John Ashburnham (1er comte d'Ashburnham)

John Ashburnham, 1er comte d'Ashburnham () est un pair britannique.

John Ashburnham (1er comte d'Ashburnham)
Fonction
Membre au Parlement de Grande-Bretagne (d)
Biographie
Naissance
Décès
(à 49 ans)
Londres
Activité
Père
Mère
Bridget Vaughan (d)
Conjointe
Henrietta Stanley (en)
Enfants
John Ashburnham
Henrietta Bridget Ashburnham, Baroness Strange (d)
Autres informations
Parti politique
Parti Tory (en)
Membre de
3e Parlement de Grande-Bretagne (en)
Arme
Pour les articles homonymes, voir John Ashburnham (homonymie).

Carrière

Il était le deuxième fils de John Ashburnham (1er baron Ashburnham), et son épouse, Brigitte, fille de Walter Vaughan de Brecon, au sud du pays de Galles, qui avait hérité de Pembrey[1]. En 1710, il est devenu député conservateur de Hastings, mais a été contraint de démissionner de son siège de député quelques mois plus tard, quand il a hérité de la baronnie d'Ashburnham après le décès sans enfants de son frère. Peu après cela, il a abandonné les positions pro-Jacobite de sa famille pour soutenir les Whigs.

De 1713 à 1715, Ashburnham devint colonel du 1er Troupe de Gardes à Cheval, un Lord de la Chambre à coucher de Frédéric de Galles de 1728 à 1731 et Capitaine de la garde Yeomen de 1731 à 1733. Le , il fut créé comte d'Ashburnham et vicomte de St Asaph.

La famille

Le , il a épousé Lady Marie Butler (morte en 1713), la deuxième fille de James Butler (2e duc d'Ormonde). Après sa mort, il a épousé, le , Henrietta Stanley (en), comtesse douairière d'Anglesey et 4e baronne Strange; ils eurent un enfant, Henrietta (c.1716–1732), plus tard, 5e baronne Strange. Après la mort de sa seconde épouse en 1718, il épouse Lady Jemima Grey (morte en 1731), la deuxième fille de Henry Grey (1er duc de Kent); ils eurent un enfant, John vicomte de St Asaph (1724–1812), 2e comte d'Ashburnham[2].

Notes

  1. A History of the County of Brecknock, vol. 2, by Theophilus Jones (1809), viewable on google books
  2. The Ashburnham archive is held at the East Sussex Record Office.
  • Portail de l’Angleterre
  • Portail de la politique britannique
  • Portail du XVIIIe siècle
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.