Jacques Thirion

Jacques Thirion, né le à Saint-Dié et mort le , est un historien, spécialiste de l'art médiéval et de la Renaissance.

Pour les articles homonymes, voir Thirion.
Jacques Thirion
Biographie
Naissance
Décès
(à 80 ans)
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Membre de

Biographie

De formation chartiste, Jacques Thirion suit ensuite un enseignement à la section supérieure de l'École du Louvre, et boucle sa formation avec deux années à l'Institut d'art et d'archéologie. Sa thèse porte sur les rapports entre la gravure internationale et le mobilier français de la Renaissance[1].

Étudiant à l'école du Louvre, il commence en parallèle sa carrière comme attaché de conservation au Cabinet des Estampes de la Bibliothèque nationale. Conservateur aux Archives nationales, il inaugure la publication de la Série N du catalogue des cartes, plans et dessins d'architecture de Paris et du département de la Seine[1].

Il travaille ensuite aux Musées de Nice dont il sera le directeur de 1958 à 1964. Il revient alors à Paris, au département des sculptures du Musée du Louvre qu'il dirige jusqu'en 1973, enseigne à l'École du Louvre, puis à l'École nationale des chartes.

Ses travaux portent sur la sculpture monumentale, l'architecture médiévale et sur les rapports entre la gravure et le mobilier. Il était membre de nombreuses sociétés savantes.

Travaux

Jacques Thirion joue un rôle important dans l'histoire de l'art médiéval et de la Renaissance

En 1970, il publie une étude, Les plus anciennes sculptures de Notre-Dame de Paris, qui avançe que la date de construction du portail Sainte-Anne de la Cathédrale Notre-Dame de Paris est antérieure à la dernière reconstruction de la cathédrale. Cette déduction est validée par des fouilles archéologiques 7 ans plus tard[2].

Publications

  • Les plus anciennes sculptures de Notre-Dame de Paris, Comptes-rendus des séances de l'Académie des inscriptions et belles-lettres, 1970
  • Le portail Sainte-Anne à Notre-Dame de Paris, Cahiers de la Rotonde
  • L’Abbaye de Saint-Évroult en-Ouche (Orne), Rouen, C.R.D.P., 1980

Notes et références

  1. Alain Erlande-Brandenburg, Jacques Thirion (1924-2007) (note biographique), www.persee.fr, 2007 (consulté le 14 janvier 2020)
  2. « Le portail Sainte-Anne de la façade occidentale de Notre-Dame de Paris », sur sculpturesmedievales-cluny.fr (consulté le 14 janvier 2020).

Bibliographie

Liens externes

  • Portail des arts
  • Portail de l’historiographie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.