LGV Madrid-Barcelone-Figueras

La LGV Madrid - Barcelone - Figueras est une ligne à grande vitesse espagnole constituée de trois tronçons, mis en service en 2003 (entre Madrid et Lérida), puis en 2008 (entre Lérida et Barcelone)[1] et enfin en 2013 (entre Barcelone et Figueras). Elle est connectée au réseau ferré français par le biais de la LGV Perpignan - Figueras transfrontalière qui traverse les Pyrénées par un tunnel de km de long sous le col du Perthus. Elle permet de relier les villes de Madrid et Barcelone en 2h30. Le dernier tronçon Barcelone - Figueras comporte un tunnel et une nouvelle gare sous Barcelone.

LGV Madrid-Barcelone-Figueras

Carte de la ligne

Un Talgo 350 entre Madrid et Tarragone
Pays Espagne
Villes desservies Madrid, Saragosse
Tarragone, Barcelone
Figueras
Historique
Mise en service 2008 2013
Caractéristiques techniques
Longueur 752 km
Vitesse maximale
commerciale
310
Vitesse maximale
de conception
350
Écartement Voie normale (1,435 m)
Électrification 25 kV – 50 Hz
Pente maximale 12,5 
Nombre de voies Double voie
Signalisation ERTMS niveau 2
Trafic
Propriétaire ADIF
Exploitant(s) RENFE
Trafic AVE, Avant, Altaria

Le tronçon Barcelone-Sants - Figueras a été inauguré le et mis en exploitation commerciale le . À cette date, ne manquent que l'interconnexion à Figueres et la mise en service de la future gare de Barcelone-Sagrera (prévue pour 2016-2017).

Au premier semestre 2017, la LGV a transporté 2,15 millions de voyageurs, représentant une part de marché de 65,3% sur la liaison Madrid-Barcelone, devant le transport aérien et le transport routier[2].

Malgré les retards, la ligne a été achevée au début de l'année 2013.

Histoire

La ligne a été ouverte en trois étapes entre Madrid et Lérida (2003) puis entre Lérida et Barcelone (2008) et enfin (2011) entre la Figueres-Vilafant et Perpignan. Le troisième tronçon est en cours de construction mais a pris du retard notamment pour le tunnel sous Barcelone et les tunnels Girona I et Girona II sous Gérone. En , ces trois tunnels ont été achevés[3]. La mise en service, originellement prévue pour 2009, a été effectuée le .

Evolution du trafic

Année Trafic annuel
(en millions de voyageurs)[4]
2014 3,44
2015 3,72
2016 3,87

Exploitation

Desserte internationale depuis décembre 2013

Carte schématique du réseau des trains Renfe-SNCF en Coopération gérés par Elipsos, juin 2014
AVE Marseille Madrid

L'ouverture d'une desserte continue entre la France et l'Espagne a été inaugurée le , avec une liaison Paris-Barcelone[5]. Cette date correspond à la date de changement de la grille des trains publiée en France, dite horaires hiver. Les billets sont en vente dès le .

Le compte rendu d'une rencontre entre les ministres des Affaires étrangères Laurent Fabius et José Manuel Garcia-Margallo indique que l'inauguration est « prévue en novembre », alors qu'un sommet franco-espagnol doit avoir lieu en Espagne le [6].

D'après l'AFP, le , le ministre espagnole des Transports, Ana Pastor, a annoncé le premier train à grande vitesse reliant directement Paris à Barcelone, en un peu plus de six heures, pour le . Le voyage de bout en bout dure six heures et 20 minutes grâce à la suppression de changement de train à Figueres. Le service direct commence avec deux trajets aller-retour chaque jour.

Lorsque le tronçon Perpignan et Nîmes, prévu pour 2021 pour le moment, sera achevé, le Barcelone-Paris ne durera plus que 5h35[7],[8].

L'ouverture de cette ligne aura été marquée par une dizaine de reports avant son inauguration[9].

Dessertes TGV commercialisées en service à partir du .

Gares
N° train sens France-Espagne 9741 9711 9715 9729 9731
Paris-Lyon X X
Lyon-Part Dieu X ! !
Valence TGV X ! X
Marseille-Saint-Charles ! ! ! X
Aix-en-Provence TGV ! ! ! X
Avignon TGV ! ! ! X
Nîmes X X X X
Montpellier-Saint-Roch X X X X
Béziers ! ! ! X
Toulouse-Matabiau ! ! ! X !
Carcassonne ! ! ! X !
Narbonne X X X ! !
Perpignan X X X X X
Figueres Vilafant X X X X X
Gérone X X X X X
Barcelone-Sagrera TAV ! ! ! ! !
Barcelone-Sants X X X X X
Saragosse X
Madrid X
N° train sens Espagne-France 9738 9706 9702 9726 9724

Ouverture à la concurrence en 2020

Pour préparer l'ouverture à la concurrence, Renfe Operadora a misé sur l'Avlo (abréviation de AVE low cost) des S-106 et des S-112, démunis de classes business et de voitures bars, afin de réduire les coûts, avec 581 et 438 places (c'est-à-dire une augmentation de 20 % pour la S-112) respectivement. Le premier Avlo circulera le sur l'axe Madrid - Saragosse - Barcelone, même si les premiers billets seront vendus en . Ce nouveau secteur sera géré par Félix Martín Merino[10],[11].

Galerie

Notes et références

  1. Structurae, « Ligne à grande vitesse Madrid - Saragosse - Barcelone - frontière française »
  2. (es) hosteltur, « El AVE desplaza al avión entre Madrid y Barcelona, con el 65% del mercado »
  3. (ca) la clau, « La Clau - Le dernier tunnel TGV de Girona est percé - Economie », sur www.la-clau.net (consulté le 8 mai 2017)
  4. Número de pasajeros que usaron el tren de alta velocidad AVE entre Madrid y Barcelona de 2010 a 2016 (en miles)(es)
  5. La ligne à grande vitesse Paris-Barcelone inaugurée après dix ans d’attente - Article du Monde du 15 décembre 2013.
  6. « TGV France-Espagne : la date de décembre semble tenir la route », sur Lindependant.fr (consulté le 8 mai 2017)
  7. « Le premier TGV Paris-Barcelone prévu pour le 15 décembre » [archive du ], sur www.liberation.fr, Libération, (consulté le 30 décembre 2019)
  8. Le Point, magazine, « Le premier TGV Paris-Barcelone prévu le 15 décembre », Le Point, (lire en ligne, consulté le 8 mai 2017)
  9. « La Renfe dévoile Avlo, son train à grande vitesse low cost », sur www.ville-rail-transports.com, Ville, Rail et Transports, (consulté le 30 décembre 2019)
  10. (es) Carlos Morán, « AVLO, el nuevo tren de alta velocidad low cost de Renfe, se estrenará el próximo 6 de abril », sur www.expansion.com, Expansión, (consulté le 30 décembre 2019)

Voir aussi

Article connexe

Liens externes

  • Portail de la grande vitesse ferroviaire
  • Portail de Madrid et sa communauté
  • Portail de Castille-La Manche
  • Portail de l’Aragon
  • Portail de la Catalogne
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.