Kagyu-Dzong

Le centre Kagyu-Dzong (tibétain : བཀའ་བརྒྱུད་རྫོང་, Wylie : bka' brgyud rdzong ; 噶举中心) est un centre de l'école karma-kagyu du bouddhisme tibétain fondé en 1974 par Lama Gyourmé[1], lié au 17e karmapa, Orgyen Trinley Dorje. Il est hébergé dans un temple de style tibétain et bhoutanais qui fut inauguré le , construit à proximité de la Pagode du bois de Vincennes à Paris, siège de l'Institut international bouddhique fondé par Jean Sainteny[2].

Pour les articles homonymes, voir Dzong.

Kagyu-Dzong

Kagyu-Dzong pavoisant les drapeaux de la France, du karmapa et du Tibet le 6 juin 2016.
Présentation
Culte Bouddhisme tibétain karma-kagyu
Type Temple
Début de la construction
Fin des travaux
Architecte Jean-Luc Massot
Style dominant tibétain et bhoutanais
Géographie
Pays France
Coordonnées 48° 49′ 44″ nord, 2° 24′ 51″ est
Géolocalisation sur la carte : France
Géolocalisation sur la carte : Paris
Géolocalisation sur la carte : bois de Vincennes

Histoire

Fondé en 1974, le centre fut le premier centre bouddhiste tibétain kagyupa, nommé Kagyu Dzong par Kalou Rinpoché, ou plus précisément Kagyu Euser Tcheu Dzong, qui signifie « Citadelle de Claire Lumière ». Le centre fut consacré par le 16e Karmapa. Kalou Rinpoché en confia la responsabilité à son disciple Lama Gyourmé[3].

En 1980, Kalou Rinpoché conféra à la Pagode du bois de Vincennes la grande Initiation de Kalachakra. Il rencontra à cette occasion Jean Ober, secrétaire général de l'Institut international bouddhique, et ensemble, ils élaborèrent un projet de construction d'un temple tibétain. Les plans établis par l'architecte Jean-Luc Massot sur les directives de Kalou Rinpoché furent approuvés par la Mairie de Paris. La première pierre fut posée le . Les travaux réalisés par des entreprises privées et de nombreux bénévoles prirent deux ans[2].

Vénérable Lama Gyourmé

Le Vénérable Lama Gyourmé est aussi le Directeur spitiruel de la Congrégation Vajradhara-Ling et du Centre de Retraites Mahamoudra-Ling, en Normandie.

Il dirige aussi Drayang Gyatso Ling, un centre dédié à la méditation et aux chants de mantras, situé à Barcelone.

Le , Kagyu-Dzong célèbre son 40e anniversaire[3].

Lors de sa première visite en France, le 17e karmapa Orgyen Trinley Dorje se rend à Kagyu-Dzong qu'il consacre le [4].

Activités

De nombreux Grands Maîtres y sont régulièrement conviés, parmi lesquels Sangyé Nyenpa Rinpoché, Tenga Rinpoché, Ringu Tulkou Rinpoché, Khandro Rinpoché, le 2e Kalou Rinpoché etc.

Depuis 2006, chaque année, le Festival de la Paix a lieu à Kagyu-Dzong et à la Grande Pagode pour soutenir le projet de construction du Temple pour la Paix, dont les fondations onté été posées à Vajradhara-Ling.

Notes et références

Articles connexes

Liens externes

  • Portail du monachisme
  • Portail de Paris
  • Portail de l’Île-de-France
  • Portail du bouddhisme
  • Portail du Tibet
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.