Lac Peïpous

Le lac Peïpous ou lac des Tchoudes (en russe Псковско-Чудское озеро, Чудско-Псковское озеро, Pskovsko-Tchoudskoïe ozero, Tchoudsko-Pskovskoïe ozero ; en estonien Peipsi-Pihkva järv ; en allemand Peipussee) est un vaste lac partagé entre l'Estonie et la Russie.

Lac Peïpous

Le lac Peïpous près de Ranna en Estonie.
Administration
Pays Russie
Estonie
Subdivision Pskov
Géographie
Coordonnées 58° 41′ nord, 27° 29′ est
Superficie 3 555 km2
Longueur 143 km
Largeur 49 km
Périmètre 520 km
Altitude 30 m
Profondeur
 · Maximale
 · Moyenne

15,3 m
7 m
Volume 25 km3
Hydrographie
Bassin versant 47 800 km2
Alimentation Emajõgi, Velikaïa
Émissaire(s) Narva
Durée de rétention 2,73 années
Îles
Île(s) principale(s) Piirissaar
Géolocalisation sur la carte : Russie européenne
Géolocalisation sur la carte : Estonie

Géographie

Par sa superficie, c'est le quatrième lac d'Europe après les lacs Ladoga et Onega en Russie, au nord de Saint-Pétersbourg, et Vänern en Suède. Il est suivi par les lacs Saimaa et Inari en Finlande.

Il s'étend sur 3 555 km2 pour une profondeur moyenne de 7,1 mètres. Sa profondeur maximum n'est que de 15 mètres[1],[2]. De nombreuses espèces de poissons sont présentes, mais le lac souffre de la pollution provoquée par les complexes industriels soviétiques.

Le lac est formé de trois parties qui peuvent aussi être considérées comme des lacs :

  • Le lac Peïpous proprement parlé (estonien Suur järv, russe Чудское озеро) est la partie septentrionale du lac dont la superficie est de 2 611 km2 (73 %) ;
  • Le lac Pihkva ou de Pskov (estonien Pihkva järv, russe Псковское озеро) est la partie méridionale du lac dont la superficie est de 708 km2 soit 20 %) ;
  • Le lac Lämmi/Teploe (estonien Lämmijärv, russe Тёплое озеро) est la partie qui connecte les deux précédentes, sa superficie est de 236 km2 ou 7 %).

Histoire

En 1242, les chevaliers teutoniques et les troupes du prince de Novgorod Alexandre Nevski s'affrontèrent sur le lac gelé lors de la bataille du lac Peïpous (connue en Russie sous le nom de « Bataille sur la glace »).

Climat, température

Une augmentation de la température printanière de l'eau est constatée depuis un demi-siècle, due au dérèglement climatique. Elle se traduit aussi par un changement de comportement de ponte (date plus précoce ou non) chez certains poissons. ce phénomène a été étudié dans ce lac (et dans le Lac Võrtsjärv) chez la brème (qui pond maintenant nettement plus tôt) et le gardon qui pond toujours à la même date, mais dans une eau plus chaude (d'environ 2°C)[3], ce qui pourraient affecter les relations entre les deux espèces et entre ces espèces et le reste du réseau trophique.

Vue satellite du lac Peïpous.

Notes et références

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Bibliographie

  • Portail des lacs et cours d’eau
  • Portail de la Russie
  • Portail de l’Estonie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.