Jean-Baptiste-Louis Franquelin

Jean Baptiste Louis Franquelin est un hydrographe et géographe au service du roi de France, à Québec, petite ville coloniale française d'Amérique du Nord. Pendant plus de 30 ans, il dessine une cinquantaine de cartes géographiques de la Nouvelle-France et de ses environs[1][2].

Pour les articles homonymes, voir Franquelin (homonymie).
Jean-Baptiste-Louis Franquelin
Carte de l'Amérique septentrionale, 1688
Biographie
Naissance
Décès
Activité

Biographie

Fils de Guillaume Franquelin et de Catherine Vitas, Franquelin est baptisé (avec le prénom Jean Louis) le à Saint-Michel-de-Villebernin dans la seigneurie de Palluau (aujourd'hui Palluau-sur-Indre)[1]. Il émigre à Québec, probablement en 1672. En 1683, il se marie à Elisabeth Auber, fille du notaire royal Claude Auber, et obtient la charge d'hydrographe du roi en 1686[3],[4]. Franquelin est mort (probablement en France) après 1712.

Alors que des commerçants français explorent le continent nord-américain et rapportent à Québec des renseignements nouveaux sur la géographie (notamment des Grands Lacs et du fleuve Mississippi), Franquelin est sollicité pour dessiner des cartes destinées à la cour du roi de France[5]. Il exploite entre autres les données fournies par Louis Jolliet et par René-Robert Cavelier de La Salle pour exécuter de grandes cartes continentales. Nommé hydrographe du roi, il dessine avec la collaboration de Louis Jolliet une carte du fleuve Saint-Laurent sur laquelle figure une route maritime à suivre pour éviter les naufrages[6]. À l'automne 1688, il se rend en France présenter à la cour une nouvelle version de sa carte d'Amérique du Nord, accompagnée d'un mémoire sur les limites de la Nouvelle-France[5]. De retour dans la colonie, Franquelin participe à l'effort de guerre contre l'Angleterre, en cartographiant notamment la côte de la Nouvelle-Angleterre[7]. À nouveau en France à la fin 1692 pour compléter ses dessins, il demande que sa femme et ses enfants l'y rejoignent. Sa famille périt l'année suivante lors du naufrage du Corossol, près de l'île du Corossol, dans l'archipel des Sept Îles. Malgré des projets de retour au Canada, il demeure en France jusqu'à la fin de ses jours, au service de Vauban, notamment.

Œuvres (liste partielle)

  • Jean Louis Franquelin, Carte pour servir a l’eclaircissement du papier terrier de la Nouvelle France (carte manuscrite), (lire en ligne)
  • Jean Louis Franquelin (attribué à), [Carte des Grands Lacs] (fac-similé d'un manuscrit conservé au Service historique de la Défense), sans date (lire en ligne)
  • Jean Baptiste Louis Franquelin, Carte du Fort St. Louis de Québec (plan manuscrit), Québec, (lire en ligne)
  • Jean Baptiste Louis Franquelin (attribué à), Carte de la Louisiane en l’Amérique septentrionale, depuis la Nouvelle France jusqu'au golfe du Mexique (carte manuscrite), (lire en ligne)
  • Jean Baptiste Louis Franquelin, Carte de la Louisiane ou des voyages du Sr. de La Salle (fac-similé réduit d’une copie de la carte originale de Franquelin faite pour Francis Parkman.), (lire en ligne)
  • Louis Jolliet et Jean Baptiste Louis Franquelin, Carte du grand fleuve St Laurens dressee et dessignee sur les memoires et observations que le Sr. Jolliet a tres exactement faites en barq: et en canot en 46 voyages pendant plusieurs années (carte manuscrite) (lire en ligne)
  • Jean Baptiste Louis Franquelin, Carte généralle du voyage que Monsieur De Meulles intendant de la justice, police et finances de la Nouvelle France a fait par ordre du Roy (carte manuscrite), (lire en ligne)
  • Jean Baptiste Louis Franquelin, Carte de la coste de la Nouvelle Angleterre (carte manuscrite), (lire en ligne)
  • Jean Baptiste Louis Franquelin, Carte de la ville, baye, et environs de Baston (carte manuscrite), (lire en ligne)
  • Jean Baptiste Louis Franquelin, Carte de la Nouvele France ou est compris la Nouvelle Angleterre, Nouvelle Yorc, Nouvelle Albanie, Nouvelle Suede, la Pensilvanie, la Virginie, la Floride, &c (carte manuscrite), vers 1708 (lire en ligne)

Listes de cartes

Bibliographie

  • M.W. Burke-Gaffney, « Franquelin, Jean-Baptiste-Louis », dans Dictionnaire biographique du Canada.
  • André Charbonneau, « Cartobibliographie de Jean-Baptiste-Louis Franquelin », dans Cahiers de la Société bibliographique du Canada, vol. 11, 1972, p. 39–52 (digital.library.mcgill.ca) — La liste d'André Charbonneau veut être exhaustive.
  • Jean Delanglez, « Franquelin, Mapmaker », Mid-America, vol. 25, 1943, p. 29-74.
  • Henry Harrisse, Notes pour servir à l'histoire, à la bibliographie et à la cartographie de la Nouvelle-France et des pays adjacents, 1545–1700, Paris, Tross, , disponible sur Gallica.
  • David Karel, Dictionnaire des artistes de langue française en Amérique du Nord, Presses de l'université Laval, 1992, p. 314.
  • Raymonde Litalien, Jean-François Palomino et Denis Vaugeois, La mesure d'un continent : atlas historique de l’Amérique du Nord, 1492-1814, Sillery, Septentrion, , 298 p. (ISBN 978-2-89448-549-1), p.104-107
  • Jean-François Palomino, « Un géographe du roi à Québec à la fin du XVIIe siècle : Jean-Baptiste Franquelin », dans Les villes françaises du Nouveau Monde : des premiers fondateurs aux ingénieurs du roi (XVIe - XVIIIe siècles), Paris, Somogy, 1999, p. 162-167.
  • Jean-François Palomino, « De la difficulté de cartographier l’Amérique : Jean Baptiste Louis Franquelin et son projet sur les limites de la Nouvelle-France (1688) » dans Nathalie Vuillemin et Thomas Wien, dir., Penser l’Amérique. De l’observation à l’inscription, Oxford, Oxford University Press, 2017, p. 59-82.

Annexes

Éponymie

Notes et références

  1. André Charbonneau, « Cartobibliographie de Jean-Baptiste-Louis Franquelin », dans Cahiers de la Société bibliographique du Canada, vol. 11, 1972, p. 39.
  2. Raymonde Litalien, Jean-François Palomino et Denis Vaugeois, La mesure d'un continent : atlas historique de l’Amérique du Nord, 1492-1814, Sillery, Septentrion, , 298 p. (ISBN 978-2-89448-549-1), p.104-107
  3. « Biographie – AUBER, CLAUDE – Volume I (1000-1700) – Dictionnaire biographique du Canada », sur www.biographi.ca (consulté le 27 janvier 2020)
  4. M. W. Burke-Gaffney, « Franquelin, Jean-Baptiste-Louis », dans Dictionnaire biographique du Canada.
  5. Jean-François Palomino, « De la difficulté de cartographier l’Amérique : Jean Baptiste Louis Franquelin et son projet sur les limites de la Nouvelle-France (1688) » dans Nathalie Vuillemin et Thomas Wien, dir., Penser l’Amérique. De l’observation à l’inscription, Oxford, Oxford University Press, 2017, p. 59-82.
  6. Louis Jolliet et Jean Baptiste Louis Franquelin, Carte du grand fleuve St Laurens dressee et dessignee sur les memoires et observations que le Sr. Jolliet a tres exactement faites en barq: et en canot en 46 voyages pendant plusieurs années, 1685.
  7. Jean-François Palomino, « Un géographe du roi à Québec à la fin du XVIIe siècle : Jean-Baptiste Franquelin », dans Les villes françaises du Nouveau Monde : des premiers fondateurs aux ingénieurs du roi (XVIe - XVIIIe siècles), Paris, Somogy, 1999, p. 162-167.
  8. Commission de toponymie du Québec, « Franquelin », sur Commission de toponymie du Québec, (consulté le 22 juin 2012)
  9. Municipalité de Franquelin, « Présentation » (consulté le 22 juin 2012)
  10. Chez Gallica.
  11. Bibliothèque du Congrès.
  12. Derek Hayes, Historical Atlas of Canada : Canada's History Illustrated with Original Maps, p. 64.
  13. Quand le nom de la carte est en italiques, il s'agit du nom exact.
  14. Fiche, Newberry Library Cartographic Catalog.

Liens externes

  • Portail de la Nouvelle-France
  • Portail du royaume de France
  • Portail de la cartographie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.