La Proie (film, 2011)

La Proie est un film français réalisé par Éric Valette en 2011.

Pour les articles homonymes, voir La Proie.
La Proie
Titre original La Proie
Réalisation Éric Valette
Scénario Laurent Turner
Luc Bossi
Acteurs principaux
Pays d’origine France
Genre Thriller
Durée 102 minutes
Sortie 2011

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Synopsis

Franck Adrien, emprisonné pour le braquage de la caisse d'épargne d'Aix en Provence, partage sa cellule avec Jean-Louis Maurel, accusé de viol sur mineure. Maurel clame son innocence et refuse de quitter la cellule, par crainte d'être violenté par les autres détenus. Quand Jean-Louis est pris à partie par trois hommes au milieu de la nuit, grâce à la complicité d'un gardien, Franck s'interpose à ses risques et périls. Le départ de Maurel, finalement innocenté après que sa victime s'est rétractée, isole Franck, d'autant plus que son ancien complice l'agresse lors d'un concert donné dans la prison. Agressé par les hommes s'en étant pris à Maurel, Franck parvient à s'échapper. Commence alors une vaste chasse à l'homme, dirigée par Claire Linné.

Fiche technique

Distribution

Autour du film

Les sections « Anecdotes », « Autres détails », « Le saviez-vous ? », « Citations », « Autour de... » , etc., peuvent être inopportunes dans les articles (avril 2014).
Pour améliorer cet article il convient, si ces faits présentent un intérêt encyclopédique et sont correctement sourcés, de les intégrer dans d’autres sections.
  • Le tournage a eu lieu à Toulon, Paris, dans les Alpes-Maritimes (Sospel, village qui est nommé Chassaignes dans le film) ainsi que quelques scènes à L'Escarène, Luceram et à Prague. En réalité, Chassaignes est une commune située dans le département de la Dordogne.
  • Albert Dupontel a effectué les cascades du film sans doublures ni trucages.
  • La scène de fuite au début du film a été tournée à Prague, notamment dans la gare Praha Masarykovo nádraží, qui pour l'occasion a été renommée « Plaine de Seine ». On n'y voit aucun train de la SNCF mais bien ceux des Chemins de fer tchèques, reconnaissables à leur logo « ČD ». Dans un plan, on peut même apercevoir la tour poudrière, tour emblématique de la ville de Prague.
  • Le film tourne autour d'une affaire ressemblant à quelques points près, traits pour traits, à l'affaire impliquant Michel Fourniret, l'Ogre des Ardennes, célèbre tueur en série français, et sa relation de prison Jean-Pierre Hellegouarch, membre du gang des postiches.[réf. nécessaire]

Liens externes

  • Portail du cinéma français
  • Portail des années 2010
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.