Jean-Baptiste Bouchette

Jean-Baptiste Bouchette () était un marchand canadien, marin, et officier de l'armée et de la marine[1].

Jean-Baptiste Bouchette
Biographie
Naissance
Décès
(à 67 ans)
Québec
Nationalité
Activité

Bibliographie

Jean-Baptiste Bouchette créa une entreprise de pêche dans le Golfe du Saint-Laurent autour de 1760, et en 1765, il était un commerçant bien établi à Québec. Cette année-là, il établit un partenariat avec les émigrants écossais John Purss et James Johnston en établissant un poste de traite pour desservir la fourrure et les industries de la pêche dans le Golfe[1].

En 1773, Bouchette a épousé Marie-Angélique Duhamel, fille du capitaine Julien Duhamel (1723-1778) et de Marie-Angélique, fille de Francois Dupolo Duval et de Marie-Anne Boucher de la Bouteillerie (1675-1762). Le père de Madame Bouchette, comme lui, était originaire de Saint-Malo et s'établit à Québec en 1753[2] Jean-Baptiste eut neuf enfants, dont le colonel Joseph Bouchette[1] où il arpenta à la fois la province inférieure et supérieure[3].

Bouchette a aménagé et armé sa propre goélette pour le service de sa Majesté au cours de la Guerre de la Révolution américaine. En 1775, la goélette de Bouchette était armée pour aider à la défense de Québec contre l'invasion américaine. Il a servi comme l'un des navires d'escorte du convoi pour évacuer Montréal. Sa goélette a été brûlée par les rebelles. Lorsque le convoi s'est trouvé coincé à cause de vents défavorables, Bouchette pilotait un petit bateau pour aider le général Guy Carleton et Charles-Louis Tarieu de Lanaudière à échapper les batteries américaines.

En remerciement, Bouchette a reçu une commission dans une compagnie d'artillerie et le , il a été nommé lieutenant de milice et reçut le commandement de la chaloupe armée Hope. Il a servi pendant le siège de Montréal en 1775-1776. Le , il devint un maître, un commandant et est le capitaine du Seneca, qui patrouillait les Grands lacs sur le lac Ontario[1].

Bouchette s'est retraité en 1784. En 1788, Bouchette est retourné à la vie privée au Québec, mais ça n'a pas duré longtemps. En 1791, il revint au lac Ontario comme maître et commandant dans la Marine provinciale et, en 1802-1804, a été l'officier supérieur sur le lac[3].

Bouchette est devenu plus en plus désillusionné avec les militaires et en 1803, après un affrontement avec un officier supérieur, il fut amené devant une enquête qui a confirmé les trois charges retenues contre lui. Bouchette revint à Québec et est décédé le [1].

Références

  1. (en) W. A. B. Douglas, « BOUCHETTE, JEAN-BAPTISTE », Dictionary of Canadian Biography, University of Toronto/Université Laval, (consulté le 3 juin 2012)
  2. Famille de Duhamel
  3. Royal Military College of Canada - Review Yearbook (Kingston, Ontario Canada) - Class of 1958 p 198-211
  • Portail de l’histoire militaire
  • Portail du Québec 1763-91
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.