Jeux panarabes

Les Jeux panarabes sont une compétition multisports organisée par l'Union des comités nationaux olympiques arabes. Les premiers jeux ont eu lieu à Alexandrie en 1953. Les jeux ont lieu tous les quatre ans, les femmes y participent depuis 1985. Les derniers jeux ont eu lieu à Doha en 2011.

Jeux panarabes
Généralités
Création 1953
Organisateur(s) Union des comités nationaux olympiques arabes
Éditions 12 en 2011
Périodicité 4 ans

Palmarès
Meilleure nation Égypte
Pour la dernière compétition voir :
Jeux panarabes de 2011

Histoire

En 1947, Abdul Rahman Hassan Azzam, secrétaire général de la Ligue arabe récemment créée, soumet à l'organisation un memorandum dans lequel il propose l'organisation de compétitions multi-sportives annuelles organisées dans les membres des différents pays arabes et ouvertes aux meilleurs sportifs de ces pays. Il argumente en faveur de sa proposition en soulignant qu'elle permettrait de renforcer les liens entre les pays arabes et correspondrait donc à l'un des buts de la Ligue arabe tel qu'énoncé dans l'Article 2 de la charte de l'organisation[1].

La proposition n'est d'abord pas suivie d'effet, mais refait surface en 1953 lorsque la création de Jeux arabes est officiellement présentée au Conseil de la Ligue, qui l'approuve. L'organisation de la première édition est confiée à l'Égypte, qui reçoit une subvention à cet effet. La ville-hôte choisie est Alexandrie. Il est également décidé qu'une conférence spéciale de la Ligue aurait lieu pendant la première édition afin de décider de l'attribution des hôtes des éditions suivantes[1].

La première édition des Jeux a bien lieu à Alexandrie en 1953. Si les trois tournois suivants respectent le délai prévu de quatre ans, la quatrième édition est suivie d'un long hiatus de 11 ans qui voit plusieurs pays organisateurs renoncer successivement en raison de l'instabilité politique et militaire récurrente dans le monde arabe[2]. Pour les mêmes raisons, auxquelles s'ajoutent parfois des difficultés financières, les éditions suivantes sont organisées avec une périodicité irrégulière. Le principe même de Jeux pan-arabes n'est cependant jamais réellement remis en cause, ceux-ci se tenant à huit reprises entre 1976 et 2011.

À la suite des renoncements successifs du Liban (en raison de la crise au Moyen-Orient) puis du Maroc (apparemment pour raisons financières[3]), et malgré une dernière proposition faite par l’Égypte[4], les Jeux panarabes de 2015 n'ont pas eu lieu. La date et le lieu de la prochaine compétition n'ont pas encore été annoncés.

Éditions

Villes organisatrices jusqu'en 2011.
Éditions
Édition Année Ville organisatrice
1ers Jeux panarabes1953Alexandrie, Égypte
2e Jeux panarabes1957Beyrouth, Liban
3e Jeux panarabes1961Casablanca, Maroc
4e Jeux panarabes1965Le Caire, Égypte
5e Jeux panarabes1976Damas, Syrie
6e Jeux panarabes1985Rabat, Maroc
7e Jeux panarabes1992Damas, Syrie
8e Jeux panarabes1997Beyrouth, Liban
9e Jeux panarabes1999Amman, Jordanie
10e Jeux panarabes2004Alger, Algérie
11e Jeux panarabes2007Le Caire, Égypte
12e Jeux panarabes2011Doha, Qatar
13e Jeux panarabes2015annulé

Table des médailles

Table des médailles de toutes les éditions confondues[5]
No  Pays Total
1 Égypte5424093481299
2 Syrie279228282789
3 Tunisie278227292797
4 Maroc255220257732
5 Algérie217253290760
6 République arabe unie1272454205
7 Liban78119123320
8 Irak77116151344
9 Qatar657285222
10 Jordanie639679238
11 Arabie saoudite5585115255
12 Émirats arabes unis26294297
13 Bahreïn23243986
14 Koweït20234689
15 Libye18264286
16 Soudan16352980
17 Oman14142250
18 Palestine5296094
19 Yémen571527
20 Djibouti1214
21 Yémen du Nord1012
22 Somalie0415
23 Yémen du Sud0011
24 Comores0000
Mauritanie0000

Notes et références

  1. (en) Luis Henrique Rolim Silva et Hans-Dieter Gerber, « The Arab Games: Establishment and Role (1953–1965) », Journal Of Olympic History, vol. 19, no 3, (lire en ligne)
  2. (en) Andfrea L. Stanton, « Syria and the Olympics: National Identity on an International Stage », dans Fan Hong et Lu Zhouxiang, Sport and Nationalism in Asia, Routledge,
  3. Abderrahman Ichi, « Organisation des 13e Jeux panarabes 2015 : Le Maroc jette l'éponge », Le Matin, (consulté le 6 novembre 2016)
  4. (en) Duncan McKay, « Egypt set to host 2015 Arab Games after two countries withdraw », sur insidethegames.biz
  5. (en) « Tournament Gold Record », sur www.arabgames2011.qa, (consulté le 9 novembre 2011)

Annexes

Articles connexes

Liens externes

  • Portail du sport
  • Portail du monde arabe
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.