Karl-Heinz Lambertz

Karl-Heinz Lambertz, né le à Amblève, est un homme politique belge, président du Parlement de la Communauté germanophone de Belgique de 2014 à 2016 et depuis 2019.

Karl-Heinz Lambertz

Karl-Heinz Lambertz, en 2009.
Fonctions
Président du Parlement de la Communauté germanophone de Belgique
En fonction depuis le
(9 mois et 12 jours)
Législature 12e
Prédécesseur Alexander Miesen

(2 ans, 2 mois et 24 jours)
Législature 11e
Prédécesseur Alexander Miesen
Successeur Alexander Miesen
Biographie
Nom de naissance Karl-Heinz Lambertz
Date de naissance
Lieu de naissance Amblève (Belgique)
Nationalité Belge
Parti politique SP
Diplômé de Université catholique de Louvain

Il est licencié en droit à l'Université catholique de Louvain avec une formation supplémentaire en droit allemand à l'Université de Heidelberg.

Pendant 15 ans, Lambertz était le Ministre-Président de la Communauté germanophone de Belgique de 1999 jusqu'en 2014. Du 12 juillet 2017 au 12 février 2020, il a présidé le Comité européen des régions..

Depuis , il a également repris la présidence du Parlement de la Communauté germanophone.

Biographie

Né le à Schoppen, Karl-Heinz Lambertz démarre tôt une carrière politique. De 1975 à 1980 il fut le Président du Conseil de la Jeunesse d'expression allemande[1]. Après plusieurs fonctions liées à son fond académique en droit, Lambertz est devenu membre du Parlement de la Communauté germanophone de Belgique en 1981.

Entre 1990 et 1999, Karl-Heinz Lambertz occupait diverses postes ministérielles au sein du Gouvernement de la Communauté Germanophone. Par la suite, il fut élu Ministre-Président de ce gouvernement en 1999[2], un mandat qu'il garda jusqu'en 2014. De 2016 à 2019, Lambertz était sénateur de la Communauté germanophone de Belgique au Sénat belge [3]. Ayant déjà occupé le poste de Président du Parlement de la Communauté germanophone de Belgique de 2014 à 2016, il a repris cette fonction le .

Lambertz est membre du Comité européen des régions depuis 2001 et y fut le Président du Groupe PES de 2011 jusqu'en 2015. Du 12 juillet 2017 au 12 février 2020, il a présidé le Comité Européen des Régions (CDR) après avoir été son Premier Vice-Président pour deux ans et demi de 2015 à 2017[4].

Depuis 2000, il est membre du Congrès des Pouvoirs Locaux et Régionaux du Conseil de l'Europe. Actuellement, Karl-Heinz Lambertz est le Vice-Président du Congrès.

Le , à la suite de la démission refusée d'Yves Leterme[5], le roi Albert II nomme Karl-Heinz Lambertz comme émissaire royal – ainsi que Raymond Langendries et François-Xavier de Donnea – pour, selon le communiqué du Palais royal, « examiner de quelle manière des garanties peuvent être offertes pour entamer d'une manière crédible un dialogue institutionnel ».

Carrière professionnelle

  • 1976–1980 : Assistant à la Faculté de Droit de l'Université catholique de Louvain
  • 1980–1981 : Conseiller auprès du cabinet du ministre pour les Réformes institutionnelles et Directeur-adjoint de la SA Aerotech
  • 1981–1990 : Conseiller de la Société régionale d'investissement de Wallonie (SRIW)
  • 1988-2010 : Maître de conférence invité à la Faculté de Droit, UCL (terminologie juridique allemande)

Parcours politique

  • 1975–1980 : Président du Conseil de la jeunesse d'expression allemande (RDj)
  • 1975–1981 : Membre de la Commission pour la traduction officielle en allemand des lois et décrets
  • 1981–1990 : Chef du groupe socialiste au Conseil de la Communauté germanophone
  • Depuis 1981 : Membre du Parlement de la Communauté germanophone de Belgique
  • 1984–1990 : Président du Parti Socialiste de la Communauté germanophone de Belgique
  • Depuis 1986 : Membre du bureau du Parti socialiste (PS)
  • 1990-1995 : Ministre des médias, de la formation des adultes, de la politique des handicapés, de l’aide sociale et de la reconversion professionnelle
  • 1995-1999 : Ministre de la jeunesse, de la formation, des médias et des affaires sociales
  • 1999-2004 : Ministre-Président, Ministre de l’emploi, de la politique des handicapés, des médias et des sports
  • Depuis 2000 : Membre du Congrès des pouvoirs locaux et régionaux du Conseil de l'Europe
  • Depuis 2001 : Membre du Comité des Régions (CdR), Commission de la Culture, de l’Éducation et de la Recherche (EDUC) et Commission de la Politique économique et sociale (ECOS)
  • 2004-2009 : Ministre-Président, Ministre des Pouvoirs locaux
  • 2006-2010 : Rapporteur général du Congrès des pouvoirs locaux et régionaux auprès du Conseil de l’Europe sur la coopération transfrontalière
  • 2007-2010 : Président du Groupe de travail sur la Coopération interrégionale auprès du Congrès des pouvoirs locaux et régionaux du Conseil de l'Europe (GT/CIR)
  • 2008-2010 : Président Plénier de la Commission de la culture et de l’éducation auprès du Congrès des pouvoirs locaux et régionaux du Conseil de l'Europe
  • 2009-2014 : Ministre-Président, Ministre des Pouvoirs locaux
  • Depuis 2009 : Membre du Bureau du Comité Européen des Régions
  • 2010-2012 : Président de la délégation belge au Congrès des pouvoirs locaux et régionaux du Conseil de l'Europe
  • 2010-2014 : Président Plénier de la Commission de la Gouvernance au Congrès des pouvoirs locaux et régionaux du Conseil de l'Europe
  • 2010-2017 : Président de l’Association des régions frontalières européennes (ARFE)
  • 2011-2015 : Président du Groupe PES au Comité Européen des Régions
  • Depuis 2012 : Rapporteur thématique pour les relations inter-constitutionnelles au Congrès des pouvoirs locaux et régionaux du Conseil de l'Europe
  • 2013-2014 : Président de l’Euregio Meuse-Rhin (EMR)
  • 2014-2016 : Président du Parlement de la Communauté germanophone de Belgique
  • 2014-2016 : Président du groupe socialiste du Congrès des pouvoirs locaux et régionaux du Conseil de l'Europe
  • 2015-2017 : Premier Vice-Président du Comité Européen des Régions
  • 2016-2019 : Sénateur de la Communauté germanophone de Belgique
  • Depuis 2016 : Vice-Président du Congrès des pouvoirs locaux et régionaux du Conseil de l'Europe
  • 2017-2020 : Président du Comité européen des Régions
  • Depuis 2019 : Président du Parlement de la Communauté germanophone de Belgique.

Notes et références

  1. (de) Tobias Müller, « Die Grenzgänger von Eupen », Der Tagesspiegel Online, (ISSN 1865-2263, lire en ligne, consulté le 13 avril 2018)
  2. (de) « Karl-Heinz Lambertz: "Die Auflösung Belgiens ist keine Alternative" », Handelsblatt, (lire en ligne, consulté le 13 avril 2018)
  3. « Oliver Paasch wordt nieuwe minister-president Duitstalige Gemeenschap », Knack, (lire en ligne, consulté le 13 avril 2018)
  4. « Karl-Heinz Lambertz: "Il faut réaliser une Europe plus solidaire" (ENTRETIEN) », Libre.be, (lire en ligne, consulté le 13 avril 2018)
  5. (en-GB) « Belgian PM's resignation rejected », BBC, (lire en ligne, consulté le 13 avril 2018)

Liens externes

  • Portail de la politique belge
  • Portail de la Wallonie
  • Portail de la province de Liège
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.