Latina (Italie)

Latina est une ville italienne de la province de même nom dans le Latium à 70 km au sud de Rome. Latina est une des villes d'Italie nées durant le XXe siècle : elle a été fondée le avec le nom de « Littoria ». Elle est la deuxième ville du Latium, la plus peuplée après Rome.

Pour les articles homonymes, voir Latina.

Latina

Latina, hôtel de ville
Administration
Pays Italie
Région Latium 
Province Latina 
Code postal 04100 (Latina, Borgo Isonzo), 04013 (Latina Scalo), 04010 (Latina Lido et Borghi, sauf Borgo Isonzo)
Code ISTAT 059011
Code cadastral E472
Préfixe tel. 0773
Démographie
Gentilé latinensi
Population 119 804 hab. (31-12-2010[1])
Densité 454,51 hab./km2
Géographie
Coordonnées 41° 28′ 00″ nord, 12° 54′ 00″ est
Altitude Min. 21 m
Max. 21 m
Superficie 27 700 ha = 277 km2
Divers
Saint patron Sainte Maria Goretti et Saint Marc (évangéliste)
Fête patronale 6 juillet , 25 avril
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Latium
Latina
Géolocalisation sur la carte : Italie
Latina
Géolocalisation sur la carte : Italie
Latina
Liens
Site web http://www.comune.latina.it

    Histoire

    Avant la bonification, le territoire était occupé par de vastes et malsains marécages, lieux de reproduction du tristement célèbre moustique anophèle, qui répandait le paludisme dans tous les Marais pontins. Les premières populations qui ont habité le territoire de Latina étaient les Latins (population qui donna son nom au Latium et à la langue des Romains) d'où dérive le nom actuel de la ville.

    Ensuite les Romains ont construit la voie Appienne qui traverse encore les quartiers périphériques de la ville.

    Durant les siècles suivants, différents papes ont tenté d'assécher le territoire même si toutes les tentatives ont été vaines. Latina est restée un immense latifundium de la famille Caetani jusqu'aux années 1930.

    Sa fondation date de 1932, dans le cadre de la bonification des Marais pontins entreprise par Benito Mussolini. Durant l'époque fasciste, la ville portait le nom de Littoria.

    Des populations exogènes à la région y ont été installées, notamment originaires du nord-est de l'Italie.

    Économie

    L'économie se base sur l'agriculture (froment, olives, fruits divers notamment la pastèque et le kiwi), sur l'industrie pharmaceutique et sur le tourisme d'été. Dans les environs de Latina une centrale nucléaire devait être bâtie, mais la construction n'a jamais été achevée, à cause de la décision de l'Italie de sortir de la production d'énergie atomique.

    Latina a récemment inauguré son université.

    Administration

    Les maires successifs
    Période Identité Étiquette Qualité
    1946 1951 Fernando Bassoli PRI  
    1951 1953 Vittorio Cervone DC  
    1953 1962 Igino Salvezza DC  
    1962 1964 Angelo Onorati DC  
    1964 1967 Vincenzo Tasciotti DC  
    1972 1980 Antonio Corona DC  
    1980 1992 Delio Redi DC  
    1992 1993 Mario Romagnoli DC  
    1993 1993 Maurizio Mansutti DC  
    1993 2002 Ajmone Finestra MSI  
    2002 2006 Vincenzo Zaccheo AN  
    2006 2010 Vincenzo Zaccheo PDL  
    17 avril 2010 mai 2012 Guido Nardone    
    mai 2012 20 juin 2016 Giovanni di Giorgi FdI-AN  
    20 juin 2016 En cours Damiano Coletta    
    Les données manquantes sont à compléter.

    Hameaux

    Latina Scalo, Latina Lido, Borgo Sabotino, Borgo Santa Maria, Borgo Bainsizza, Borgo Montello, Borgo Podgora, Borgo Piave, Borgo Carso, Chiesuola, Tor Tre Ponti, Borgo Faiti, Borgo San Michele, Borgo Grappa, Borgo Isonzo

    Musées

    • Galleria Civica d'Arte Moderna e Contemporanea di Latina

    Communes limitrophes

    Aprilia, Cisterna di Latina, Nettuno (RM), Pontinia, Sabaudia, Sermoneta, Sezze

    Transports

    La ville a retenu un groupement comprenant Lohr Industrie pour réaliser en partenariat public-privé une ligne de tramway sur pneumatiques, pour laquelle 15 rames Translohr doivent être livrées à une date sans cesse repoussée. Latina possède aussi un aéroport militaire.

    Notes et références

    Voir aussi

    Bibliographie

    • Charlotte Fauve, « A Latina, les « giardinetti » de Benito Mussolini », Le Monde, (lire en ligne, consulté le 7 août 2018).

    Articles connexes

    • Liste des villes italiennes de plus de 25 000 habitants
    • Liste des grandes villes d'Italie classées par leur nombre d’habitants
    • Portail de la géographie
    • Portail du Latium
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.