John McAfee

John McAfee (né le [1]) est un informaticien américain et fondateur du logiciel McAfee. Il est l'un des principaux créateurs du logiciel antivirus et également développeur d'un scanner antivirus.

Pour les articles homonymes, voir McAfee (homonymie).
John McAfee
John McAfee en 2016
Biographie
Naissance
Nom de naissance
John David McAfee
Nationalité
Américain
Domicile
Formation
Roanoke College (en) (Baccalauréat universitaire en lettres) (jusqu'en )
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Parti politique
Site web

Biographie

McAfee est originaire d'Angleterre et il a grandi à Salem (Virginie), aux États-Unis[2]. En 1967, il obtient son baccalauréat universitaire en mathématiques au Roanoke College (en), ainsi que son doctorat en 1968.

McAfee a travaillé à l‘Institute for Space Studies de la NASA à New York, entre 1968 et 1970. Par la suite, il travaille pour Univac en tant que développeur de logiciel et plus tard pour Xerox comme développeur de système d'exploitation. En 1978, il rejoint Computer Sciences Corporation en tant que consultant en logiciel. Dans les années 1980, alors qu'il est employé chez Lockheed, il obtient la copie d'un virus nommé Brain et tente de créer un moyen de le détruire.

En 1987, McAfee fonde McAfee Associates, une compagnie de logiciels antivirus[2]. En 1989, il démissionne de Lockheed et commence un travail à plein temps chez McAfee Associates depuis chez lui à Santa Clara (Californie). La compagnie s'implante dans l'État du Delaware en 1992[2].

La société est vendue à Intel en 2010.

En , il réalise et diffuse une vidéo humoristique dans laquelle est expliqué comment désinstaller... McAfee[3],[4]. Cette vidéo, particulièrement provocatrice où l'on voit McAfee prendre de la drogue et être avec des prostituées, avait été visionnée par plus de 8 millions d'internautes[5].

En , il annonce sa candidature à la présidence des États-Unis avec pour objectif de combattre la cyber-criminalité. Cet épisode ne dure que peu de temps. En il devient CEO de MGT Capital Investments, fonds d'investissement dans les nouvelles technologies.

Vie privée

McAfee a enseigné le yoga[6] et a publié de nombreux ouvrages dans ce domaine[7].

Dans un article de 2012 du magazine American Mensa, il explique qu'en étant le développeur du premier antivirus commercial, il est devenu « la plus célèbre cible des pirates informatiques ». Il explique également que pour sa propre sécurité, il laisse son entourage acheter du matériel informatique pour lui, qu'il utilise des pseudonymes pour se connecter et qu'il change constamment d'adresse IP en une journée[8].

Problèmes judiciaires

Le , sa propriété à Orange Walk Town, au Belize, a été prise d’assaut par un raid du GSU (Gang Suppression Unit (en)), une unité spéciale de la police bélizienne. Un communiqué de presse du GSU déclare qu'il a été arrêté pour trafic de drogues et possession d'armes. Il a été libéré quelques heures plus tard, sans poursuites. Le porte parole de la police, Raphael Martinez, a confirmé que McAfee était simplement suspecté.

Le , la police bélizienne commence une enquête sur McAfee comme personne impliquée dans le meurtre de l'expatrié américain Gregory Viant Faull, retrouvé mort par balles le dans sa maison à Ambergris Caye.

Il est arrêté par la police le et hospitalisé au Guatemala[9],[10]. Expulsé du pays, il arrive en Floride le [11].

En , après avoir déclaré qu'il ne payait pas ses impôts depuis huit ans, il quitte le territoire des États-Unis et menace le gouvernement américain de dévoiler des cas de corruption s'il est poursuivi[12].

Relations avec l'entreprise Intel

Lassé par ses nombreuses excentricités, le président d'Intel (détenteur de l'antivirus McAfee), annonce en 2014 que le nom McAfee va être abandonné au profit de Intel Security[13].

John McAfee s'est dit réjoui de cette décision, considérant que son nom était associé au « pire logiciel du monde »[5].

Notes et références

Annexes

Liens externes

  • Portail de l’informatique
  • Portail des États-Unis
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.