Jean-Nicolas-Louis Durand

Jean-Nicolas-Louis ou J.-N.-L. Durand (né à Paris le - mort à Thiais le ) architecte français et professeur d'architecture à l'École polytechnique, est un pionnier de l'architecture rationaliste.

Pour les articles homonymes, voir Durand.
Jean-Nicolas-Louis Durand
Le château de Rambouillet dessiné par Jean Nicolas Louis Durand.
Biographie
Naissance
Décès
(à 74 ans)
Thiais
Nationalité
Activité
Autres informations
Maître

Durand travailla pendant quelques années sous la direction d'Étienne-Louis Boullée. Professeur influent, il était partisan d'un certain utilitarisme et de l'économie dans la construction.

Chez Boullée, il fit la rencontre d'un autre élève : Jean-Thomas Thibault. Au retour de Thibault de son voyage à Rome, ils vont s'associer pour répondre aux grands concours de l'an II par lesquels la Convention nationale voulait mettre en valeur de nouvelles idées pour l'architecture publique. Ils vont proposer quinze projets dont douze ont été primés. Durand a intégré les modèles présentés dans son "Précis des leçons d'architecture données à l'École polytechnique" publié vers 1805. Les préceptes de Durand ont imprégné l'enseignement de l'architecture à l'École polytechnique jusque dans les années 1840, c'est-à-dire jusqu'à l'enseignement de Léonce Reynaud (1803-1880) qui commence en 1837. Durand et Thibault ont participé ensemble à des expositions en 1795 et 1796.

Le premier volume de son cours intitulé Précis des leçons d'architecture données à l'école polytechnique décrit une méthode complète pour mener un projet de construction et analyser un bâtiment. La « maison à neuf cases » est soumise à quatre modes constructifs différents[1].

Le second volume, dans la traduction du De architectura de Vitruve, analyse les différents édifices d'une ville.

Parmi les élèves de Durand, on trouve l'architecte clermontois Louis-Charles Ledru. Il est intéressant de noter que William LeBaron Jenney, considéré comme l'inventeur des gratte-ciels, a étudié la doctrine de Durand à l'École Centrale des Arts et Manufactures.

Œuvres

  • Recueil et parallèle des édifices de tout genre, anciens et modernes : remarquables par leur beauté, par leur grandeur, ou par leur singularité, et dessinés sur une même échelle (1800), impr. de Gillé fils, dit le Grand Durand ;
  • Précis des leçons d'architecture données à l'École royale polytechnique (2 vol., 1809) pub. à compte d'auteur, dit le Petit Durand (vol. I e vol. II) ;
  • Nouveau précis des leçons d'architecture : données à l'École impériale polytechnique (1813), éd. Fantin.

Notes et références

  1. Science et Vie Hors série novembre 2005

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

  • Szambien Werner, Jean-Nicolas-Louis Durand, 1760-1834 : de l'imitation à la norme, Éditions PICARD, Paris, 1984.  (ISBN 2708400983 et 9782708400986)

Voir également

  • Portail de l’architecture et de l’urbanisme
  • Portail du Premier Empire
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.