La Vie mancelle et sarthoise

La Vie Mancelle & Sarthoise est un magazine de presse écrite fondé au Mans en 1959. Il s'agit du plus ancien magazine départemental de France[1]. Le but du magazine est de publier des articles historiques locaux sur la ville du Mans, la Sarthe voire l'ancienne province du Maine. Mais, on y trouve également des sujets sur le patrimoine, le sport ou la culture mancelle. Le magazine est édité par l'Association Culturelle et Touristique du Mans et de la Région (A.C.T.M.R.). Son premier nom fut celui de Vie Mancelle. Il est aujourd'hui distribué dans toute la Sarthe. Depuis le , la rédaction du magazine se réunie rue de Degré au Mans.

La Vie Mancelle & Sarthoise

Pays France
Langue Français
Périodicité bimestrielle
Genre Local
Date de fondation 3 décembre 1959
Ville d’édition Le Mans

Propriétaire ACTMR
Directeur de publication Jean-Pierre GUYARD
ISSN 1276-7883
Site web www.laviemancelle.net

Histoire

Le premier numéro de La Vie Mancelle est publié le . L'ambition première est de centrer les articles sur la ville du Mans, son histoire, ses traditions et ses animations. Le premier numéro traite de la Maison du Pilier Rouge du Vieux-Mans, du musée de Tessé et de l'Émetteur de Mayet. Le premier magazine ne comporte que 16 pages avec des photos en noir et blanc. Il est en vente dans toute l'agglomération du Mans au prix d'un Nouveau Franc. Des auteurs connus comme le professeur-historien spécialiste du Mans François Dornic, publient régulièrement dans la revue. Il y signe d'ailleurs son premier article dès le premier numéro avec un article intitulé Le Bureau de Charité du Mans en 1785. L'historien signera pas moins de 81 articles dans la revue[2]. Les premiers numéros ne sortent pas à date fixe, ils sont sous-titrés Revue mensuelle du Comité des Fêtes et du Syndicat d'Initiative du Mans. Dès 1960, on fixe à 10 le nombre de numéros à sortir par an, ce qui fait environ un numéro tous les mois ou tous les mois et demi. En , la revue passe à 24 pages et son prix grimpe à 1,25 franc. En , le magazine en est déjà à son 160e numéro et il reçoit le format standard 21 x 29,7 au lieu du 21 x 27 original. Le premier numéro de 1982 adopte une couverture entièrement en couleur alors que la revue passe à 32 pages. En , alors que le 300e numéro est proche, le nom se transforme en La Vie Mancelle & Sarthoise. C'est en cette fin d'année que le magazine devient définitivement bimestriel avec la parution de six numéros par an. En 2000, le nombre de pages passe à 48 et en le magazine devient entièrement bicolore. L'imprimeur est dorénavant un entrepreneur des plus connus de la région mancelle, ITF Imprimeurs. C'est en 2003 que le magazine passe entièrement à la quadrichromie. La revue ouvre son premier site internet en 2004 en partenariat avec l'association Sarthe Interactive. Le 400e numéro est publié en , ce qui en fait toujours la doyenne des revues départementales en France animée par des bénévoles. La Vie Mancelle & Sarthoise a fêté ses cinquante ans d'existence en avec un numéro exceptionnel de 80 pages[3] et une exposition rappelant ses différentes étapes. À l'heure actuelle, les articles à paraître sont déjà planifiés deux ans à l'avance, ce qui marque l'engouement à la fois du public de par la pérennité de la revue et des rédacteurs. La revue s'est imposée en 50 ans comme le magazine culturel du Mans le plus diffusé, malgré d'autres parutions comme Maine Découvertes ou Cénomane.

Liste des numéros

- février 2015 (n°439)
Les Cénomanies au Mans (1986-1995), les aérostats en Sarthe.

- décembre 2014 (n°438)
La Bataille de Normandie et le Blockhaus rue Chanzy au Mans.

- octobre 2014 (n°437) :
Malicorne au fil des châteaux, La Gouline groupe folklorique, la Grande Guerre en Sarthe.

- août 2014 (n°436) :
Caserne Paixhans au Mans, le Prieuré de Mayanne (Dangeul).

- juin 2014 (n°435) :
Renault et la 4 CV aux 24 Heures du Mans, écoles de musiques en Sarthe.

- avril 2014 (n°434) :
Joseph Bouveret (1872-1922) pionnier de la carte postale en Sarthe, le pilote automobile Ferenc Szisz, Gesnes-le-Gandelin.

- février 2014 (n°433) :
Les comtes de Tessé, l'art de la ferronnerie, l'arrivée du chemin de fer au Lude en 1871, l'assassinat de Gaston Calmette.

- décembre 2013 (n°432) :
Vieux Mans : la maison d'Adam et Ève et la maison de Vignolles, le Bois Marshain à Allonnes (Sarthe).

- octobre 2013 (n°431) :
Les fêtes de la rue Nationale au Mans, femmes organistes en Sarthe au temps de la Révolution, la place de l'Éperon.

- septembre 2013 (n°430) :
Petit bâti rural sarthois, accidents de chemin de fer en Sarthe en 1928 et 1937, le club d'astronomie de l'Université du Maine.

- juin 2013 (n°429) :
Voitures françaises victorieuses aux 24 Heures du Mans (1950-1980), le Tour de France cycliste en Sarthe.

- avril 2013 (n°428) :
La rue Nationale au Mans, Buffalo Bill aux Batignolles (Le Mans), plantes carnivores à Parigné-l'Évêque.

- février 2013 (n°427) :
Émile Ricordeau un chef exceptionnel à Loué, mobilier sarthois traditionnel, la grande roue place de la République au Mans.

- décembre 2012 (n°426) :
Les quais du Mans, Paris - Le Mans : de la vapeur à l'électricité, Parigné-le-Pôlin : deux marquis pour le Château des Perrais.

- octobre 2012 (n°425) :
Souvenirs d'un paysan, l'Ondine-Club du Mans, la dynastie des Singher (Mutuelles du Mans, Automobile Club de l'Ouest).

- août 2012 (n°424) :
Les Foires-Expositions au Mans de 1836 à 1986 (naissance des "Quatre Jours du Mans"), maisons traditionnelles sarthoises.

- juin 2012 (n°423) :
24 Heures du Mans : les grandes heures de Peugeot, la place de la Rép', visite de la reine Élisabeth II à Savigné-l'Évêque.

- avril 2012 (n°422) :
De la place des Halles à la place de la République (suite), grandes crues en Sarthe au XXe siècle, marché couvert de l'Éperon.

- février 2012 (n°421) :
De la place des Halles à la place de la République, "La Pot-Bouille" à Savigné-l'Évêque, balade sur la Sarthe (rivière).

- décembre 2011 (n°420) :
Dossier spécial : 1911, année exceptionnelle au Mans et dans la Sarthe.

Liens externes

Notes et références

  • Portail de la presse écrite
  • Portail du Mans
  • Portail de la Sarthe
  • Portail du Maine
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.