Jean Puget de La Serre

Jean Puget de la Serre est un écrivain et dramaturge français, né à Toulouse le et mort à Paris en juillet 1665. Il écrivit avec une grande facilité plus de cent ouvrages qui lui valurent le titre d'historiographe de France[1].

Pour les articles homonymes, voir Puget (homonymie) et La Serre (homonymie).
Jean Puget de La Serre
Fonction
Historiographe de France
Biographie
Naissance
Décès
(à 70 ans)
Paris
Activités

Biographie

Le Miroir qui ne flatte point, 1632. Gravure par Cornelius Galle l'Ancien d'après Nicolaas van der Horst.

Ses premiers livres datent des années 1617-1618. Il s'installe aux Pays-Bas en 1627 et y devient historiographe de la reine Marie de Médicis, alors en exil[1].

Il est également l'auteur de plusieurs ballets représentés à la cour de Bruxelles entre 1628 et 1635, durant le séjour qu'il y fit aux côtés de Marie de Médicis. Il écrivit encore quelques pièces de théâtre imprimées à Paris.

Il rentre en France avant 1639 et parvient à rentrer en grâce, notamment auprès du cardinal de Richelieu, qui le pensionne[1]. Il produit alors de très nombreux livres qui chantent souvent les hauts faits du roi, ce qui lui permet d'obtenir des pensions.

Nommé bibliothécaire de Gaston d'Orléans, il devint, en 1647, aumônier de sa fille, la duchesse d'Orléans ; à Paris il demeurait quai de l'Escalle, paroisse de Saint-Germain-l'Auxerrois, « en la maison où est pour enseigne le Cœur de Lion ».

Quelques œuvres

Notes et références

Annexes

Bibliographie

Articles connexes

Liens externes

  • Portail de la danse
  • Portail du théâtre
  • Portail de la littérature française
  • Portail de la France du Grand Siècle
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.