John Marshall Watson

John Marshall Watson est un ancien pilote automobile britannique né le à Belfast en Irlande du Nord. Il a notamment piloté durant douze saisons en Formule 1, totalisant 5 victoires en Grand Prix.

Pour les articles homonymes, voir John Watson et Watson.
John Marshall Watson
John Watson en 2006
Biographie
Surnom John Wath's wrong?
Date de naissance
Lieu de naissance Belfast, Irlande du Nord, Royaume-Uni
Nationalité  Nord-Irlandais
 Britannique

Carrière
Qualité Pilote automobile
Parcours
AnnéesÉcurie0C.0(V.)
Brabham
Surtees
Penske
Lotus
McLaren
Statistiques
Nombre de courses 154 (152 départs)
Pole positions 2
Podiums 20
Victoires 5

Biographie

John Watson en 1971.
John Watson en 1982.

Après des débuts discrets en Formule 1 en 1973 au volant d'une Brabham privée puis dans la modeste écurie Surtees, John Watson se révèle en 1976 en remportant le GP d'Autriche pour le compte de l'écurie américaine Penske Racing. À la suite de cette victoire, Watson honore un pari avec son patron Roger Penske en rasant l'épaisse barbe qui le rendait facilement reconnaissable dans le paddock.

En 1977, Watson passe chez Brabham-Alfa Romeo. Devenu l'une des valeurs sûres de la discipline, Watson multiplie les coups d'éclat, notamment en qualification (pole position à Monaco), mais paye cher en course le manque de fiabilité du V12 italien. L'année suivante est plus fructueuse, avec trois podiums, mais Watson est régulièrement éclipsé par son prestigieux équipier Niki Lauda, victorieux à deux reprises.

Remplacé chez Brabham par Nelson Piquet, Watson trouve refuge chez McLaren en 1979. La prestigieuse écurie britannique traverse alors une grave crise sportive et ne lui permet guère de se mettre en évidence. Plus grave, il est dominé en 1980 en vitesse pure par son coéquipier débutant, le Français Alain Prost. En proie au doute, John Watson est même cruellement surnommé par ses mécaniciens « John What's wrong? » (« John Qu'est-ce qui ne va pas ? »).

À partir de 1981, grâce à l'arrivée d'une nouvelle direction (Ron Dennis, John Barnard), l'écurie McLaren retrouve des couleurs, ce dont profite Watson pour revenir au plus haut niveau. Watson remporte une course en 1981, et ajoute deux nouveaux succès à son palmarès en 1982, la meilleure saison de sa carrière, puisqu'il termine troisième du championnat du monde à égalité de points avec Didier Pironi.

La Penske PC3 de 1976.

En 1983, Watson décroche une nouvelle victoire à Long Beach, rentrant dans le livre des records de la Formule 1 après ne s'être qualifié qu'en vingt-deuxième position[1],[2] (son équipier, Niki Lauda, finit deuxième alors qu'il était dernier au premier virage). Mais il se fait piéger en fin d'année au petit jeu des transferts : pour avoir trop tardé à prolonger son contrat avec McLaren, il est remplacé par Prost, soudainement laissé libre par Renault. Cette déconvenue signe la fin de carrière de Watson en Formule 1, même s'il refera une apparition deux ans plus tard chez McLaren à l'occasion du Grand Prix d'Europe à Brands-Hatch, en remplacement de Lauda blessé.

Reconverti un temps dans les courses d'endurance, John Watson a été en novembre 1990 le tout premier pilote à conduire la première Jordan F1, la 911, dans le cadre d'essais privés à Silverstone[3].

Résultats en championnat du monde de Formule 1

Saison Écurie Châssis Moteur Pneus GP disputés Victoires Pole positions Meilleurs tours Points Classement
1973Ceramica Pagnossin Team MRDBrabham BT37
Brabham BT42
Cosworth V8Goodyear20000Nc.
1974John Goldie Racing with HexagonBrabham BT42Cosworth V8Goodyear15000615e
1975Team Surtees
John Player Team Lotus
Penske Cars
Surtees TS16
Lotus 72F
Penske PC1
Cosworth V8Goodyear130000Nc.
1976Citibank Team PenskePC3
PC4
Cosworth V8Goodyear16100207e
1977Martini Racing TeamBT45
BT45B
Alfa Romeo 12 à platGoodyear17012913e
1978Parmalat Racing TeamBT45C
BT46A
BT46B
Alfa Romeo 12 à platGoodyear16010256e
1979Marlboro Team McLaren
Löwenbräu Team McLaren
M28
M29
Cosworth V8Goodyear15000159e
1980Marlboro Team McLarenM29Cosworth V8Goodyear13000610e
1981Marlboro McLaren InternationalM29F
MP4/1
Cosworth V8Michelin15101276e
1982McLarenMP4/1BCosworth V8Michelin15201393e
1983McLarenMP4/1C
MP4/1E
Cosworth V8
TAG V6 turbo
Michelin14101226e
1985McLarenMP4/2BTAG V6 turboGoodyear10000Nc.

Victoires en endurance

(nb : il remporte également les 360 kilomètres de Jarama en 1987, toujours sur Jaguar XJR-8)

Résultats aux 24 heures du Mans

Saisons Écuries Châssis Coéquipiers Résultats
1973Gulf Research RacingMirage M 6Mike Hailwood/Vern SchuppanAbandon
1984Jaguar Group 44Jaguar XJR 5Tony Adamowicz/Claude Ballot-LénaAbandon
1985Rothmans PorschePorsche 962 CAl Holbert/Vern SchuppanAbandon
1987Silk Cut JaguarJaguar XJR-8 LMJan Lammers/Win PercyAbandon
1988Silk Cut JaguarJaguar XJR-9 LMHenri Pescarolo/Raul BoeselAbandon
1989Toyota TeamTOM'SToyota 89C-VGeoff Lees/Johnny DumfriesAbandon
1990Italya Sport - Richard Lloyd RacingPorsche 962CBruno Giacomelli/Allen Berg11e

Notes et références

  1. Michael Delaney, « C'est arrivé aux States... », F1i Classic, sur F1i Magazine, (consulté le 14 novembre 2016).
  2. « Ces retournements de situation improbables », § 4 (« 1983 : Grand-Prix des États-Unis de F1 à Long Beach »), sur E-TV Sport (consulté le 14 novembre 2016).
  3. (en) « Jordan Grand Prix Announced », sur motorsportmagazine.com (consulté le 24 juillet 2015)

Liens externes

  • Portail du sport automobile
  • Portail de l’Irlande du Nord
  • Portail de la Formule 1
  • Portail de l'endurance automobile
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.