Jakob von Uexkull (homme politique)

Jakob von Uexkull est un homme politique allemand et suédois, ancien député européen (1987-1989), et fondateur du Prix Nobel alternatif.

Cet article concerne l'homme politique. Pour le biologiste, voir Jakob von Uexküll.

Jakob von Uexkull
Fonctions
Membre du Parlement européen
pour l'Allemagne
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Uppsala, Comté d'Uppsala
Suède
Nationalité Allemande
Suédoise
Parti politique Alliance 90 / Les Verts
Diplômé de Christ Church, université d'Oxford
Profession Écrivain, chargé d'enseignement
Résidence Londres, Royaume-Uni

Députés européens

Né en Suède, à Uppsala, le , Jakob von Uexkull est le fils de l'auteur et journaliste Gösta von Uexküll et petit-fils du biologiste Jakob von Uexküll. Après des études en Suède et Allemagne, il a obtenu une maîtrise en politique, philosophie et économie à Christ Church (Oxford). Marié et père de trois enfants, il vit à Londres. Il possède la nationalité suédoise et la nationalité allemande.

Biographie

Rejeton d'une vieille noblesse balte de Livonie, - son grand-père homonyme est un biologiste de premier plan, - Jakob von Uexkull a grandi en Suède et s'est intéressé à la politique dès sa jeunesse[1]; il fut tour à tour journaliste, auteur, conférencier et philatéliste professionnel. À l'âge de onze ans, lui et sa famille retournent en Allemagne, d'où ils avaient fui face au nazisme[2].

En 1979, Jakob von Uexkull, altermondialiste avant l'heure[3], propose à la Fondation Nobel de créer, comme la Banque de Suède l'a fait en 1968 pour le "Nobel" de l'économie, deux nouveaux prix -Environnement et Développement humain- pour honorer ceux qui ne rentrent pas dans l'idéologie dominante[4]. Devant leur refus, ce philatéliste professionnel se désinvestit de son activité (pour plus de 1 million de dollars) pour assurer le premier financement de cette initiative : il crée le Prix Nobel Alternatif, en 1980.

De 1987 à 1989, Jakob von Uexkull, est Eurodéputé écologiste allemand, au parlement européen, à ce titre il est membre de la Commission aux Affaires Politiques et de la Commission de Technologie et de Science.

En 2000, lors d'une interview à la radio allemande, Jakob von Uexküll suggère la création d'un corps de 50 sages reconnus à l'échelle mondiale. Cette initiative a vu le jour, en , à Londres sous le nom "Conseil pour l'avenir du monde" (World Future Council); cet organisme vise à fournir une orientation pour un avenir durable. À la base de cette création, une réflexion de Jakob von Uexkull : Ce qui est clair pour moi, c'est que notre génération n'a pas d'institution qui prend la parole pour les générations futures[4].

Reconnaissance

  • 2005 : Européen remarqué par Time Magazine.
  • 2006 : Binding-Prize (Liechtenstein) pour la protection de nature et de l'environnement.
  • 2008 : Erich-Fromm-Prize (Stuttgart), Allemagne, pour son engagement pour une vie dans la dignité humaine pour nos enfants et petits-enfants au sein de la mondialisation.

Œuvres

  • (de) Jakob von Uexkull et Herbert Girardet, Die Zukunft gestalten - World Future Council, J. Kamphausen Verlag, , 120 p. (ISBN 978-3-89901-046-6)
  • (en) Jakob von Uexkull et Herbert Girardet, Creating the World Future Council, Totnes, Green Books, , 79 p. (ISBN 978-1-903998-46-5, OCLC 58728236)
  • (de) Jakob von Uexkull, Zukunft ist möglich, Hamburg, Europäische Verlagsanstalt, , 220 p. (ISBN 978-3-434-50606-5)
  • (de) Jakob von Uexkull, Das sind wir unseren Kindern schuldig, Europäische Verlagsanstalt, , 148 p. (ISBN 978-3-434-50611-9)

Notes et références

  1. article de Heiner Boberski paru le 14 octobre 2004 dans Weiner Zeitung. http://www.wienerzeitung.at/DesktopDefault.aspx?TabID=3946&Alias=wzo&cob=15202
  2. L'environnement a son Prix Nobel, L'Écologiste, avril 2012
  3. Olivier Truc, « Jakob von Uexkull, alternobéliste », Le Monde, 10 décembre 2005.
  4. Article de Ulla By Plon, paru dans le Time magazine le 10 octobre 2005 .http://www.time.com/time/europe/hero2005/uexkull.html

Voir aussi

Liens externes

  • Portail de l’altermondialisme
  • Portail de la Suède
  • Portail de l’Allemagne
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.