L'Univers concentrationnaire

L'Univers concentrationnaire est un livre de David Rousset publié le 1946 aux éditions du Pavois et ayant reçu le prix Renaudot la même année.

L'Univers concentrationnaire
Auteur David Rousset
Pays France
Genre Roman
Éditeur Pavois
Date de parution 1946
Nombre de pages 190

Ouvrage fondamental sur les camps nazis, cet ouvrage est considéré comme la première fresque descriptive du phénomène concentrationnaire répressif. Il sera suivi en 1947, par Les Jours de notre mort, un roman dans lequel David Rousset se base sur ses souvenirs mais aussi sur d'autres témoignages sur les camps de la mort nazis.

Historique

Bien qu'il ne s'agisse pas d'un roman, cet essai fut en lice pour le prix Goncourt de 1946 face au Sacrifice du matin de Guillain de Bénouville et aux Grandes Vacances de Francis Ambrière[1]. Cependant, les deux autres livres en compétition, qui sont des récits autobiographiques, n'appartiennent pas à la littérature de fiction : par exception, les jurés Goncourt voulurent honorer cette année-là le livre d'un Français qui s'est distingué pendant la Seconde Guerre mondiale. Le livre reçoit finalement le prix Renaudot la même année.

Le livre est considéré comme la première fresque descriptive du phénomène concentrationnaire répressif nazi.

Résumé

Édition

  • L'Univers concentrationnaire, éditions du Pavois, 1946.

Notes et références

  • Portail de la littérature française
  • Portail du nazisme
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.