Jimmy Van Heusen

Jimmy Van Heusen, de son vrai nom Edward Chester Babcock, est un compositeur américain né le à Syracuse, dans l'État de New York et mort le à Rancho Mirage en Californie. Composant pour le cinéma et la télévision, il a gagné quatre Oscars de la meilleure chanson et un Emmy Award.

Jimmy Van Heusen
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Desert Memorial Park (en)
Nom de naissance
Edward Chester Babcock
Pseudonymes
James Van Heusen
Jimmy Van Heusen
Nationalité
Formation
Université de Syracuse
Cazenovia College (en)
Activités
Autres informations
Instrument
Partenaire
Site web

Il fait partie des principaux compositeurs de musique populaire américaine, aux côtés d'Irving Berlin, Cole Porter, Harold Arlen, George Gershwin, Duke Ellington, Richard Rodgers, Jerome Kern, Hoagy Carmichael, Oscar Hammerstein II, Burt Bacharach, Stephen Sondheim, Jule Styne, etc.

Plusieurs de ses titres font partie du Grand répertoire américain de la chanson ou sont devenus des standards du jazz.

Biographie

Jimmy van Heusen[1] commence à composer pendant ses études secondaires. Il choisit son pseudonyme alors qu'il n'a que 15 ans pour une émission de radio locale.

Il étudie au Cazenovia Seminary (en) et à l'université de Syracuse, Il devient l'ami de Jerry Arlen, le frère cadet de Harold Arlen avec lequel il compose ses premières chansons pour la revue du Cotton Club dont Harlem Hospitality.

Sa première composition à succès est It's the Dreamer in Me (1938). Tommy Dorsey est l'auteur des paroles.

En collaborant avec le parolier Eddie DeLange, pour des chansons comme Heaven Can Wait, So Help Me, ou Darn That Dream, son travail devient de plus en plus prolifique. En 1940, il écrit plus de 60 chansons seul. En 1940 il entame une collaboration avec le parolier Johnny Burke. Ils partent tous deux pour Hollywood où ils travaillent sur des comédies musicales et des films jusqu'au début des années 1950. Ils obtiennent un Oscar du cinéma pour Swinging on a Star (1944). Leurs chansons sont aussi à l'honneur dans A Connecticut Yankee in King Arthur's Court (1949).

Pendant la Seconde Guerre mondiale, Jimmy Van Heusen travaille comme pilote d'essai chez Lockheed Corporation.

Son collaborateur suivant est le parolier Sammy Cahn.

Sammy Cahn et Jimmy Van Heusen composent encore Love and Marriage (1955), To Love and Be Loved, Come Fly with Me, Only the Lonely, et Come Dance with Me la plupart de leurs compositions était dans les albums de Frank Sinatra de la fin des années 1950. Leurs chansons sont aussi utilisées dans L'Inconnu de Las Vegas (1960).

En 1965, Van Heusen écrit une comédie musicale intitulée Skyscraper suivie en 1966 de Walking Happy.

Jimmy Van Heusen se retire de la scène à la fin des années 1970. Il meurt à Rancho Mirage (Californie) en 1990 à l'âge de 77 ans.

Jimmy Van Heusen repose au Desert Memorial Park (en) de Cathedral City[2].

Prix et distinctions

Chansons (sélection)

Anecdotes

Dans The Road to Hong Kong, le personnage de Bob Hope (1962) est dénommé Chester Babcock, en référence au nom de naissance de Jimmy Van Heusen.

Il a choisi son pseudonyme en référence au célèbre couturier Phillips-Van Heusen.

Annexes

Articles connexes

Liens externes

Notes et références

  1. (en) « Jimmy Van Heusen | American songwriter », sur Encyclopedia Britannica (consulté le 1er mars 2020)
  2. (en-US) « James “Jimmy” Van Heusen », sur Find a Grave
  3. (en-US) « List of Academy Awards for Songs », sur Acoustic Music (consulté le 1er mars 2020)
  4. « Songs written by Jimmy Van Heusen | SecondHandSongs », sur secondhandsongs.com (consulté le 1er mars 2020)
  5. (en-US) James Kaplan, « The King Of Ring-A-Ding-Ding », sur Vanity Fair (consulté le 1er mars 2020)
  6. (en-US) « Original versions of Call Me Irresponsible written by Jimmy Van Heusen, Sammy Cahn | SecondHandSongs », sur secondhandsongs.com (consulté le 1er mars 2020)
  7. (en-US) « Jimmy Van Heusen | Songwriters Hall of Fame », sur www.songhall.org (consulté le 1er mars 2020)
  • Portail du jazz
  • Portail du cinéma américain
  • Portail des comédies musicales
  • Portail de la culture des Amériques
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.