Koumba Larroque

Koumba Larroque est une lutteuse française née le à Arpajon (Essonne). Elle est vice-championne du monde à 20 ans.

Pour les articles homonymes, voir Larroque.

Koumba Larroque
Contexte général
Sport Lutte féminine
Biographie
Nom de naissance Koumba Selene Fanta Larroque
Nationalité sportive France
Nationalité France
Naissance
Lieu de naissance Arpajon (France)
Club Bagnolet Lutte 93
Palmarès
Compétition Or Arg. Bro.
Championnats du monde 1 1 1
Championnats d'Europe 2 1 1
Championnats de France 1

Carrière

Née à Arpajon[1],[2], elle commence ce sport à l’âge de 9 ans à Sainte-Geneviève-des-Bois (Essonne)[3], son premier club, avant de le poursuivre à partir de au Bagnolet Lutte 93 (Seine-Saint-Denis)avec son entraîneur en équipe de France, Nodar Bokhashvili : « Je m’y suis mise parce qu’avec ma mère, on allait chercher mes deux grands frères après l’entraînement. Mon jeune frère et ma jeune sœur s’y sont collés aussi après moi, mais entre-temps, tout le monde a arrêté, sauf moi[4]. »

Koumba Larroque remporte la médaille de bronze dans la catégorie des moins de 60 kg aux Jeux olympiques de la jeunesse d'été de 2014 à Nankin[5].

Elle est sacrée championne d’Europe et du monde cadette en 2015, puis championne d’Europe et du monde junior en 2016[6],[7] et championne d'Europe et du monde des moins de 23 ans dans la catégorie des moins de 69 kg en 2017[8],[9].

Elle est médaillée de bronze dans la catégorie des moins de 69 kg aux Championnats d'Europe de lutte 2017 à Novi Sad, défaite seulement de justesse dans son premier combat face à la championne olympique en titre, la Japonaise Sara Doshō[4].

Elle reçoit la médaille de bronze dans la catégorie des moins de 69 kg aux Championnats du monde 2017[10],[11].

Elle s’entraîne à l’INSEP de Vincennes, mais étudie aussi à l’école de kinésithérapie de Saint-Maurice[4]

Aux Championnats de France de à Schiltigheim, à seulement 19 ans, elle se présentait cette fois en catégorie des moins de 76 kg au lieu des moins de 68 kg, son poids de forme habituel mais elle domine en finale 6 à 0 Cynthia Vescan (CMAS Aulnay), qui avait pourtant participé déjà à deux olympiades.

Elle remporte aux Championnats d'Europe de lutte 2018 la médaille d'argent en moins de 68 kg[12].

Elle est sacrée pour la deuxième fois de sa carrière championne du monde junior en 2018 à Trnava (Slovaquie) en catégorie moins de 72 kg) en , en battant la Russe Evgeniia Zakharchenko (6-0) en finale[13]. Elle dispute les Mondiaux seniors dans la catégorie -68 kg le à Budapest[13] où elle atteint la finale et repart avec une médaille d'argent, après avoir été difficilement battue par l'Ukrainienne Alla Cherkasova[14].

Hommage

  • 2019 : marraine du deuxième tunnelier du prolongement au Sud de la ligne 14 qui s'inscrit dans le projet du Grand Paris. Le tunnelier a été nommé Koumba, d'après le prénom de sa nouvelle marraine[15].

Notes et références

  1. Maxime Berthelot, « Koumba Larroque, objectif Tokyo 2020 », sur essonneinfo.fr, (consulté le 24 septembre 2018)
  2. « Koumba Larroque, nouvelle athlète de haut niveau RATP », sur www.ratp.fr, (consulté le 4 mai 2018)
  3. Anthony Hernandez, « Lutte : Koumba Larroque, la relève bleue », sur lemonde.fr, (consulté le 24 septembre 2018)
  4. Christophe Lehousse, « Koumba Larroque, solide comme un roc », seinesaintdenis.fr, (consulté le 26 février 2018)
  5. « Larroque en Bronze », sur www.lequipe.fr, (consulté le 5 mai 2017)
  6. Thierry Tazé-Bernard, « Koumba Larroque, championne du monde junior de lutte », (consulté le 5 mai 2017)
  7. Anthony Hernandez, « Lutte : Koumba Larroque, la relève bleue », sur www.lemonde.fr, (consulté le 5 mai 2017)
  8. « Koumba Larroque championne d'Europe des moins de 23 ans », sur www.lequipe.fr, (consulté le 5 mai 2017)
  9. « Koumba Larroque en or », sur www.lequipe.fr, (consulté le 25 novembre 2017)
  10. « Mondiaux : Kumba Larroque médaillée de bronze des -69 kg », sur www.lequipe.fr, (consulté le 24 août 2017)
  11. Anthony Hernandez, « Quels sportifs représenteront la France aux JO 2024 ? », Le Monde, (lire en ligne)
  12. Sylvain Labbe, « Ch. d'Europe-68 kg (D): De l'argent pour Larroque », sur www.sports.fr, (consulté le 4 mai 2018)
  13. « Championnats du monde juniors : Koumba Larroque de nouveau sacrée », sur lequipe.fr, (consulté le 24 septembre 2018)
  14. Anthony Hernandez, « Mondiaux de lutte : la Française Koumba Larroque remporte une médaille d’argent », sur Le Monde.fr, (consulté le 24 octobre 2018)
  15. Cécile Chevallier, « «Koumba» est le deuxième tunnelier à prolonger la ligne 14 au sud », sur leparisien.fr, (consulté le 24 avril 2019) : « C’est une des raisons qui ont conduit la RATP à choisir Koumba Larroque, vice-championne du monde de lutte, comme marraine du deuxième tunnelier du prolongement au sud de la ligne 14. ».

Voir aussi

Lien interne

Liens externes

  • Portail de la lutte
  • Portail de la France
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.