Jan Gerritsz van Bronkhorst

Jan Gerritsz van Bronkhorst ou Bronchorst et Bronkhorst (Utrecht, 1603-Amsterdam, ) est peintre et graveur hollandais, influencé à ses débuts par l'école du Caravage de Utrecht. Il a réalisé des tableaux historiques à grande échelle, des portraits, des nus et des allégories.

Jan Gerritsz van Bronkhorst
Jean van Bronchorst par Pieter Bailliu, d'après un autoportrait paru dans Het Gulden Cabinet (1662)
Naissance
Décès
Activité
Mouvement
Enfant
Johannes Jansz Bronckhorst (en)
signature

Biographie

Bronckhorst était le fils de Gerrit Jacobsz van Bronckhorst, un jardinier, et de Feijske Claesdr van Doorn.

Il a été formé en tant que graveur sur verre par Jan Verburgh en 1614, puis, de 1620 à 1622, à Atrecht et à Paris. De retour à Utrecht en 1622, il devient élève de Cornelis Van Poelenburgh et fréquente l'atelier de Gerard van Honthorst à l'académie de dessin.

En 1626, il épouse Catalijntje van Noort, la fille d'un brasseur de bière. Ils vivaient sur le Rozengracht et ont eu deux fils devenus peintres, Johannes (1627-1656) et Gérard (vers 1636-1673), qui voyagèrent en Italie en 1650.

Il rejoint la guilde de Saint Luc en 1639.

En 1646, alors qu'il vivait au Domkerkhof, ses oeuvres sont devenues progressivement plus classiques, ce qui a fait de lui un peintre de commandes officielles.

En 1647, il s'installe à Amsterdam où il travaille sur de nombreux vitraux. Mais en 1652, on constate qu'il est moins fortuné que beaucoup d'autres peintres.

Il peint les volets de l'orgue de la Nieuwe Kerk et contribue à la décoration du nouvel hôtel de ville sur le Dam, devenu Palais royal.

Il a déshérité son fils Johannes en 1655.

Il est mort de maladie en 1661 et enterré dans la Wester Kerk.

Son fils Gérard devint membre du conseil municipal d'Utrecht en 1670, puis sa veuve est décédée en 1677.

Œuvres

Vitraux 
Gravures 
  • gravures de peintures de Van Poelenburgh
  • gravure du siège de Breda, commandée par le Stadholder en 1637
Peintures 


Annexes

Notes et références

Bibliographie

  • (nl) Cornelis de Bie, Het Gulden Cabinet, 1662, p. 278
  • Jean Baptiste Descamps, Antoine Joseph Dezallier d'Argenville , Vie des peintres flamands et hollandais, vol.1, 1840, p. 292 (lire en ligne)
  • Johan Alfried de Laet, Catalogue du Musée d'Anvers, 1849, p. 198

Liens externes

  • Portail de la peinture
  • Portail de la gravure et de l'estampe
  • Portail des Pays-Bas
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.