La Baffe

La Baffe est une commune française située dans le département des Vosges, en région Grand Est.

Pour l’article homonyme, voir Baffe.

La Baffe

Le centre du hameau de la Baffe.
Administration
Pays France
Région Grand Est
Département Vosges
Arrondissement Épinal
Canton Épinal-2
Intercommunalité Communauté d'agglomération d'Épinal
Maire
Mandat
Daniel Lagarde
2014-2020
Code postal 88460
Code commune 88028
Démographie
Gentilé Argentois(es)
Population
municipale
634 hab. (2017 )
Densité 70 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 09′ 40″ nord, 6° 34′ 21″ est
Altitude Min. 365 m
Max. 489 m
Superficie 9,01 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Grand Est
La Baffe
Géolocalisation sur la carte : Vosges
La Baffe
Géolocalisation sur la carte : France
La Baffe
Géolocalisation sur la carte : France
La Baffe

    Ses habitants sont appelés les Argentois[1].

    Géographie

    Localisation

    Localisation dans le département.
    Situation géographique de La Baffe.
    Légende

    La commune est composée de deux gros hameaux distants de 2,5 km : la Baffe au nord et Mossoux au sud. Aussi la dénomme-t-on couramment comme La Baffe-Mossoux.

    Toponymie

    Les différentes dénomination du village que l'on retrouve dans les archives sont notamment : La Baffe (1389), La marie de Baffe (1398), La Beffe (1405), La Baffe (1413), La Baef (1414), La Buef (1420), La Baffe (1494), Labaffe (1793)[2],[3]

    Histoire

    Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (janvier 2020). 
    Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

    Une voie romaine secondaire, menant de Langres à Deneuvre par Bains-les-Bains, traversait la commune.

    Le village de La Baffe était autrefois chef-lieu d'une mairie composée des hameaux de la Baffe et Mossoux et d'une partie d'Archettes[3]. La Baffe appartenait au bailliage d’Épinal, prévôté d'Archettes. Au spirituel, elle dépendait d'Archettes[3]. L'église actuelle, dite de l'Assomption - Notre-Dame, a été construite en 1847.

    Politique et administration

    Budget et fiscalité 2014

    La Mairie.

    En 2014, le budget de la commune était constitué ainsi[4] :

    • total des produits de fonctionnement : 390 000 , soit 532  par habitant ;
    • total des charges de fonctionnement : 374 000 , soit 511  par habitant ;
    • total des ressources d’investissement : 234 000 , soit 319  par habitant ;
    • total des emplois d’investissement : 214 000 , soit 292  par habitant ;
    • endettement : 315 000 , soit 430  par habitant.

    Avec les taux de fiscalité suivants :

    • taxe d’habitation : 21,50 % ;
    • taxe foncière sur les propriétés bâties : 9,70 % ;
    • taxe foncière sur les propriétés non bâties : 17,07 % ;
    • taxe additionnelle à la taxe foncière sur les propriétés non bâties : 0,00 % ;
    • Cotisation foncière des entreprises : 0,00 %.

    Liste des maires

    Liste des maires successifs
    Période Identité Étiquette Qualité
    Les données manquantes sont à compléter.
    mars 2001 mars 2008 Antoine Kopf    
    mars 2008 En cours
    (au 18 février 2015)
    Daniel Lagarde   Gérant de scierie

    Population et société

    Démographie

    L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[6].

    En 2017, la commune comptait 634 habitants[Note 1], en diminution de 2,76 % par rapport à 2012 (Vosges : -2,55 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

    Évolution de la population  [modifier]
    1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1856
    394475540625643648653673638
    1861 1866 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
    651660632571581517512436441
    1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968
    454415376352343335350370315
    1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008 2013 2017
    313397482562621630638661634
    De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
    (Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
    Histogramme de l'évolution démographique

    Économie

    Culture locale et patrimoine

    Lieux et monuments

    Église de l'Assomption-de-Notre-Dame de La Baffe.
    • Les dominicaines du Saint-Esprit - dont la maison-mère est au domaine de Pontcallec - y ont une école qui s'appelle institution Saint-Dominique. L'Institution étant une école d'enseignement diocésain, l'aumônier, nommé par l'évêque, est depuis la fondation un prêtre de la Fraternité Sacerdotale Saint-Pierre résidente à Épinal[9].
    • Église de l'Assomption-de-Notre-Dame de La Baffe[10],[11].
    • Monument aux morts[12].

    Personnalités liées à la commune

    Héraldique, logotype et devise

    Pour approfondir

    Bibliographie

    Articles connexes

    Liens externes

    Notes et références

    Notes

    1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

    Références

    1. Les habitants n'ayant pas de nom officiel mais seulement la dénomination patoise désobligeante de Pouhés, la municipalité a organisé un vote en octobre 2012. Les personnes qui résident à La Baffe sont désormais appelés les Argentois, en référence au Ruisseau d'Argent qui coule dans le village.
    2. Ernest Nègre, Toponymie générale de la France : Etymologie de 35.000 noms de lieux, vol. II, (ISBN 2-600-00133-6), p. 1128
    3. Paul Marichal, Dictionnaire topographique du département des Vosges : comprenant les noms de lieu anciens et modernes, Paris, , 553 p. (lire en ligne), p. 18.
    4. Les comptes de la commune « Copie archivée » (version du 23 mars 2015 sur l'Internet Archive).
    5. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
    6. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
    7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
    8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
    9. Les écoles de la FSSP.
    10. Soutien de la Fondation du patrimoine à la restauration de l'église.
    11. La Baffe : rénovation de l'église avec la Fondation du Patrimoine.
    12. Monument aux morts.
    13. Joseph Poirot, déporté de la Révolution
    14. Déportés lorrains de la Révolution.
    • Portail des communes de France
    • Portail des Vosges
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.