Lanciano

Lanciano est une ville italienne de la province de Chieti dans la région des Abruzzes en Italie.

Lanciano
Administration
Pays Italie
Région Abruzzes 
Province Chieti
Code postal 66034
Code ISTAT 069046
Code cadastral E435
Préfixe tel. 0872
Démographie
Gentilé lancianesi
Population 35 175 hab. (2017[1])
Densité 522,89 hab./km2
Géographie
Coordonnées 42° 14′ 00″ nord, 14° 23′ 00″ est
Altitude Min. 265 m
Max. 265 m
Superficie 6 694 ha = 66,94 km2
Divers
Saint patron Madonna del Ponte
Fête patronale 16 septembre
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Abruzzes
Lanciano
Géolocalisation sur la carte : Italie
Lanciano
Géolocalisation sur la carte : Italie
Lanciano
Liens
Site web http://www.lanciano.eu

    Histoire

    Cathédrale de la Madonna del Ponte
    Santa Maria Maggiore
    Torri Montanare

    Lanciano est connue pour avoir été le lieu où se produisit le miracle de Lanciano en l'an 750.

    La chapelle où aurait eu lieu le miracle, se trouvait à environ trois kilomètres de la ville d'Ansanum, qui prit au début du XIIIe siècle le nom de Lanzanum : une lance figurait dans les armes de la ville pour rappeler la croisade qui libéra le tombeau du Christ, mais aussi et surtout par allusion à Longin, le centurion qui perça de sa lance le côté du Christ après sa mort, car Longin, d'après la tradition était originaire de Lanciano.

    La ville ayant été détruite, fut reconstruite un peu plus loin, autour de cette ancienne chapelle et de son monastère. Cette chapelle fut remplacée au même endroit pas une église dédiée à saint François. Mais au VIIe siècle, la chapelle des saints Légontien et Domitien était desservie par des moines grecs basiliens, célébrant dans le rite latin, donc avec des hosties de pain azyme et de forme ronde[2].

    L'Église a accordé une grande important à cette tradition, comme en témoigne le fait qu'en 1515, Léon X fit de Lanciano un évêché dépendant directement du Saint-Siège puis que Pie IV accorda à l'évêque de Lanciano le titre d'archevêque. L'autel construit en 1636 fut déclaré privilégié par Benoît XIV, le [3].


    Administration

    Les maires successifs
    Période Identité Étiquette Qualité
    31 mai 2011 En cours Mario Pupillo Partito Democratico  
    Les données manquantes sont à compléter.

    Hameaux

    Camicie, Colle Campitelli, Colle Pizzuto, Costa di Chieti, Follani, Fontanelle, Gaeta, Iconicella, Madonna del Carmine, Marcianese, Nasuti, Re di Coppe, Rizzacorno, Sabbioni, San Iorio, San Nicolino, Santa Croce, Santa Giusta, Santa Liberata, Santa Maria dei Mesi, Sant'Amato, Sant'Egidio, Sant'Onofrio, Serre, Serroni, Spaccarelli, Torre Marino, Torre Sansone, Villa Andreoli, Villa Carminello, Villa Elce, Villa Martelli, Villa Pasquini, Villa Stanazzo

    Communes limitrophes

    Atessa, Castel Frentano, Fossacesia, Frisa, Mozzagrogna, Orsogna, Paglieta, Poggiofiorito, Rocca San Giovanni, San Vito Chietino, Sant'Eusanio del Sangro, Treglio

    Lieux et monuments


    Notes et références

    1. (it) Popolazione residente e bilancio demografico sur le site de l'ISTAT.
    2. Père François Brune, Dieu et Satan, éd. Oxus, 2004, p. 335.
    3. Père François Brune, Dieu et Satan, éd. Oxus, 2004, p. 337.

    Voir aussi

    Articles connexes

    • Liste des villes italiennes de plus de 25 000 habitants

    Liens externes

    • Portail des Abruzzes
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.