Langues katuiques

Les langues katuiques sont un groupe de la branche môn-khmer des langues austroasiatiques parlées par environ 1,3 million de personnes en Asie du Sud-Est.

Langues katuiques
Pays Cambodge, Laos, Thaïlande, Viêt Nam
Classification par famille
Carte

Carte des langues austroasiatiques. Les langues katuiques sont indiquées en violet.

Classification

Les données nécessaires à une classification des langues katuiques n'ont commencé à être disponibles qu'avec l'ouverture du Laos aux chercheurs étrangers dans les années 1990.

Sidwell

Sidwell (2005) jette le doute sur l'hypothèse viêto-katuique de Diffloth en déclarant que les preuves en sont ambiguës, et qu'il n'est pas évident de situer le katuique dans un tel groupe. Il propose la classification suivante :

  • Katu :
    • Dakkang (en) (Laos)
    • Kantu (en) (Laos)
    • Katu (Vietnam, Laos)
    • Phuong (en) (Vietnam)
    • Triw (en) (Laos)
  • Kui–Bru (katuique occidental) :
    • Bruu (en) (Laos, Thaïlande)
    • Kuy (Thaïlande)
    • (Laos, Thaïlande)
  • Pacoh (en) (Laos, Vietnam)
  • Ta'oi–Kriang (Laos) :


Ethnologue.com

Ethnologue.com dénombre 19 langues katuiques et les répartit comme suit :

  • Groupe central ou ta'oih (5 langues) :
    • Ir (parlé au Laos);
    • Kataang (Laos);
    • Ong (Laos);
    • Ta'oih inférieur (Laos);
    • Ta'oih supérieur (Laos),
  • Groupe oriental (8 langues) :
    • Kasseng (Laos),
    • Sous-groupe katu-pacoh (5 langues) :
      • Katu oriental (Vietnam);
      • Katu occidental (Laos);
      • Pacoh (Vietnam);
      • Phuong (Vietnam);
      • Tareng (Laos),
    • Sous-groupe ngeq-nkriang (2 langues) :
      • Khlor (Laos);
      • Ngeq (Laos).
  • Groupe occidental (6 langues) :
    • Sous-groupe brou-so (4 langues) :
      • Bru oriental (Laos);
      • Bru occidental (Thaïlande);
      • Khua (Vietnam);
      • (Laos),
    • Kuy (Thaïlande),
    • Nyeu (Thaïlande).

Ethnologue.com inclut le kassang dans les langues katuiques (mais pour Sidwell, c'est une langue bahnarique, cf. Sidwell 2003) ainsi que le tareng et le khlor ou lor, mais pas le kantu, le dakkang, le triw, le talan ni le chatong. Il se peut d'ailleurs que certains de ces noms soient synonymes.

Proto-langue

Sidwell (2005) reconstruit l'inventaire des consonnes d'un proto-katuique comme suit :

*p*t*c*k
*b*d
*m*n
*w*l, *r*j
*s*h

Ce tableau est identique à celui de reconstructions d'un proto-môn-khmer, sauf pour le *ʄ, mieux conservé dans les langues katuiques que dans d'autres groupes de l'austroasiatique, que Sidwell pense être également présent dans le proto-môn-khmer.

Bibliographie

  • Sidwell, P., 2005, The Katuic languages: classification, reconstruction and comparative lexicon, LINCOM studies in Asian linguistics, 58, Muenchen, Lincom Europa, (ISBN 3-89586-802-7)
  • Peiros, I., 1996, Katuic comparative dictionary, Canberra, Australia, Dept. of Linguistics, Research School of Pacific and Asian Studies, Australian National University, (ISBN 0-85883-435-9)
  • Costello, N. A., 1991, Nôôq paraaq Katu: Katu dictionary : Katu–Vietnamese–English, Manila, Summer Institute of Linguistics, Thailand Group.
  • Thomas, D. M., 1976, A phonological reconstruction of Proto–East Katuic, Grand Forks, N.D., Summer Institute of Linguistics.

Notes et références

    Voir aussi

    Liens internes

    Liens externes

    • Portail des langues
    • Portail de l’Asie
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.