Josh Barnett

Josh Barnett, né le à Seattle, est un pratiquant de MMA américain.

Josh Barnett

Josh Barnett en mai 2010.
Fiche d’identité
Nom complet Josh Barnett
Surnom The Warmaster
Baby-Faced Assassin
Nationalité États-Unis
Date de naissance
Lieu de naissance Seattle, Washington
États-Unis
Équipe AMC Pankration
Combat Submission NJPW
Palmarès en MMA
Combats 43
Victoires 35
Défaites 8

Biographie

Né le et élevé à Seattle dans l'État de Washington, Barnett a une enfance troublée et prend souvent part à des bagarres. Il suit des programmes de gestion de la colère dès son jeune âge et apprend à faire face à sa colère en pratiquant notamment l'athlétisme. Barnett étudie à la Ballard High School, où il excelle en lutte et au football. Il s'initie au Kick boxing. Etudiant en deuxième année, il assiste à quatre UFC et décide alors de devenir un combattant d'arts martiaux mixtes. Sur la recommandation d'un instructeur de l'Université du Montana, Barnett s'entraîne au dojo de Jim Harrison. Bien qu'il ne puisse pas se payer les cours, il reçoit une formation, en échange de quoi, il apporte son aide à la maintenance du dojo.

Parcours en MMA

Débuts

Barnett fait ses débuts professionnels en 1997 à Washington, en compétition pour l'United Full Contact Federation. Il gagne par soumission en moins de trois minutes avec un étranglement arrière. Il enchaîne ensuite huit victoires dont sept arrêts au premier round et remporte son combat face au Hall of Famer de l'UFC Dan Severn ainsi que contre Bobby Hoffman, John Marsh, et Bob Gilstrap. Avec un record de 9-0, Barnett est invité à participer à l'UFC.

Ultimate Fighting Championship

Barnett fait ses débuts à l'UFC lors de l'UFC 28 du contre Gan McGee. Il l'emporte par TKO au deuxième round. Lors de son combat suivant, il subit la première défaite de sa carrière face au Brésilien Pedro Rizzo avec un KO foudroyant dans le deuxième round, surpris par un crochet du droit très puissant. Il rebondit et gagne ses deux combats suivants, contre le kickboxer néerlandais Semmy Schilt par soumission en clé de bras, puis obtient une victoire par soumission dans un combat revanche contre Bobby Hoffman. Après cette victoire, Barnett est testé positif à des substances interdites et reçoit un avertissement de la commission athlétique du Nevada. Il a ensuite l’opportunité de combattre pour le titre des poids lourds de l'UFC contre le champion et futur Hall of Famer Randy Couture. Il gagne par TKO en ground and pound et devient le plus jeune champion poids lourd de l'UFC. Il est à nouveau testé positif à des substances interdites et destitué de son titre.

Pancrase et Pride Fighting Championships

Barnett combat pour les deux plus grandes organisations de l'époque au Japon : au Pancrase et au Pride FC. Au Pancrase, il remporte le Openweight Grand Prix championship en battant Yuki Kondo. Cette victoire le mène au même niveau que Ken Shamrock, Frank Shamrock et Bas Rutten. Il devient ainsi l'un des rares combattants à être titulaire d'un titre au Pancrase et à l'UFC.

Dans son premier combat au Pride, au PRIDE 28 contre le policier croate Mirko Filipović, il subit une grosse blessure : une épaule disloquée nécessite une chirurgie et plus de six mois de rééducation. Son premier combat de retour post-traumatique est un combat revanche contre Filipović au Pride 30, où il perd par décision unanime néanmoins serrée et controversée. Il revient avec une victoire contre Kazuhiro Nakamura au PRIDE 31.

Barnett bat Aleksander Emelianenko par soumission (americana) dans la seconde manche du PRIDE Total Elimination Absolute. Il bat Mark Hunt via Kimura dans le premier tour du Grand Prix Openweight au Pride Critical Countdown Absolute. Barnett gagne contre Antonio Rodrigo Nogueira par décision partagée en demi-finale du Grand Prix Openweight. Il perd le dernier combat du PRIDE Final Conflict Absolute contre Filipović le  : le combat est arrêté en défaveur de Barnett à la suite d'un coup de doigt involontaire à l'œil. Pour la troisième fois, il perd face à la légende croate du MMA.

Par la suite, Barnett s'oppose au médaillé d'or de judo polonais, Pawel Nastula au PRIDE 32, premier show de l'organisation aux États-Unis. Avant de l'autoriser à combattre de nouveau dans le Nevada, la Nevada State Athletic Commission exige que Barnett passe un test de drogue. Dans un match étonnamment compétitif, Nastula contrôle le premier round ainsi que la plus grande partie de la seconde reprise. Barnett gagne finalement par soumission. Après match, Nastula est contrôlé positif aux stéroïdes. Barnett perd son combat revanche par décision unanime face à Antonio Rodrigo Nogueira au Pride Shockwave 2006.

Strikeforce

Le , Josh Barnett signe un contrat de plusieurs combats avec Strikeforce.

Barnett fait face à Brett Rogers le lors du Strikeforce: Overeem vs. Werdum dans le combat d'ouverture du tournoi des poids lourds. Barnett bat Rogers par soumission avec un étranglement bras-tête dans le deuxième round.

Barnett bat Sergei Kharitonov en demi-finale du tournoi de Strikeforce en main event le à US Bank Arena à Cincinnati, Ohio.

Il fait face à son compatriote et médaillé olympique Daniel Cormier le au Strikeforce pour déterminer le grand vainqueur du tournoi Heavyweight Strikeforce. Dana White annonce que si Barnett bat Cormier, il sera autorisé à revenir à l'UFC.

Barnett perd le combat par décision unanime (50-45, 50-45, 49-46); c'est sa première défaite en cinq ans.

En , Barnett est confronté à un nouveau venu au Strikeforce, Nandor Guelmino, au dernier événement du Strikeforce. Barnett bat son adversaire avec un armtriangle choke au premier round.

Retour à l'UFC

Barnett refuse d'abord de signer avec l'UFC. Cependant, le , son retour est annoncé dans l'organisation phare du MMA mondial.

Barnett combat l'ancien champion des poids lourds de l'UFC, Frank Mir, le à l'UFC 164. Il remporte le combat au premier round par TKO.

Il est ensuite prévu face à Travis Browne pour l'UFC 168[1]. Les deux hommes se rencontrent le à Las Vegas. Browne remporte rapidement la victoire par KO en assénant plusieurs coups de coude sur la tête de son adversaire cherchant à l'amener au sol sur un ramassement des deux jambes[2].

Carrière dans le catch

New Japan Pro Wrestling (2003–2004)

Inoki Genome Federation (2007–2014)

Total Nonstop Action Wrestling (2017–...)

Palmarès en MMA

Tableau récapitulatif
43 combats 35 victoires 8 défaites
Par KO 9 2
Par soumission 20 3
Sur décision 6 3
Résultat Record Adversaire Méthode Événement Date Round Temps Lieu Notes
Victoire 35-8 Andrei Arlovski Soumission (étranglement arrière) UFC Fight Night: Arlovski vs. Barnett 3 2:53
Défaite 34-8 Ben Rothwell Soumission (étranglement en guillotine) UFC on Fox: Johnson vs. Bader 2 3:48
Victoire 34-7 Roy Nelson Décision unanime UFC Fight Night: Barnett vs. Nelson 5 5:00
Défaite 33-7 Travis Browne KO (coups de coude) UFC 168: Weidman vs. Silva II 1 1:00
Victoire 33-6 Frank Mir TKO (coup de genou) UFC 164: Henderson vs. Pettis 1 1:56
Victoire 32-6 Nandor Guelmino Soumission (étranglement bras-tête) Strikeforce: Marquardt vs. Saffiedine 1 2:11
Défaite 31-6 Daniel Cormier Décision unanime Strikeforce: Barnett vs. Cormier 5 5:00
Victoire 31-5 Sergei Kharitonov Soumission (étranglement bras/tête) Strikeforce: Barnett vs. Kharitonov 1 4:28
Victoire 30-5 Brett Rogers Soumission (étranglement bras/tête) Strikeforce: Overeem vs. Werdum 2 1:17
Victoire 29-5 Geronimo Dos Santos TKO (coups de poing) Impact FC 1 The Uprising: Brisbane 1 2:35
Victoire 28-5 Siala-Mou Siliga Soumission (kimura) Dream 13 1 4:41
Victoire 27-5 Gilbert Yvel Soumission (coups de poing) Affliction: Day of Reckoning 3 3:05
Victoire 26-5 Pedro Rizzo KO (coup de poing) Affliction: Banned 2 1:44
Victoire 25-5 Jeff Monson Décision unanime Sengoku: Second Battle 3 5:00
Victoire 24-5 Hidehiko Yoshida Soumission (clé de talon) Sengoku: First Battle 3 3:23
Défaite 23-5 Antônio Rodrigo Nogueira Décision unanime Pride: Shockwave 2006 3 5:00
Victoire 23-4 Paweł Nastula Soumission (clé d'orteil) Pride 32: The Real Deal 2 3:04
Défaite 22-4 Mirko Filipović Soumission (coups de poing) Pride GP 2006: Final Conflict Absolute 1 5:32
Victoire 22-3 Antônio Rodrigo Nogueira Décision partagée Pride GP 2006: Final Conflict Absolute 2 5:00
Victoire 21-3 Mark Hunt Soumission (kimura) Pride GP 2006: Critical Coutdown Absolute 1 2:02
Victoire 20-3 Aleksander Emelianenko Soumission (clé d'épaule) Pride GP 2006: Total Elimination Absolute 2 1:57
Victoire 19-3 Kazuhiro Nakamura Soumission (étranglement arrière) Pride 31: Dreamers 1 8:10
Défaite 18-3 Mirko Filipović Décision unanime Pride 30: Fully Loaded 3 5:00
Défaite 18-2 Mirko Filipović Soumission (blessure à l'épaule) Pride 28: High Octane 1 0:46
Victoire 18-1 Rene Rooze TKO (coups de poing) K-1 MMA: Romanex 1 2:15
Victoire 17-1 Semmy Schilt Soumission (clé de bras) Inoki Bom-Ba-Ye 2003: Inoki Festival 3 4:48
Victoire 16-1 Yoshiki Takahashi Soumission (clé de bras dans le triangle) NJPW: Ultimate Crush 2 2:52
Victoire 15-1 Yuki Kondo Soumission (étranglement arrière) Pancrase: 10th Anniversary Show 3 3:26
Victoire 14-1 Jimmy Ambriz TKO (coup de genou et coups de poing) NJPW: Ultimate Crush 1 3:05
Victoire 13-1 Randy Couture TKO (coups de poing) UFC 36: Worlds Collide 2 4:35
Victoire 12-1 Bobby Hoffman Soumission (coups de poing) UFC 34: High Voltage 2 4:25
Victoire 11-1 Semmy Schilt Soumission (clé de bras) UFC 32: Showdown in the Meadowlands 1 4:21
Défaite 10-1 Pedro Rizzo KO (coup de poing) UFC 30: Battle on the Boardwalk 2 4:21
Victoire 10-0 Gan McGee TKO (coups de poing) UFC 28: High Stakes 2 4:34
Victoire 9-0 Dan Severn Soumission (clé de bras) SuperBrawl 16 4 1:21
Victoire 8-0 Bobby Hoffman Décision unanime SuperBrawl 13 3 5:00
Victoire 7-0 John Marsh Soumission (kimura) SuperBrawl 13 1 4:23
Victoire 6-0 Juha Tuhkasaari Soumission (clé de bras) SuperBrawl 13 1 3:32
Victoire 5-0 Trevor Howard Soumission (clé de bras) UFCF: Night of Champions 1 NC
Victoire 4-0 Bob Gilstrap Disqualification UFCF: Night of Champions 1 0:42
Victoire 3-0 Chris Munsen TKO (coups de poing) UFCF: Road to the cahmpionships 2 1 NC
Victoire 2-0 Bob Gilstrap Décision unanime UFCF: Road to the cahmpionships 1 1 10:00
Victoire 1-0 Chris Charnos Soumission (étranglement arrière) UFCF: Clash of the Titans 1 2:41

Filmographie

Never Back Down : No Surrender : Brody James

Notes et références

  1. « Josh Barnett vs Travis Browne à l'UFC 168 », sur Riddum, (consulté le 4 janvier 2014).
  2. (en) Brett Okamoto, « Travis Browne makes title statement », sur ESPN.com, (consulté le 4 janvier 2014).

Liens externes

  • Portail arts martiaux et sports de combat
  • Portail des États-Unis
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.