Jean-Claude Amara

Jean-Claude Amara, né le , est un militant français de l'extrême gauche et poète. Il est essentiellement connu pour son action pour les "mal-logés" et les étrangers en situation irrégulière.

Jean-Claude Amara
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité

Biographie

Jean-Claude Amara naît le à Paris[réf. souhaitée] d'un couple franco-algérien[1]. En 1979 il devient artiste des rues, il chante en s'accompagnant de son orgue de barbarie[1]. Il séjourne un temps en Kabylie et demande en 1988 la nationalité algérienne[1].

Il est porte-parole de l'association Droits devant !![2]. Il a également cofondé l'association Droit au logement[3], pour concurrencer le Comité des mal-logés dont les membres, autonomes, échappaient à toute forme de récupération et de gestion par les forces politiciennes organisées.

Il participe à de nombreux événements et associations, c'est lui notamment qui initie la Campagne Civile Internationale pour la protection du peuple palestinien. Il est aussi un combattant de la première heure aux côtés des « Sans-Papiers ». Sa proximité avec le milieu artistique lui permet d'obtenir le soutien médiatique de différents artistes comme Jacques Higelin.

En 1998, un incendie ravage une partie des locaux de Droits devant !!, selon lui, « cela ne fait aucun doute » qu'il s'agit d'un incendie criminel[4].

Le , Amara apporte son soutien à des étrangers en situation irrégulière qui occupent l'ancien Musée des colonies. Des CRS les en expulseront. À la suite de cette action, un procès devait avoir lieu le à Paris, pour violences volontaires aggravées sur un dépositaire de l’autorité publique ; il devait impliquer le professeur Albert Jacquard ainsi que Monseigneur Jacques Gaillot comme témoins[5].

Jugé à partir du pour des « violences sur agent »[6], il est relaxé en [7].

Il publie en Droits devant !!, un livre reflétant ses 20 ans de lutte[8].

Le , il est parmi les signataires de l'Appel des 58 : « Nous manifesterons pendant l'état d'urgence »[9],[10].

Notes et références

  1. Remy Jacqueline, « Jean-Claude Amara, le bateleur des sans-logis », sur lexpress.fr, (consulté le 1er septembre 2018).
  2. Tonino Serafini, « Jean-Claude Amara : «Albert Jacquard savait lier la pensée à l’action» », sur liberation.fr, (consulté le 1er septembre 2018).
  3. « Jean-Claude Amara soutient toujours les sans-papiers », sur leparisien.fr, (consulté le 1er septembre 2018).
  4. Elisabeth Fleury, « Jean-Claude Amara : Responsable de Droits devant!! (44, rue Montcalm, 75018 Paris) », sur humanite.fr, (consulté le 1er septembre 2018).
  5. Cf Article de l'Humanité, 10 novembre
  6. Sophie Bouniot, « Jean-Claude Amara face à la répression », sur humanite.fr, (consulté le 1er septembre 2018).
  7. Droits Devant !! : le porte-parole relaxé, Le Parisien.fr, 7 juillet 2007
  8. "Droits devant !!"
  9. Collectif, « L'appel des 58 : « Nous manifesterons pendant l'état d'urgence » », Club de Mediapart, (lire en ligne).
  10. AFP, « État d'urgence : 58 personnalités revendiquent la liberté de manifester », Le Point, (lire en ligne).

Voir aussi

Article connexe

Lien externe

  • Portail des associations
  • Portail du droit français
  • Portail de l’architecture et de l’urbanisme
  • Portail des politiques sociales
  • Portail de la France
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.