque, Monory. Les critiques sont impressionnés par son travail et le considèrent comme l’un des pionniers de la Nouvelle figuration.

1971-1983

À la suite de la fermeture de la galerie Schoeller, Jacques Grinberg repart vivre en Israël durant une année.

Revenu à Paris, il loue un atelier à Saint-Germain des Prés. Il élargit son spectre d’inspiration. Il intègre de nouvelles influences - kabbale, tao, arts de Mexique. Il explore et multiplie les recherches picturales.

En 1973, il présente des lithographies à la Bibliothèque nationale de France puis à la galerie de France, avec Alechinsky, Erro, Jorn, Matta et Topor. La même année, il collabore de nouveau avec le marchand belge Jo Verbrugghen : une grande exposition personnelle - « 10 ans après » - lui est consacrée au Musée Sint Pietersabdij de Gand.

En 1974, retour dans le quartier Montparnasse, successivement dans un atelier rue des Plantes puis rue campagne première. À cette époque, il voyage au Mexique, en Grèce pays dont il ramène de nombreux travaux. Il vit et travaille également quelque temps à Londres.

1984-1994

Nouveau départ en Israël. Il y réalise trois expositions personnelles, d’abord à la galerie Dvir (Tel Aviv)  en 1984 et 1985, puis à la galerie 27 en 1987 (Tel Aviv). L’œuvre de Jacques Grinberg touche alors un public enthousiaste et ses expositions bénéficient d’un large écho médiatique.

Grinberg revient en France en 1987. Il renoue avec Cérès Franco - amie de vingt ans et directrice de la galerie l’œil de Bœuf à Paris. Cette dernière le soutient et lui prépare quatre expositions personnelles entre 1988 et 1991.

Installation à Malakoff en 1991[2].

1995-2011

Durant cette période, Jacques Grinberg se consacre désormais de façon exclusive à la création. Sa production picturale est sûre et intense. Il commence à écrire et fait imprimer de nombreux recueils.

En 1997, ses gravures sont exposées à la galerie Jacques à Ann Arbor aux États-Unis (Michigan). Et la galerie Idées d’artistes lui organise ce qui sera sa dernière exposition personnelle - Véhément, mélancolique - en 2002. Certaines de ses œuvres continuent à être régulièrement présentées à travers la France lors des expositions publiques de la collection Cérès Franco.

En 2008, la Galerie Polad-Hardouin - souhaitant rendre un hommage aux peintres de la Nouvelle figuration des années 1960 - organise une exposition manifeste intitulée Nouvelle figuration : Acte III. Jacques Grinberg y expose des œuvres de cette époque aux côtés notamment de Maryan (Pinchas Burstein) , Michel Macréau, Paul Rebeyrolle, Saura, John Christoforou, Bengt Lindström.

Fermement indépendant et fou de peinture, il continue librement ses recherches en se renouvelant sans cesse jusqu’à son décès survenu le .

Expositions

Expositions personnelles
  • 1963 Galerij Kaleidoskoop, Gand, Belgique
  • 1964 Galerie André Schoeller Jr., Paris, France
  • 1965 Galerie André Schoeller Jr., Paris, France
  • 1973 Centrum voor Kunst en Cultuur, Sint Pietersabdij, Gand, Belgique
  • 1984 Dvir Gallery, Tel Aviv, Israël
  • 1985 Dvir Gallery, Tel Aviv, Israël
  • 1987 Gallery 27, Tel Aviv, Israël
  • 1988 Galerie L'Œil de Bœuf, Cérès Franco, Paris, France
  • 1990 Galerie L'Œil de Bœuf, Cérès Franco, Paris, France
  • 1991 Galerie L'Œil de Bœuf, Cérès Franco, Paris, France
  • 1994 Galerie L'Œil de Bœuf, Cérès Franco, Paris, France
  • 2002 "Véhément Mélancolique", Galerie Idées d'artistes, Paris, France
  • 2012 Exposition rétrospective 1961-2011, Cité Internationale des Arts, Paris, France
  • 2014 "A la force des pinceaux", Centre culturel Bulgare, Paris, France
  • 2015 "Jacques Grinberg - Paintings", Musée d’art de Ein harod, Israël
  • 2016 "Entre chair et esprit", Maison des Arts de Châtillon, France
  • 2016 "Jacques Grinberg, exposition monographique", Galerie La minotaure et Galerie Alain Le Gaillard, Paris, France
  • 2016 "Un peintre sans concession", Musée d'Art moderne de la ville de Paris, France
Expositions collectives
  • 1959 Katz Gallery, Tel-Aviv, Israël
  • 1961 Chemerinsky Art Gallery, Tel-Aviv, Israël
  • 1963 "Quatre jeunes peintres israéliens", Galleri 27, Oslo, Norvège
  • 1963 Galeria Privada, Madrid, Espagne
  • 1963 "Art graphique juif", Librairie La Proue, Bruxelles, Belgique
  • 1963 "Peintres israéliens à Paris", Galerie Kaleidoskoop, Gand, Belgique 
  • 1964 "Moralités", Galeries Lahumiere-Levin, Paris, France
  • 1964 "Rencontres", Galerie Krugier, Genève, Suisse
  • 1964 "28 Peintres d'aujourd'hui", Galerie André Schoeller, Paris, France
  • 1964 Salon de la Jeune peinture, Musée d’Art moderne de la Ville de Paris, France
  • 1964 Salon de Mai, Musée d’art moderne de la Ville de Paris
  • 1964 Salon Grands et Jeunes d’Aujourd’hui, Musée d’art moderne de la Ville de Paris, France
  • 1965 Salon de Mai, Musée d’art moderne de la Ville de Paris, France
  • 1965 Salon de la Jeune peinture, Musée d’art moderne de la Ville de Paris, France
  • 1966 Esperanto Gallery, New York, États-Unis
  • 1966 "Galeries pilotes", Musée de Lausanne, Suisse
  • 1966 Salon de Mai, Musée d’Art moderne de la Ville de Paris
  • 1966 Salon Grands et Jeunes d’Aujourd’hui, Musée d’art moderne de la Ville de Paris, France
  • 1967 "Figures et histoires", Galerie Heide Hildebrand, Klagenfurt, Autriche
  • 1967 "Portraits", Galerie Claude Bernard, Paris
  • 1967 Salon de Mai, Musée d’Art moderne de la Ville de Paris
  • 1968 1ère Exposition Internationale de Dessins, Musée d’Art moderne de Rijeka, Yougoslavie
  • 1969 Galeria Ivan Spence, Ibizza, Espagne
  • 1969 Galerie Claude Levin, Paris, France
  • 1970 Galerie T., Haarlem., Pays-Bas
  • 1973 "Atelier Clot. Éditions originales", Galerie de France, Paris, France
  • 1991 "Nouvelle figuration version 90", Galerie L'Œil de Bœuf, Paris, France
  • 1992 "Petits formats", Galerie L'Œil de Bœuf, Paris, France
  • 1993 "l'Anormalita dell'Arte", Refettorio delle stelline, Milan, Italie
  • 1996 "Boomerang" Paris, France
  • 1997 Galerie Jacques, Ann Arbord, Michigan, États-Unis
  • 1999 "Biz'art", Bures sur Yvette, France
  • 1999 "L'arte del's 70", Musée d'Art contemporain d'Ibizza, Espagne
  • 2000 Collection Cérès Franco, Château de Belval, Miramas, France
  • 2001 "L'art sous pression", Collection Cérès Franco, espace Écureuil, Toulouse France
  • 2001 "Entre noirs et blancs", Galerie Idées d'artistes, Paris, France
  • 2003 "Désirs Brut", 6e forum des arts plastiques en Île-de-France, Les Ulis, France
  • 2003 "Désirs Brut", Kremlin Bicêtre, France
  • 2003 "Entre noirs et blancs", Galerie Idées d'artistes Paris, France
  • 2004 "Un art de l'imaginaire débridé", collection Cérès Franco, Grand théâtre d'Angers, France
  • 2004-2005 "Fragments d'Artistes", Galerie Idées d'Artistes, Paris, France
  • 2005 "Les Imagiers Débridés", Collection Cérès Franco, Carcassonne, France
  • 2008 "Nouvelle figuration : Acte III", Galerie Polad-Hardouin, Paris, France
  • 2009 "Désirs Bruts", Collection Cérès Franco, Bancaja-Fundacion Caja Castellon, Espagne
  • 2013 "Den nya figurationen", World art day , Härnösand, Suède
  • 2013 "Désirs Bruts", Collection Cérès Franco, Maison des Arts, Châtillon, France
  • 2014 "Retour sur quelques artistes de la Nouvelle Figuration", Galerie Polad-Hardouin, Paris, France
  • 2015 "En grand format", exposition inaugurale de la Coopérative-Collection Cérès Franco, Montolieu, France
  • 2017 Collection Laurent Dumas, Villa Emerige, Paris
  • 2016 Perpetuum Mobile, Collection Cérès Franco, Galerie Dominique Polad-Hardouin, Paris
  • 2017 L’Internationale des visionnaires, La Coopérative-Collection Cérès Franco, Montolieu, France
  • 2017 Poussin, Picasso, Bacon, Le Massacre des Innocents, Domaine de Chantilly, Chantilly
  • 2018 "Los Modernos. Dialogues France/Mexique", Musée des Beaux Arts de Lyon, France
  • 2018 "En quête de Graal", La Coopérative de Montolieu, Occitanie, France
  • 2018 "La Marge au Centre", L’École des Filles de Huelgoat, Bretagne, France
  • 2019 "Cérès Franco en territoires imaginaires", Musée d’Art Naïf et des Arts Singuliers, Laval, France
  • 2019 "Les croqueurs d'étoiles", La Coopérative - Musée Cérès Franco, Montolieu, France
  • 2019 "Colorful Christmas", Galerie Françoise Livinec, Paris, France

Écrits

  • Pariféérique, Textes de Jacques Grinberg, Illustrations : Jacques Grinberg, Ilya Grinberg, Rama Grinberg, Sylla Grinberg, Malakoff, 2010.
  • Guêtres rousses, Textes de Jacques Grinberg, Illustrations : Jacques Grinberg, Ilya Grinberg, Malakoff, 2009.
  • Inconnu, Textes de Jacques Grinberg, Illustrations : Ilya Grinberg, Jacques Grinberg, Sylla Grinberg, Agnès Lautier, Malakoff, 2008/2009.
  • Interférence, Textes de Jacques Grinberg, Illustrations : Ilya Grinberg, Jacques Grinberg, Sylla Grinberg, Agnès Lautier, Malakoff, 2008.
  • Proximité – Approximatif, Textes de Jacques Grinberg, Illustrations : Jacques Grinberg, Ilya Grinberg, Malakoff, 2007.
  • Le creux – Le crochet, Textes de Jacques Grinberg, Illustrations : Jacques Grinberg, Ilya Grinberg, Francis Schklowsky, Malakoff, 2006.
  • Les méchantes - les naïfs, Textes de Jacques Grinberg, Illustrations : Ilya Grinberg, Jacques Grinberg et Sylla Grinberg, Malakoff, 2004.
  • Un peu de souffre, Textes de Jacques Grinberg, Illustrations:Jacques Grinberg, Ilya Grinberg, Joseph Varty, Stéphanie Zanditenas, Malakoff, 2003.
  • Soleil liquide – Loukoum extrême, Texte et illustrations de Jacques Grinberg, Malakoff, 2002.
  • Les Orbites, Texte de Jacques Grinberg, Illustrations : Jacques Grinberg, Ilya Grinberg, Joseph Varty, Stéphanie Zanditenas, Malakoff, 2002.
  • Galoches, Textes de Jacques Grinberg, Illustrations : Jacques Grinberg, Ilya Grinberg, Joseph Varty, Stéphanie Zanditenas, Malakoff, 2001.
  • Dits de la lumière, Texte de Jacques Grinberg, Illustrations : Ilya Grinberg et Joseph Varty, Malakoff, 2000
  • Acoustique, Texte de Jacques Grinberg, Illustrations : Ilya Grinberg, Malakoff, 1999.
  • Dictées, Texte de Jacques Grinberg, Malakoff, 1998.
  • Courte-Paille, Texte de Jacques Grinberg, Illustrations Jacques Grinberg, Ilya Grinberg, Joseph Varty, Stéphanie Zanditenas, Malakoff, 1997.
  • Chroniques, dessins de Jacques Grinberg, 3 volumes, Malakoff, 1995.
  • Boomerang, Textes et illustrations : Franck Angevin, Francis Auxiette, Augustino Cardenas, Yann Charbonnier, Olivier Damerval, Brigitte Deniau, Dominique, Thibaud Grand, Ilya Grinberg, Jacques Grinberg, Sylla Grinberg, J.M., David Jousselin, François Jousselin, Tolay Mao, Ricky, Fabrice Roger, J.C. Sala, Francis Schklowsky, Charles Semser, Joseph Varty, Hugh Weiss, Stan Wiezniak, Stéphanie Zanditenas, Malakoff, 1996.

Réalisation

Notes et références

  1. « Jacques Grinberg », sur Cohen-Cohen (consulté le 30 mai 2016)
  2. « Biographie Jacques Grinberg », sur Cohen-Cohen (consulté le 30 mai 2016)

Liens externes

  • Portail de la peinture
  • Portail de l’art contemporain
  • Portail de la Bulgarie
  • Portail d’Israël
  • Portail de la France
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.