Jocelyn Lovell

Jocelyn Lovell (né le à Norwich en Angleterre et mort le à Toronto (Ontario)[1]) est un coureur cycliste canadien. Actif des années 1960 au début des années 1980, il a dominé le cyclisme canadien durant cette période. Multiple champion du Canada, il a été vice-champion du monde du kilomètre en 1978, vainqueur du kilomètre aux Jeux panaméricains en 1971 et 1975, et médaillé d'or aux Jeux du Commonwealth en 1970 et 1978. Il a également participé trois fois aux Jeux olympiques, en 1968, 1972 et 1976.

Pour les articles homonymes, voir Lovell.
Jocelyn Lovell
Jocelyn Lovell en 2015.
Informations
Nom de naissance
Jocelyn Bjorn Lovell
Naissance
Décès
(à 65 ans)
Toronto
Nationalité
Distinction
Principales victoires
4 médailles d'or aux Jeux du Commonwealth (1970, 1978)
Médaillé d'or du kilomètre des Jeux panaméricains (1971, 1975)

Biographie

Jocelyn Lovell naît le à Norwich en Angleterre. Sa famille s'installe à Toronto, au Canada, quelques années plus tard[2].

Il commence le cyclisme en y suivant son frère Peer, qui obtient notamment un titre de champion du Canada de poursuite par équipes[3].

En 1966, en catégorie junior, Jocelyn Lovell obtient le premier de ses nombreux titres de champion du Canada[2]. L'année suivante, encore élève à la Newtonbrook Secondary School (en) de Toronto, il est qualifié pour les Jeux panaméricains[3].

En 1968, il prend part aux premiers de ses trois Jeux olympiques. En 1970, il obtient ses premières médailles internationales, aux Jeux du Commonwealth[3]. Il est notamment médaillé d'or du scratch. C'est la première médaille d'or canadienne en cyclisme depuis 1934. L'année suivante, il remporte le kilomètre contre-la-montre des Jeux panaméricains

En 1973, durant un stage en France avec l'équipe du Canada, il « dérobe » une boîte de cookies dans l'armoire à linge d'un hôtel, pour en partager le contenu avec ses coéquipiers. Informé de sa conduite, l'encadrement de l'équipe nationale le suspend pour six mois, ce qui le prive des Jeux du Commonwealth de 1974[3]. Il décide alors de rester en Europe, aux Pays-Bas, pour se frotter aux professionnels. De retour au Canada, il s'aligne sur 5 épreuves des championnats du Canada, et les remporte[3].

L'année 1978 est un point culminant de sa carrière. Outre trois médailles d'or aux Jeux du Commonwealth, il obtient une médaille d'argent au championnat du monde du kilomètre[3], où il n'est battu que par le tenant du titre Lothar Thoms.

En , il est renversé par un camion durant un entraînement[3]. Cet accident le rend tétraplégique et met fin à sa carrière. En 2004, il devient coordinateur de la Spinal Cord Society[2].

Jocelyn Lovell a été marié à la patineuse Sylvia Burka, jusqu'à leur divorce au milieu des années 1980[3].

Il est inscrit au Panthéon des sports canadiens et au Canadian Olympic Hall of Fame (en).

Palmarès sur piste

Jeux olympiques

  • Mexico 1968
    • 7e du kilomètre
    • 9e de la vitesse
  • Munich 1972
    • 15e du kilomètre
    • 19e du tour de qualification de la poursuite par équipes
  • Montréal 1976
    • 11e du tour de qualification de la poursuite par équipes
    • 13e du kilomètre

Championnats du monde

Jeux du Commonwealth

  • Édimbourg 1970
    • Médaillé d'or du scratch
    • Médaillé d'argent du tandem (avec Barry Harvey)
    • Médaillé de bronze du kilomètre
  • Edmonton 1978
    • Médaillé d'or du kilomètre
    • Médaillé d'or du scratch
    • Médaillé d'or du tandem (avec Gordon Singleton)

Jeux panaméricains

  • 1971
    • Médaillé d'or du kilomètre
  • 1975
    • Médaillé d'or du kilomètre

Palmarès sur route

Notes et références

  1. (en) « Three-time Canadian Olympic cyclist Jocelyn Lovell dies at 65 », sur theglobeandmail.com, 4 juin 2016
  2. (en) « Jocelyn Lovell: Rebel cyclist », sur cbc.ca (consulté le 4 novembre 2015)
  3. (en) « Jocelyn Lovell, Canada’s First Cycling Icon », sur cyclingmagazine.ca, (consulté le 6 novembre 2015)

Liens externes

  • Portail du cyclisme
  • Portail du Canada
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.