Jacques Ier de Bade

Jacques Ier de Bade (Jakob I von Baden), né le à Hachberg, décédé le à Mühlburg (de), est margrave de Bade de 1431 à 1453.

Pour les articles homonymes, voir Jacques Ier.
Jacques Ier de Bade
Titre de noblesse
Margrave
Biographie
Naissance

Hochburg (en)
Décès
(à 46 ans)
Mühlburg (en)
Sépulture
Nom dans la langue maternelle
Jakob I. von Baden
Activité
Aristocrate
Famille
Père
Mère
Anna von Oettingen (d)
Fratrie
Agnes von Baden (en)
Conjointe
Enfants
Charles Ier de Bade
Marguerite de Bade (en)
Markus von Baden (d)
Mathilde de Bade (d)
Georges Ier de Bade
Bernard II de Bade
Jean II de Bade
Matilde von Baden (d)
sceau

Famille

Jacques Ier de Bade est le fils de Bernard Ier de Bade et d’Anne d'Oettingen.

Il épousa le Catherine de Lorraine (1407-1439), fille de Charles II de Lorraine.

Sept enfants sont nés de cette union :

Biographie

Jacques Ier de Bade fut un homme très pieux, il fit ériger de nombreuses églises et fonda le monastère de Fremesberg.

Selon le traité signé en 1380 par son père et son oncle Rodolphe VII de Bade, les deux premiers fils de Jacques Ier de Bade, considérés comme héritiers du margraviat de Bade, reçurent une solide éducation. Quant aux autres enfants ils reçurent une éducation religieuse très stricte. Son troisième fils, Georges de Bade entra dans les ordres, puis revint un bref moment dans la vie civile pour retourner à la vie religieuse, il fut évêque de Metz.

Jacques Ier de Bade fut l'opposé de son père. Le pape Pie II qualifia le margrave Jacques Ier de Bade de « célèbre parmi les Allemands pour sa justice et son intelligence »

Jacques Ier de Bade gouverna les possessions familiales du Hohenberg, à la mort de son père il gouverna le duché de Bade. Il fut considéré comme un homme pugnace, économe à l'encontre de son margraviat, il fut très populaire parmi les princes en sa qualité de médiateur. Au service de Sigismond Ier du Saint-Empire et Frédéric II du Saint-Empire, ceux-ci le tinrent en haute estime.

Son épouse Catherine de Lorraine reçoit en dot la ville de Saint-Dié-des-Vosges qu'il gère avec droiutre jusqu'en 1458. Il met au pas le Chapitre de la ville et fait édifier un charmant palais doté de jardins magnifiques sur les bords de la Meurthe.

Sa sœur Agnès de Bade obtint le divorce au moment des tractations de Jacques Ier de Bade pour obtenir le duché de Schleswig. Celle-ci prit la fuite et son frère perdit le duché. Hors de lui, Jacques Ier de Bade fit enfermer à vie sa sœur au château d'Alt-Eberstein.

Par le traité de Sponheim, Jacques Ier de Bade obtint des possessions sur la Moselle. En 1442 pour 30 000 florins il acquit la seigneurie de Lahr et de Malhburg.

Jacques Ier de Bade appartint à la première branche de la Maison de Bade, elle-même issue de la première branche de la Maison de Zähringen.

Liens externes et sources

Sources

  • Anthony Stokvis, Manuel d'histoire, de généalogie et de chronologie de tous les États du globe, depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos jours, préf. H. F. Wijnman, Israël, 1966, Chapitre VIII. « Généalogie de la Maison de Bade, I. » tableau généalogique no 105.
  • Jiří Louda & Michael Maclagan, Les Dynasties d'Europe, Bordas, Paris 1981 (ISBN 2040128735) « Bade Aperçu général », Tableau 106 & p. 210.
  • Portail du Saint-Empire romain germanique
  • Portail de la monarchie
  • Portail du Moyen Âge tardif
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.