Jean Orcibal

Jean Orcibal est un historien français né à Bordeaux le et mort le dans cette même ville.

Jean Orcibal
Biographie
Naissance
Décès
(à 78 ans)
Bordeaux
Nationalité
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Distinction
Prix Amic ()

Il est membre de l'École française de Rome de 1933 à 1939, et à partir de 1952 directeur d'études à l'École pratique des hautes études dans sa spécialité de l'histoire du catholicisme moderne et contemporain. Il se consacre notamment à Fénelon en éditant sa volumineuse correspondance et au jansénisme[1].

Œuvres

  • La formation spirituelle d'Angelus Silesius (Johann Scheffler), thèse, 1937 ;
  • Jean Duvergier de Hauranne, abbé de Saint-Cyran et son temps, thèse de doctorat, 1944 ;
  • Louis XIV contre Innocent IX, 1949 ;
  • Louis XIV et les protestants, 1951 ;
  • Port-Royal entre le miracle et l'obéissance, 1957 ;
  • La rencontre du Carmel Thérésien avec les mystiques du nord, 1959 ;
  • Saint-Cyran et le jansénisme, 1961 ;
  • La spiritualité de Saint-Cyran, 1962 ;
  • Le cardinal de Bérulle. Évolution d'une spiritualité, 1965 ;
  • Saint-Jean de la Croix et les mystiques rhéno-flamands, 1966 ;
  • Benoît de Canfield. La règle de perfection, 1982 ;
  • Jansénius d'Ypres, 1989.

Prix

Notes et références

Liens externes

  • Portail de l’historiographie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.