La Villedieu-du-Clain

La Villedieu du Clain est une commune du Centre-Ouest de la France, située dans le département de la Vienne en région Nouvelle-Aquitaine.

La Villedieu-du-Clain

La mairie.

Blason
Administration
Pays France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Vienne
Arrondissement Poitiers
Canton Vivonne
Intercommunalité Communauté de Communes Vallées du Clain
Maire
Mandat
Isabelle Domont
2014-2020
Code postal 86340
Code commune 86290
Démographie
Population
municipale
1 592 hab. (2017 )
Densité 222 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 27′ 23″ nord, 0° 22′ 09″ est
Altitude Min. 119 m
Max. 145 m
Superficie 7,16 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Vienne
La Villedieu-du-Clain
Géolocalisation sur la carte : Vienne
La Villedieu-du-Clain
Géolocalisation sur la carte : France
La Villedieu-du-Clain
Géolocalisation sur la carte : France
La Villedieu-du-Clain

    Géographie

    Localisation

    La Villedieu-du-Clain est située à peu près à 13 km au sud de Poitiers.

    Géologie et relief

    La région de Villedieu-du-Clain présente un paysage de plaines vallonnées plus ou moins boisées. Le terroir se compose[1] :

    • d'argile à silex et de bornais (ce sont des sols brun clair sur limons, profonds et humides, à tendance siliceuse) pour respectivement 32 % et 52 % situés sur les plateaux du seuil du Poitou ;
    • de groies profondes pour 2 % qui se trouve dans les plaines calcaires. Les groies sont des terres du sud-ouest de la France, argilo-calcaires, peu profondes - en général de moins de 50 cm d’épaisseur – et plus ou moins riches en cailloux. Elles sont fertiles et saines et donc, propices à la polyculture céréalière mais elles s’assèchent vite ;
    • de l'agglomération pour 14 %.

    En 2006, 47 % de la superficie de la commune était occupée par l'agriculture, 41 % par des forêts et des milieux semi-naturels et 12 % par des zones construites et aménagées par l'homme (voirie)[2]. La présence de milieux naturels et semi-naturels riches et diversifiés sur le territoire communal permet d’offrir des conditions favorables à l’accueil de nombreuses espèces pour l'accomplissement de leur cycle vital (reproduction, alimentation, déplacement, refuge). Forêts, landes, prairies et pelouses, cours d’eau et zones humides … constituent ainsi des cœurs de biodiversité et/ou de véritables corridors biologiques.

    La forêt privée représente, en 2007, 285 hectares soit 40 % du territoire communal[3]. Les espaces boisés sur le territoire communal contribuent à assurer des fonctions de production (bois d’œuvre mais aussi bois énergie), de protection (espèces, qualité des eaux) et sociales (accueil du public). Les forêts les plus anciennes ou implantées dans des conditions écologiques particulières (pentes, bords de cours d'eau,...) abritent en général la biodiversité la plus forte. Mais, au cours de l’histoire, pour répondre aux besoins d'une population rurale importante, la forêt poitevine a été intensément défrichée et sur-exploitée jusqu’à la révolution industrielle. Environ la moitié des forêts actuelles du Poitou n'existait pas il y a 200 ans[4].

    Hydrographie

    134 mares ont été répertoriées sur l’ensemble du territoire communal (30 000 recensées dans le Poitou et les Charentes). Ces mares ont été créées par l'homme, notamment pour répondre aux besoins en eau des habitants (mares communautaires), du cheptel ou à la suite d'activités extractives (argile, marne, pierres meulières). Très riches au niveau botanique, elles jouent un rôle majeur pour les batraciens (tritons, grenouilles), les reptiles (couleuvres) et les libellules. Elles sont un élément symbolique du patrimoine rural et du maintien de la biodiversité en zone de plaine et de bocage[5].

    Climat

    Le climat est océanique avec des étés tempérés.

    Toponymie

    Le nom du bourg proviendrait du latin Villa Dei, la Maison ou le Domaine de Dieu. Ce nom a peut-être été attribué par les Templiers, ces derniers ayant installé une commanderie sur ce territoire[6]. Une commanderie était une vaste exploitation agricole issue d'un don fait à l'Ordre pour lui permettre de poursuivre ses œuvres de bienfaisance et surtout d'aider ses frères d'Orient.

    Histoire

    Monument aux morts de la Villedieu-du-Clain.

    La Villedieu accueille favorablement les avancées de la Révolution française. Elle plante ainsi son arbre de la liberté, symbole de la Révolution. Il devient le lieu de ralliement de toutes les fêtes et des principaux événements révolutionnaires. Et comme symbole de la Révolution, l’arbre est victime d’un attentat au moment de la réaction royaliste, en 1799[7].

    Politique et administration

    Intercommunalité

    Elle est le chef lieu du canton de la Villedieu du Clain et une des 10 communes de ce canton et de la communauté de communes de la région de La Villedieu-du-Clain.

    Liste des maires

    Liste des maires successifs
    Période Identité Étiquette Qualité
             
    1977 1995 Pierre Cartraud    
    1995 mars 2008 Francis Ripault    
    mars 2008   Isabelle Domont[8]    

    Instances judiciaires et administratives

    La commune relève du tribunal d'instance de Poitiers, du tribunal de grande instance de Poitiers, de la cour d'appel de Poitiers, du tribunal pour enfants de Poitiers, du conseil de prud'hommes de Poitiers, du tribunal de commerce de Poitiers, du tribunal administratif de Poitiers et de la cour administrative d'appel de Bordeaux, du tribunal des pensions de Poitiers, du tribunal des affaires de la Sécurité sociale de la Vienne, de la cour d’assises de la Vienne.

    Services publics

    Les réformes successives de La Poste ont conduit à la fermeture de nombreux bureaux de poste ou à leur transformation en simple relais. Toutefois, la commune a pu maintenir le sien.

    Démographie

    En 2017, la commune de La Villedieu-du-Clain comptait 1592 habitants. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans. Les autres « recensements » sont des estimations.

    Évolution de la population  [modifier]
    1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
    230214276253320335390419425
    1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
    425427450435460477541525515
    1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
    543552539502460436419429433
    1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
    4405378311 0911 3561 3271 3881 5421 591
    2017 - - - - - - - -
    1 592--------
    De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
    (Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[10].)
    Histogramme de l'évolution démographique

    En 2008, selon l’INSEE, la densité de population de la commune était de 201 hab./km2, 61 hab./km2 pour le département, 68 hab./km2 pour la région Poitou-Charentes et 115 hab./km2 pour la France.

    La hausse de la population de La Villedieu-du-Clain illustre le constat démographique suivant : des zones rurales qui perdent de plus en plus d’habitants au profit d’une zone périurbaine autour de Poitiers (dont fait partie la commune) et de Châtellerault. Cette vaste zone concentre 70 % de la population du département (soit environ 300 000 personnes) et 25 % des moins de 20 ans. En outre, en supposant le maintien des tendances démographiques depuis 1990, entre 2006 et 2020, la population de l’aire urbaine de Poitiers devrait s’accroître de + 16,5 %[11]. La population de la commune devrait donc continuer à croitre.

    Économie

    Agriculture

    Selon la direction régionale de l'Alimentation, de l'Agriculture et de la Forêt de Poitou-Charentes[12], il n'y a plus que 4 exploitations agricoles en 2010 contre 7 en 2000.

    Les surfaces agricoles utilisées ont diminué et sont passées de 183 hectares en 2000 à 136 hectares en 2010. En 2000, un hectare (zéro en 2010) était consacré à la vigne[12].

    L'élevage de volailles a connu une baisse : 78 têtes en 2000 répartis sur cinq fermes contre 28 têtes en 2010 répartis sur trois fermes.

    Développement durable

    La commune accueille l'un des onze centres de compostage des déchets organiques du département. Le tonnage annuel est de 1 950 tonnes alors que pour l'ensemble des équipements du département, il est de 175 050 tonnes[13].

    Culture locale et patrimoine

    Lieux et monuments

    Personnalités liées à la commune

    Héraldique

    Blasonnement :
    D'argent à la croix de gueules.

    Voir aussi

    Articles connexes

    Liens externes

    Sources

    Bibliographie

    Notes

    1. Chambre Régionale d'agriculture de Poitou-Charente - 2007
    2. Observatoire Régional de l'Environnement de Poitou-Charente
    3. Centre Régional de la Propriété Forestière de Poitou-Charente - 2007
    4. IFEN-BD CORINE Land Cover® 2006, toutes couches « Forêt », hors espace vert artificialisé non agricole
    5. Mares répertoriées par maille, d’après cartes IGN, dans l’Inventaire des mares de Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature 2003
    6. Le Patrimoine des communes de la Vienne en 2 tomes – Edition FLOHIC – 2002 – (ISBN 2-84234-128-7)
    7. Robert Petit, Les Arbres de la liberté à Poitiers et dans la Vienne, Poitiers : Éditions CLEF 89/Fédération des œuvres laïques, 1989, p. 148
    8. Site de la préfecture de la Vienne, consulté le 10 mai 2008
    9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
    10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
    11. Etude de KPMG pour le Conseil Général de la Vienne : FuturS en Vienne – diagnostic – novembre 2009
    12. Fiches communales 2000 - 2010 de la Vienne
    13. Rapport de l’AREC – La gestion des déchets ménagers en Vienne – Recueil des données – Année 2011
    • Portail de la Vienne
    • Portail des communes de France
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.