Jules Develle

Jules Develle, né le à Bar-le-Duc (Meuse), mort le à Paris, était un homme politique et avocat français.

Jules Develle
Jules Develle
Fonctions
Député
Sénateur
Biographie
Naissance
Décès
(à 74 ans)
Paris
Nationalité
Activités
Autres informations
Distinction
Archives conservées par
Archives nationales (F/1bI/158/21 et BB/6(II)/816)
Archives départementales de la Meuse (58 J)

Avocat, il découvrit la politique comme secrétaire de Jules Grévy. Il fut ensuite préfet [1] (mais révoqué du fait de ses opinions politiques en 1877. Jules Develle fut ensuite douze fois Ministre sous la IIIe République. Spécialiste des questions agricoles, il était considéré dans ce domaine comme protectionniste (il augmenta les droits de douane sur les importations) et très apprécié des agriculteurs. Il rédigea les premiers textes instituant les Syndicats agricoles. Raymond Poincaré fut son Chef de cabinet au Ministre de l'Agriculture (1886). Il fut à l'apogée de sa carrière, Ministre des affaires étrangères (1893).

Mandats électifs

Responsabilités ministérielles

Bibliographie

  • La carrière politique des frères Develle, Bulletin des sociétés d'histoire et d'archéologie de la Meuse, (ISSN 0525-1249), n°14 (1977)
  • « Jules Develle », dans Adolphe Robert et Gaston Cougny, Dictionnaire des parlementaires français, Edgar Bourloton, 1889-1891 [détail de l’édition]
  • « Jules Develle », dans le Dictionnaire des parlementaires français (1889-1940), sous la direction de Jean Jolly, PUF, 1960

Divers

Son frère, Edmond Develle, fut président du Conseil général et sénateur de la Meuse.

Notes et références

  1. On le voit sous-préfet de l'arrondissement de Louviers entre 1872 et 1876.

Liens externes

  • Portail de la France au XIXe siècle
  • Portail de la politique française
  • Portail de l’Eure
  • Portail de la Lorraine
  • Portail du droit français
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.