James Belushi

James Adam "Jim" Belushi, est un acteur, réalisateur, scénariste et producteur de cinéma américain d'origine albanaise né le à Chicago, en Illinois, aux (États-Unis).

Pour les articles homonymes, voir Belushi.
James Belushi
James Belushi le 1er mai 2007.
Nom de naissance James Adam Belushi
Surnom Jim
Naissance
Chicago, (Illinois), États-Unis
Nationalité Américaine
Profession Acteur
Réalisateur
Scénariste
Producteur de cinéma
Films notables Le Solitaire
Double Détente
Séries notables According to Jim
The Defenders

Il est le frère de l'acteur John Belushi.

Biographie

Débuts

James Belushi est né le à Chicago, en Illinois, aux (États-Unis).

Famille

James est de famille d'origine albanaise. Il est le frère cadet de John Belushi ; il a également une sœur Marian, et un frère plus jeune, Billy.

Carrière

Encouragé par l'un de ses professeurs de lycée, James Belushi s'est inscrit au club de théâtre de son établissement. Par la suite, il a obtenu le diplôme d'art dramatique dans l'une des université de l'Illinois. Il a débuté sur les planches dans l'une des troupes de Chicago, The Second City dans laquelle son frère a débuté. Il y est resté de 1977 à 1980. Le réalisateur Garry Marshall l'a remarqué et lui a permis d'obtenir des rôles pour la télévision. Il a fait une brève apparition non créditée dans Furie (1978) Brian De Palma.

Après le décès par surdose de speedball de son frère John, il est également apparu dans Saturday Night Live entre 1983 et 1985.

Il a obtenu son premier rôle important dans Le Solitaire (1981) de Michael Mann. Il y incarnait un bandit en mal d'amour cherchant à fonder une famille. Ironie du sort, il fête ses noces de coton avec l'actrice Sandra Davenport épousée en 1980 et qui lui donnera un fils Robert.

Après ses débuts dans le film policier, James Belushi a enchaîné plusieurs comédies, comme Un fauteuil pour deux (1983) de John Landis dans lequel il joue le rôle d'Harvey ou encore Jumpin' Jack Flash (1986, Penny Marshall) où il a interprété plusieurs rôles différents.

Puis il s'essaie au film d'action avec Le Proviseur (1987, Christopher Cain) dans lequel il incarne un proviseur divorcé et ayant un penchant prononcé pour la bouteille et Double Détente dans lequel il interprète un flic Américain contraint de collaborer avec un collègue Russe (1988, Walter Hill). Il ponctue sa carrière de films aux sujets plus sensibles et au ton plus grave : il est plongé au cœur d'une guerre civile dans Salvador (1986, Oliver Stone) et il doit faire face à la mafia dans Oublier Palerme (1989, Francesco Rosi).

C'est à peu près, à cette période, qu'il divorce et épouse Marjorie Bransfield en 1990.

Il revient ensuite dans le registre de la comédie avec Monsieur Destinée (1990, James Orr) et y incarne Larry Burrows, un comptable dont la vie semble s'être décidée à la suite d'un match de baseball. Sa partenaire à l'écran est alors Linda Hamilton avec lequel il tournera encore deux fois. Il joue aussi le rôle d'un cambrioleur dans Filofax.

La P'tite Arnaqueuse (1991, John Hughes) lui permet de se glisser dans la peau d'un père attachant élevant seule sa fille en survivant dans les rues. Ta mère ou moi (1991, Chris Columbus) va le faire interpréter un policier marié donnant des conseils à un collègue vivant encore chez sa mère. James Belushi divorce l'année suivante.

On peut aussi le voir dans de savoureuses variations humoristiques : il apparaît brièvement dans son propre rôle dans le très parodique Last Action Hero (1992, John McTiernan) avant de jouer dans deux films satiriques, Canadian Bacon (1995, Michael Moore) et Des hommes d'influence (1997, Barry Levinson).

Il retrouve Linda Hamilton en 1995 dans le film Présumée Coupable (1995) où il incarne un policier ayant démissionné afin d'étudier la psychologie tandis qu'Hamilton interprète une professeur atteinte de schizophrénie.

Au demeurant, son genre de prédilection semble être la comédie familiale. Il s'illustre dans ce registre avec La Course au jouet (1996, Brian Levant) dans lequel il joue un Père-Noël de centre commercial et Super papa (2001, John Pasquin) où il interprète un professeur de judo.

Il continue dans ce registre en interprétant le rôle-phare de la série télévisée According to Jim et a l'occasion de retrouver Linda Hamilton dans un épisode où celle-ci incarne une ex copine de son personnage. Puis il tente l'expérience du doublage de film d'animation avec la production des frères Weinstein, La Véritable Histoire du Petit Chaperon rouge (2005). Il réitère l'expérience avec Underdog, chien volant non identifié en 2007. Il a aussi interprété le Coach Wittenberg dans quatre épisodes de Hey Arnold. Il interprète également un coach de basket-ball dans Thunderstruck.

Il tient un des rôles principaux dans Wonder Wheel de Woody Allen (2018), celui d'un gérant de manège à Coney Island, dans les années 1950, marié au personnage de Kate Winslet.

Il s'est également illustré comme chanteur avec les Blues Brothers en remplaçant son frère décédé (Jake Blues) sous le pseudonyme de Zee Blues aux côtés de Dan Aykroyd (Elwood Blues) et de John Goodman ("Mighty" Mack McTeer).

Vie privée

Remarié en 1998, avec Jennifer Sloan, James Belushi a deux enfants de celle-ci. Une fille Jamison Bess née en 1999 et un fils Jared James en 2002.

Le , il est devenu citoyen albanais d'honneur lors d'une cérémonie en grande pompe à Korçë, en présence de Bamir Topi, président de la République d'Albanie.

Il apprend en 2011 qu'il souffre de la goutte et devient à cette occasion le porte-parole de nombreux centres pharmaceutiques.

Il réside actuellement à Los Angeles.

Filmographie

Acteur au cinéma

Années 1970 et 1980

Années 1990

Années 2000

Années 2010

Acteur à la télévision

Réalisateur

  • 1987 : Number One with a Bullet

Scénariste

  • 1986 : The Birthday Boy (TV)

Producteur

Voix françaises

En France, Patrick Floersheim (décédé en [2],[3]) a été la voix française régulière de James Belushi[4]. Patrick Poivey et Jacques Frantz l'ont également doublé à cinq reprises chacun.

En France

et aussi

Au Québec

Notes et références

Voir aussi

Liens externes

  • Portail du cinéma américain
  • Portail de la télévision
  • Portail de la réalisation audiovisuelle
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.