Kreuzer (monnaie)

Le kreuzer (ou kreutzer, creuzer, cruche) est une ancienne unité monétaire ayant eu cours en Europe, en particulier dans certains États du Saint-Empire romain germanique. Il disparaît au moment des grandes réformes monétaires allemandes et austro-hongroises de la fin du XIXe siècle.

Pièce de 1 kreuzer de Friedrich-Karl de Wurtemberg (1690).

Étymologie

Le kreuzer tire son origine du moyen haut-allemand kriuzære ou kriuzer nommé d'après la double croix représentée sur l'avers de la pièce[1]. Dans les régions francophones où cette pièce était utilisée, elle était appelée cruche et s'abrège cr. Dans les régions germanophones, l'abréviation peut prendre différentes formes : kr., K. ou Xr., voire aussi cr. dans certains cantons suisses où il est orthographié creuzer[2].

Premières frappes

En 1559, un taux de change de 60 kreuzer pour 1 gulden fut proposé pour le Saint-Empire romain mais seuls les États du sud s'y rallièrent, ceux du nord préférant conserver le groschen. La valeur unitaire du kreuzer fut fixé à 4,2 pfennig (Pf.), ce qui portait le gulden (ou florin d'or) à 252 Pf. Plus tard, le florin fut ramené à 240 Pf pour un taux inchangé de 60 cr.

Le kreuzer se présentait à l'origine comme une pièce d'argent, qui, au cours de son histoire, voit son titrage considérablement baisser. Au début du XIXe siècle, la pièce de cr est une simple monnaie de cuivre. Elle a également été l'unité monétaire de plusieurs cantons suisses, de la Tchécoslovaquie, du Liechtenstein, de la Pologne, de la Roumanie, et en Alsace avant son rattachement à la France.

Konventionstaler

En 1754, le Saint-Empire adopte comme unité référentielle pour ses échanges le thaler, une pièce d'argent pesant 23,39 g d'argent fin. Deux types de kreuzer circulent alors : le Konventionskreuzer égale à 1/120e de thaler, utilisé dans tout l'Empire austro-hongrois, et le kreuzer adopté par les États du sud de l'Allemagne, égale à 1/144e de thaler, et donc d'une valeur moindre.

Allemagne

En 1873, à la suite de l'unification de l'Allemagne et de l'adoption du système décimal, le kreuzer disparaît.

Autriche-Hongrie

L'Empire austro-hongrois adopte le système décimal en 1857 avec 100 kreuzer pour 1 gulden (c'est-à-dire florin autrichien ou forint hongrois). La réforme de 1892 remplace le kreuzer par le heller (100 heller équivalent couronne).

Suisse

Différents cantons adoptent le kreuzer (abrégé « kr. »), abandonné lors de l'introduction de la monnaie fédérale en 1850. Il est à cette époque aligné sur le batz qui vaut 4 kreuzer, puis sur le franc suisse, avec comme taux, 1 kr. = 2,5 centimes ou rappen.

Notes et références

  1. (de) Wolfgang Pfeifer et al., Etymologisches Wörterbuch des Deutschen, Munich, Deutscher Taschenbuch Verlag, (ISBN 3-423-32511-9), p. 734
  2. Article Kreuzer (monnaie) dans le Dictionnaire historique de la Suisse en ligne.

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

  • Portail de l’économie
  • Portail de la numismatique
  • Portail du Saint-Empire romain germanique
  • Portail de la Suisse
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.