Juan Schwanner

Juan Schwanner (né János Schwanner le à Szombathely et mort le à Auckland[1]) est un footballeur puis entraîneur hongrois, naturalisé chilien.

Juan (János) Schwanner
Biographie
Nationalité Hongrois
Chilien
Naissance
Lieu Szombathely, Hongrie
Décès
Lieu Auckland, Nouvelle-Zélande
Poste Entraîneur
Parcours professionnel1
AnnéesClub 0M.0(B.)
? Elektromos Budapest ? (?)
? Budapest Postas ? (?)
? Flamengo ? (?)
? Audax Italiano ? (?)
? Colo-Colo ? (?)
? Ferrocaril ? (?)
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
1962-1963 Grazer AK
1963 FC Bruges
1967-1968 Nouvelle-Zélande
1970 FC Lucerne
1970-1971 FC Zürich
1972-1974 Melbourne Hakoah
1984 Blockhouse Bay
1 Compétitions officielles nationales et internationales.

Carrière

Carrière de joueur

Schwanner est né en Hongrie, de parents hongrois et chiliens. Il commence sa carrière dans des clubs de football de Budapest, la capitale hongroise, avant d'émigrer en Amérique du Sud. Il joue d'abord au Flamengo, avant de partir pour le Chili et les clubs d'Audax Italiano, Colo-Colo[2] et Ferrocaril, où il termine sa carrière. C'est lors de son passage dans le pays d'origine d'une partie de sa famille qu'il prend la nationalité chilienne, et "latinise" son prénom en « Juan »[3].

Carrière d'entraîneur

Il commence sa carrière d'entraîneur au club autrichien de Grazer AK en [4]. Il dirige ce club jusqu'au printemps 1963 avant d'être remplacé. Il rejoint, la saison suivante, le club belge du FC Bruges. Les résultats ne suivent pas et il est licencié après quelques mois pour être remplacé par Henri Dekens[3].

Quatre ans plus tard, en , Juan Schwanner devient sélectionneur l'équipe nationale de Nouvelle-Zélande[5]. Il débute avec la sélection lors du tournoi de la fête nationale du Sud-Vietnam[6]. Sous ses ordres, l'équipe néo-zélandaise dispute notamment un match amical face au champion d'Angleterre Manchester United perdu sur le score de onze buts à zéro[7]. Il quitte son poste en fin d'année 1968 après cinq victoires et cinq défaites en matchs officiels.

En , Juan Schwanner revient en Europe et devient entraîneur du club suisse du FC Lucerne en remplacement d'Ernst Wechselberger. Démis de ses fonctions en octobre de la même année, il rejoint en novembre le FC Zürich qu'il dirige jusqu'à la fin de la saison[8]. En 1972, il repart aux antipodes entraîner le club australien de Melbourne Hakoah[9], pour ce qui sera son dernier club. Il est finaliste de la Coupe Ampol avec cette équipe en [10]. Il dirige également en 1984 le club néo-zélandais de Blockhouse Bay qui termine dernier de la Ligue du Nord, championnat de deuxième division[11].

Notes et références

  1. « Elhunyt Schwanner János », FourFourTwo, (consulté le 11 mai 2015)
  2. (hu) Marosi Gergely, « A Boca magyar bajnoka nyomában », sur nemzetisport.hu, (consulté le 16 novembre 2013)
  3. (nl) « Janos Schwanner - Club Brugge », sur clubbrugge.be (consulté le 16 novembre 2013)
  4. (de) « Die Trainer » (version du 22 février 2012 sur l'Internet Archive)
  5. (en) « Coaching Records », sur ultimatenzsoccer.com (consulté le 16 novembre 2013)
  6. (en) Ben Stanley, « Remembering When The All Whites Toured Vietnam », sur stuff.co.nz, (consulté le 16 novembre 2013)
  7. (en) Gavin Bertram, « The day we took on Manchester United », sur stuff.co.nz, (consulté le 16 novembre 2013)
  8. (en) Erik Garin, « Switzerland - Trainers of First and Second Division Clubs », sur rsssf.com, (consulté le 16 novembre 2013)
  9. (en) « Australian Player Database - SC », sur ozfootball.net, (consulté le 16 novembre 2013)
  10. (en) « 1974 Ampol Cup - Results », sur ozfootball.net, (consulté le 16 novembre 2013)
  11. (en) « Blockhouse Bay History », sur sportingpulse.com (consulté le 16 novembre 2013)
  • Portail du Chili
  • Portail de la Hongrie
  • Portail du football
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.