Joel Eriksson

Joel Eriksson, né le à Tomelilla, est un pilote automobile suédois. Il est pilote d'usine pour BMW Motorsport depuis 2016 et participe au Deutsche Tourenwagen Masters.

Joel Eriksson
Joel Eriksson au Grand Prix de Macao en 2018.
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Tomelilla (Suède)
Nationalité  Suédois
Site web joelerikssonracing.com
Carrière
Années d'activité Depuis 2014
Qualité Pilote automobile


Biographie

Joel Eriksson en Formule 4 allemande en 2015 à Spa-Francorchamps.

Joel Eriksson commence sa carrière en karting en 2007. Remportant plusieurs titres nationaux, il passe en monoplace en 2014, en ADAC Formel Masters avec Motopark, terminant cinquième[1]. Il reste avec Motopark dans ce championnat qui devient la Formule 4 allemande[1]. Sacré vice-champion, il monte en Formule 3 européenne la saison suivante toujours avec Motopark[2]. En , au cours de la saison, il est nommé pilote junior officiel pour BMW Motorsport[3]. Meilleur débutant et cinquième au championnat, il remporte la prestigieuse épreuve des Masters de Formule 3 à Zandvoort[4]. Il décide de rempiler pour une deuxième saison dans cette discipline[5]. Il termine finalement vice-champion derrière Lando Norris[6].

Pour la saison 2018, Joel Eriksson est recruté par BMW Motorsport Team RBM pour le Deutsche Tourenwagen Masters, le championnat de voitures de tourisme allemand[7]. Au début de 2018, il réalise aussi quelques essais pour Virgin Racing en Formule E[8]. En DTM, à Misano, il remporte sa première victoire dans le championnat à seulement 20 ans, en nocturne, dans des conditions changeantes[9]. En fin d'année, il participe au Grand Prix de Macao, revenant en Formule 3 pour l'occasion, terminant deuxième derrière Daniel Ticktum[10]. Quatorzième de sa première année, il reste en DTM l'année suivante.

Résultats en compétition automobile

Joel Eriksson à Brands Hatch en DTM en 2018.

Références

  1. (en) Peter Allen, « Joel Eriksson stays with Motopark for ADAC F4 », sur formulascout.com, (consulté le 17 août 2019)
  2. Valentin Khorounzhiy, « Eriksson en F3 Europe avec Motopark », sur motorsport.com, (consulté le 17 août 2019)
  3. « F3 - Joel Eriksson pilote junior BMW », sur autohebdo.fr, (consulté le 17 août 2019)
  4. (en) Rodrigo Villalba, « Joel Eriksson enjoys light-to-flag win in F3 Masters », sur formularapida.net, (consulté le 17 août 2019)
  5. Benjamin Vinel, « Joel Eriksson vise le titre après son sacre de rookie », sur motorsport.com (consulté le 17 août 2019)
  6. Joest Jonathan Ouaknine, « F3 EUROPÉENNE À HOCKENHEIM : ERIKSSON VICE-CHAMPION. », sur autonewsinfo.com, (consulté le 17 août 2019)
  7. Pierre Tassel, « DTM - Philipp Eng et Joel Eriksson avec BMW en 2018 », sur autohebdo.fr, (consulté le 17 août 2019)
  8. Joest Jonathan Ouaknine, « FORMULE e : ERIKSSON CHEZ DS VIRGIN », sur autonewsinfo.com, (consulté le 17 août 2019)
  9. Medhi Casaurang-Vergez, « Eriksson ouvre son score dans la nuit de Misano », sur autohebdo.fr, (consulté le 17 août 2019)
  10. Mickaël Guilmeau, « Grand Prix de Macao : seconde victoire consécutive pour Dan Ticktum », sur franceracing.fr,

Liens externes

  • Portail du sport automobile
  • Portail de la Suède
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.