LDRA

Liverpool Data Research Associates (LDRA) est une entreprise anglaise et concepteur d'une suite d'outils éponyme d'aide au développement logiciel, permettant l'analyse statique et l'analyse dynamique de code source, la traçabilité des exigences et l'automatisation des tests unitaires et d'intégration.

Liverpool Data Research Associates (LDRA)

Logo de LDRA.

Création 1975
Fondateurs Professeur Michael Hennell
Siège social Liverpool
 Royaume-Uni
Direction Professeur Michael Hennell, PDG
Activité Qualité Logicielle
Produits LDRA
Site web ldra.com

Histoire

LDRA a été fondée en 1975 par un professeur de l'université de Liverpool, Michael Hennell. Le but était de créer un logiciel de tests (un « banc de test » logiciel, « test-bed » en anglais, qui deviendra le nom de l'outil principal) afin d'évaluer la qualité des bibliothèques mathématiques qu'il utilisait lors de ses recherches en physique nucléaire à l'Université de Liverpool[1],[2].

Produits

LDRA Testbed est un outil d'analyse logiciel permettant l'analyse statique et dynamique de code source, ainsi que les revues de code, les revues de qualité et de conception et la couverture de code. C'est le premier produit à avoir inclus la méthode d'analyse « LCSAJ » (Linear Code Sequence and Jump), créée par le professeur Hennell durant ses recherches, et utilisée lors de besoins élevés en fiabilité et robustesse comme dans les équipements électroniques critiques de l'avionique[3]. Il a aussi été utilisé dans la détection et correction de vulnérabilités logicielles[4]. LDRA Testbed fait partie de la suite d'outils LDRA contenant :

Normes et standards industriels

LDRA participe à la rédaction de plusieurs normes ou standards de qualité logiciel, comme la DO-178C[5], MISRA C[6] et MISRA C++[7]. LDRA est aussi un partenaire industriel[8] pour le standard de développement sécuritaire CERT C[9] produit par le Computer Emergency Response Team du Software Engineering Institute de l'Université de Carnegie Mellon.

Références

  1. (en) M. A. Hennell, « An experimental testbed for numerical software. {I}. {Fortran} », The Computer Journal, vol. 21, no 4, , p. 333--336 (DOI 10.1093/comjnl/21.4.333)
  2. (en) M. A. Hennell et D. Hedley, « An experimental testbed for numerical software. {II}. {ALGOL 68} », The Computer Journal, vol. 22, no 1, , p. 53--56 (DOI 10.1093/comjnl/22.1.53)
  3. John Binder, Testing software: The new frontier, Aerospace America, June 2005, p. 30 - 31.
  4. Jay-Evan J. Tevis, John A. Hamilton, Methods for the prevention, detection and removal of software security vulnerabilities, Proceedings of the 42nd ACM annual Southeast regional conference, p. 197 - 202, Huntsville, Alabama, 2004, (ISBN 1-58113-870-9).
  5. (en) Minutes of the 11th Joint Meeting, Joint EUROCAE Working Group 71 and RTCA Special Committee 205, SOFTWARE CONSIDERATIONS IN AERONAUTICAL SYSTEMS « Copie archivée » (version du 22 juillet 2018 sur l'Internet Archive), Hartford (Connecticut) du 22 juin 2009 au 26 juin 2009.
  6. MISRA - The Motor Industry Software Reliability Association - MISRA C, http://www.misra-c2.com.
  7. MISRA - The Motor Industry Software Reliability Association - MISRA C++, http://www.misra-cpp.org.
  8. CERT Research Annual Report 2008, SEI Communications, Executive Editor Richard Linger.
  9. CERT C Secure Coding Standard, The, Robert C. Seacord, 14 octobre 2008, Addison-Wesley Professional, (ISBN 0-321-56321-2).

Voir aussi

Articles connexes

Lien externe

  • Portail de la programmation informatique
  • Portail des entreprises
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.